L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Cumul des mandats : la grande fumisterie a bien eu lieu

Textos Par | 01 octobre 2012


Et la grande fumisterie a bien eu lieu. Comme le pointait du doigt DailyNord il y a quelques semaines, les élus socialistes de la région ont oublié les engagements de non-cumul des mandats. Tout le monde a son excuse…

Jean-Pierre Allossery, Rémi Pauvros, Philippe Kemel, Michel Delebarre, Jean-Claude Leroy, Michel Lefait, Dominique Bailly, Thérèse Guilbert, Anne-Lise Dufour-Tonini, Jean-Jacques Cottel, Catherine Génisson, Guy Delcourt, Daniel Percheron, Odette Duriez, René Vandierendonck (*), les Nordistes figurent en bonne place sur la carte publiée par nos confrères de Rue 89. Un Hexagone qui met en évidence les élus du Parti socialiste cumulards qui s’étaient pourtant engagés (enfin, ça, ils l’ont oublié) à démissionner au 30 septembre 2012.

En fait, depuis que le débat s’est enflammé, seuls deux élus régionaux ont sauté le pas : Yves Durand à Lomme et Audrey Linkeheld à Lille (qui doit démissionner lors du Conseil Municipal de ce lundi soir).  C’est peu. Mais c’est à l’image de la représentation politique française, note encore Rue 89 qui, depuis sa première carte, n’a enregistré que onze démissions (ils sont encore 223 en France). Quant aux excuses, on en a déjà parlé, mais les rares qui sont venues s’ajouter n’élèvent pas le débat. Philippe Kemel, député-maire de Carvin (et donc de la circonscription comprenant Hénin-Beaumont) pour la route, par exemple ? « Il ne s’estime « pas concerné » puisque susceptible de voir son élection de député invalidée après le recours déposé par son adversaire Marine le Pen« , écrivait Nord Eclair il y a peu…Du pain béni pour le Front National.

(*) Pour Jean-Jacques Cottel, on notera que sa fonction de maire est dévolue à 220 habitants (Beaulencourt). Concernant Thérèse Guilbert, et elle ne se prive pas de le répéter, elle est suppléante de Frédéric Cuvillier, qui peut revenir très vite en cas de remaniement ministériel.

Mise à jour ce lundi à 18h : Un collaborateur de Philippe Kemel nous fait savoir via Twitter que « Philippe Kemel quittera bien la vice-présidence de région une fois la décision du recours connue. L’engagement sera tenu. ». Reste le poste de maire…


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

4 Commentaires

  1. vous avez omis jacqueline maquet conseillere regionale et deputé et jean louis cotigny deputé européen et conseiller genéral( je ne vous parle pas des fonctions diverses au sein des conseils d’administratin
    cordialement a vous

  2. Merci pour vos précisions. Nous aurons l’occasion d’y revenir, notamment sur les fonctions diverses au sein de conseils d’administration.

  3. ah j’oubliais stephane saint andre deputé et maire de bethune

  4. Attitudes scandaleuse des élus qui bloquent toute réouverture des liaisons vers la belgiqu

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus