Le petit dictionnaire décalé du Nord – Pas-de-Calais : la brique

Des briques, des briques et des briques à perte de vue. Pas de doute, dès que l’on croise une brique, on est dans le Nord – Pas-de-Calais. Mais en sait-on suffisamment sur ce matériau ? Notre petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais va se charger de vous éclairer… Avec quelques surprises.

Nom féminin. Vient du néerlandais bricke. Pierre servant à construire des maisons, au départ pour les pauvres, maintenant un peu moins.

La brique est un rectangle composé d’argile auparavant séché au soleil, dorénavant cuit au four comme le poulet. Dans la région, elle est surtout apparente sur les constructions, c’est à dire qu’elle est mise en avant parce qu’on se dit que c’est joli. Ici, on a le sens de l’esthétique.

Artistes et Toulousain

La brique, qui est vue négativement par une bonne partie du pays (« ouh, c’est triste. Ouh la la, que c’est plombant »), peut se parer d’atours plus prestigieux qui passent bien chez les intellectuels. Elle devient ainsi parfois « brique Matisse » du nom du peintre qui a son musée au Cateau-Cambrésis. Celle-ci est alors « structurée sablée nuancée de brun, de jaune ocre et de rouge foncé ». Elle peut aussi devenir Van Gogh (sans morceau coupé) et prendre une couleur « rouge structurée sablée nuancée de jaune ocre ».

Contrairement à la croyance populaire qui voudrait que la brique soit reine en Nord – Pas-de-Calais, c’est à Toulouse qu’elle triompha d’abord, grâce à un type même pas nordiste (on vous donne son nom quand même : Auguste Virebent, en 1830) qui a breveté la fabrication industrielle du dit-rectangle. Mais la région était une très grosse productrice de ces cailloux (forcément, avec le charbon, l’industrie, les gens à loger, tout ça, et également avec un sol crayeux donc pauvre en pierre de construction). Il ne resterait plus qu’une dizaine de sites par ici, la plupart des briqueteries mondiales étant la propriété d’un groupe allemand, Wienerberger.

Esthétique du politique

Dans le Nord – Pas-de-Calais, la brique est rouge. C’est dû à la présence d’argile bien entendu (pour ceux qui suivent), mais surtout parce que dans le Nord, on a le sens de l’esthétique et du pratique : une brique rouge permettait d’être raccord avec le teint rougeaud et alcoolique de nos ressortissants (c’est bien connu, un Nordiste est constamment ivre), mais aussi avec leurs convictions politiques, rouges communistes.  Tout est lié.

Pour retrouver tous les mots de notre dico, cliquez ici.

1 Commentaire

  1. Pertinent et drôle ‘ bravo

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là