L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Un quinquennat à Denain : une convention pour faire sortir la ville de la sinistrose

Un quinquennat à Denain et Saint-Omer Par | 08 octobre 2012

Retour à Denain pour notre projet quinquennat. Un choix de ville d’ailleurs décidément opportun : la semaine dernière, on apprenait qu’une Convention pluriannuelle de soutien aux développement social, sanitaire et éducatif du Denaisis venait d’être mise en place. Concept fumeux ou vraie démarche ? En tout cas, un symbole des difficultés denaisiennes en 2012 et des réponses à la fois d’urgence et de fond qui s’imposent. Quelques questions au sous-préfet de Valenciennes, Franck-Olivier Lachaud, qui a l’intention de faire sortir Denain de la sinistrose, “sans coup de baguette magique».


DailyNord : Vous venez de conclure une Convention pluriannuelle de soutien aux développement social, sanitaire et éducatif du Denaisis. Celle-ci est-elle liée au changement de majorité à la tête du pays ?

Franck-Olivier Lachaud : Non, ça n’a aucun rapport direct. Vous vous doutez que l’on ne peut pas mettre en route ce genre d’initiatives du jour au lendemain. L’origine de cette convention remonte à la- mi-2011. A ce moment,  il y a une vraie prise de conscience des collectivités locales, des services de l’Etat, du Conseil Général et des structures de Denain que l’on ne pouvait plus fonctionner comme jusqu’à aujourd’hui.

DailyNord : C’est-à-dire ?

Franck-Olivier Lachaud : L’objectif de cette convention est de mettre plus de cohérence entre les différents acteurs du Denaisis, qui jusqu’alors fonctionnaient de manière trop isolée, sans prendre pouvoir agir sur les problèmes dans leur globalité. Avec cette convention, nous établissons donc de véritables synergies entre toutes les forces qui oeuvrent à l’amélioration du territoire. Sans forcément plus de moyens financiers d’ailleurs. Attention, il n’y a pas d’effet d’annonce  : la situation ne va pas se régler avec un coup de baguette magique.

“Ces écarts, d’autres territoires ont pu les gommer grâce à des actions dans les quinze dernières années”

DailyNord : La situation de Denain est-elle si catastrophique que cela ? Son classement de ville la plus pauvre de France est-il justifié ?

Franck-Olivier Lachaud : Je ne vais pas rentrer dans ces histoires de classement. Ce qui est sûr, c’est que Denain et les communes environnantes ont des écarts en termes sanitaires, sociaux, éducatifs, etc, importants avec la moyenne nationale d’une part, mais aussi la moyenne régionale, voire de l’arrondissement, d’autre part.  Ces écarts, d’autres territoires ont pu les gommer grâce à des actions dans les quinze dernières années. Elles n’ont pas forcément été effectuées à Denain et le Denaisis, qui ont regardé passé les trains. Idem, il n’est pas utile de refaire l’histoire. Juste de constater et d’agir. Dans l’une des villes aux alentours de Denain, la moitié des enfants de trois ans scolarisés a quand même des difficultés d’expression… Dans le domaine sanitaire, les malades viennent souvent consulter avec des stades tellement avancés que l’on ne peut presque plus rien faire pour eux… Il y avait vraiment urgence à tout harmoniser.

DailyNord : Concrètement, comment cela se passe-t-il ?

Franck-Olivier Lachaud : Il s’est agi dans un premier temps de créer un contact constant entre tous les acteurs, pilotés par le Conseil Général. Nous avons mis en place un groupe socio-éducatif permanent qui permettra aux différents services sociaux présents dans les communes concernées de travailler ensemble. En partenariat avec La Poste et les CCAS, nous intervenons pour remarquer et aider à régler les situations où le budget familial est problématique. Le directeur d’un magasin denaisien me disait dernièrement qu’il était effaré de voir certains allocataires du RSA dépensaient toute leur aide sans penser au loyer… Il y a donc une nécessité en amont de sensibiliser à la gestion d’un budget, aussi modeste soit-il, aux dangers du crédit revolving. C’est un cercle vicieux.

“La misère attire les marchands de sommeil”

DailyNord : En parlant de loyer, vous avez plusieurs actions sur l’habitat indigne. En quoi peuvent-elles être efficaces ?

Franck-Olivier Lachaud : Il y a deux volets. Les actions coups de poing d’une part. Nous intervenons sur une rue, un quartier car nous avons vent de plusieurs logements susceptibles d’être insalubres. Nous l’avons réalisé à Lourches dernièrement : sur quatorze logements ciblés, nous avons procédé à cinq procédures d’insalubrité, six procédures d’urgences et une procédure d’édifice menaçant ruine. Le deuxième volet, d’autre part, concerne une déclaration d’intention de louer : désormais, à Denain, chaque location devra passer devant la mairie, qui pourra repérer ainsi les logements insalubres et agir en amont.

DailyNord : Le logement insalubre est  un problème si important que cela à Denain et dans les environs ?

Franck-Olivier Lachaud: La misère attire les marchands de sommeil qui rachètent des maisons de mineurs pour une bouchée de pain. Ils les transforment en six appartements dont certains n’ont pas de fenêtre, d’aération. La misère est malheureusement rentable pour certains !

DailyNord : Un tel plan peut-il avoir une réelle efficacité ? Quand verra-t-on les premiers résultats ?

Franck-Olivier Lachaud : Je ne peux pas vous le dire. A l’époque, pour  que Valenciennes retrouve son éclat – je rappelle que lac ville qui souffrait des mêmes maux que Denain au début des années 80 –  il a fallu quasiment une génération. Et ça ne se réglera pas à coups de baguette magique, je le répète. Mais déjà, en fédérant les différents services, nous allons pouvoir avancer ensemble. Et également faire comprendre aux Denaisiens qu’il n’y a pas de fatalité. Que l’on peut s’en sortir. Que ce n’est pas comme ça, point final.

Photos : Vues de Denain lors de nos précédents reportages. Crédit : Stéphane Dubromel. 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture