Réflexions Par | 08H50 | 17 octobre 2012

Saïd Bouamama, mis en examen pour racisme anti-blanc : “pourquoi Michel peut-il dire qu’il n’aime pas le drapeau et pas Mohamed ?”

Info DailyNord. Hasard de l’actualité (ou pas), alors que Jean-François Copé nous a gratifié il y a quelques semaines de sa sortie sur le racisme anti-blanc, ceux qu’on appelle parfois « les deux Saïd » – les Roubaisiens Saïd Bouamama, sociologue engagé, et Saïd, du groupe de hip-hop Z.E.P – viennent d’être mis en examen par le tribunal de Paris pour « injures publiques envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une race ou une religion ».

En août 2010, les deux Roubaisiens avaient sorti le livre « Nique la France – Devoir d’insolence » et le morceau de hip-hop « Nique la France », ce qui leur avait valu un tombereau de réactions indignées (relire nos différents articles : Nique la France, le buzz nordiste ne laisse personne indifférent ; « Nique la France » en question par Jean-Pierre Decool). A l’époque, une première plainte émanant d’un identitaire toulousain avait été classée sans suite. Cette fois, c’est l’Agrif (Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l’Identité Française et Chrétienne) qui est à la manoeuvre et qui a réussi à convaincre le parquet d’instruire l’affaire. Rendez-vous est pris à l’heure de l’apéro dans un café de Lille-Fives avec Saïd Bouamama qui, tout en sirotant une bière (pour ceux qui imagineraient d’emblée le personnage en barbu intégriste), a bien voulu répondre aux questions de DailyNord. A 54 ans, ce sociologue formant des travailleurs sociaux, très investi dans la lutte pour les sans-papiers veut continuer « à poser des questions embêtantes » y compris au sein du Front de gauche qu’il soutient.

DailyNord : Votre mise en examen intervient alors que Jean-François Copé dénonce le racisme anti-blanc dont seraient victimes certains Français. Est-ce un hasard ?

Saïd Bouamama : Non, à force de céder à l’extrême-droite sur certains points, on assiste à une droitisation de la société. Copé reprend le racisme anti-blanc – vieille antienne du FN – à son compte. L’extrême-droite peut désormais aller plus loin. A leur place, je dirais : « la circoncision est inhumaine, il faut l’interdire » et vous verrez que dans deux ans, le débat sera porté en place publique. Or au final, c’est toujours l’extrême-droite qui gagne car la force du facisme, c’est de se présenter toujours plus net que la photocopie.

“Nique la France” pour poser “un certain nombre de questions”

DailyNord : Est-ce à dire que pour vous le racisme anti-blanc est une pure invention ?

Saïd Bouamama : Le FN et Copé mélangent deux choses : d’un côté, les réactions individuelles de quelques jeunes de quartiers minoritaires qui existent, de l’autre un racisme structurel et institutionnel qui fait que tu as 30% moins de chances de trouver un boulot quand tu t’appelles Mohamed ou Mamadou. Le but étant d’invalider l’anti-racisme. On observe le même phénomène pour délégitimiser les féministes : certains prétendent qu’il faut un mouvement « hommiste » pour défendre les hommes battus. Comme si on pouvait comparer les deux…

DailyNord : Quand vous écrivez « Nique la France » il y a deux ans, quel est votre objectif  ?

Saïd Bouamama : Poser un certain nombre de questions dans une forme qui oblige à la réaction.

DailyNord : Au risque d’apparaître non-constructif ?

Saïd Bouamama : Mais la provocation est le seul moyen pour faire entendre une souffrance une frange de la population qui n’est pas entendue et qui n’a pas le droit à la parole. Quelques mois avant, j’avais écrit un ouvrage « la France autopsie d’un mythe national » qui pose les mêmes questions mais de manière plus policée. Pourquoi certains jeunes dans les banlieues disent « Nique la France »? Parce qu’ils n’ont pas l’impression d’être considérés comme Français. La provocation permet aussi d’avancer. Regardez, quand je disais il y a quelques années que la France possèdait encore un héritage colonialiste dont elle avait du mal à se défaire, on me disait que j’étais trop radical. Aujourd’hui François Hollande dit qu’il faut reconnaître le massacre de Thiaroye au Sénégal.

DailyNord : Mais vous saviez que vous alliez braquer certaines personnes, y compris à gauche ?

Saïd Bouamama : Oui, mais il y a eu des critiques avec qui nous avons pu débattre. Même à gauche, on entend dire que les gamins doivent s’intégrer alors qu’ils sont Français. Une partie de la gauche fait une erreur en construisant son discours sur des moyens. La laïcité, ce n’est qu’un moyen de bien vivre ensemble, ce n’est pas une fin en soi. Il ne faut pas que la gauche abandonne cette grille de lecture qui dit que ce sont les conditions de vie qui déterminent les comportements.

Par ailleurs, je pose une question : pourquoi Michel peut-il dire qu’il n’aime pas le drapeau et pas Mohamed ? Pourquoi Aragon peut-il écrire « je conchie la France impérialiste » et pas Saïd ? Nous sommes au début d’une interdiction de toutes critiques envers la France. Avec Sarkozy, on avait l’impression qu’il fallait faire allégeance au drapeau tous les jours.

Lors du jugement, “je compte bien invoquer Aragon, Léo Ferré et d’autres”

DailyNord : Ce livre n’est-il pas en fin de compte le reflet d’une période tendue entre jeunes des quartiers et autorité publique ? En clair l’écririez-vous maintenant ?

Saïd Bouamama : Oui, mais avec un autre titre comme « Marre des discriminations ! ». Il est clair qu’il y a eu un nombre de discours insultants à l’époque de Sarkozy. En sociologie, on appelle ça « le retournement du stigmate ». Le jeune qui entend toute la journée « t’aimes pas la France, t’aimes pas la France, t’aimes pas la France », à la fin il te dit « oui, j’aime pas la France ». Dans cinquante ans, on verra ce livre comme le résultat inévitable d’un contexte.

DailyNord : Concernant votre mis en examen, vous êtes serein ?

Saïd Bouamama : Ce qui m’embête, c’est que depuis deux ans, j’ai reçu beaucoup de messages d’extrémistes disant « on va te faire la peau » et que maintenant que la plainte est acceptée, la partie adverse peut avoir accès à mon adresse. Pour le reste, attendons le jugement, mais je compte bien invoquer Aragon, Léo Ferré et d’autres pour me défendre.

Pour retrouver les belles petites infos de DailyNord (pour rappel, dernièrement : Bernard Pacory, président du Crédit Agricole Nord de France, suspendu de ses fonctions à la CCI suite aux informations de DailyNord / Conseil Général du Pas-de-Calais : une délégation à 144 000 euros aux Jeux Olympiques de Londres / Louvre – Lens : une place pour la fille de Percheron / 4,3 millions pour l’ex directeur général du Crédit Agricole Nord de France ? / Surcouf vend la moitié de ses magasins dont celui de Lille), n’hésitez à vous abonner à la newsletter, à devenir fan sur Facebook ou à nous suivre sur Twitter.

Un peu plus de DailyNord ?

29 Commentaires

  1. J’espère que ces deux individus seront condamnés comme il se doit. Les vengeances post-coloniales, ça suffit. Un peu de respect ne leur ferait pas de mal.

  2. Je peux comprendre l’auteur de l’article.
    C’est vrai, il y a une sorte de méfiance envers l’autre, l’étranger, qui n’a pas la même culture.
    Dans tous les pays du monde. Et par réflexe, cette méfiance surgit dès que la couleur de peau est différente, et cela explique la discrimination. Il faut un gros travail sur soi pour lutter contre ces automatismes.
    Néanmoins, il est malhonnête de ne pas parler des éléments culturels qui sont importés.
    Par exemple la viande Hallal, les niqabs, les prières de rue nous sont “étrangers” et choquent notre culture.
    Le poisson le vendredi ou l’arbre de noël sont des traditions qui sont attaquées. Or on ne dit pas à quelqu’un que c’est un mauvais chrétien quand il ne mange pas de poisson le vendredi, par contre on va dire à un musulman que c’est un mauvais musulman si il mange du porc. On mélange tradition, culture, respect et religion.
    Le débat ne peut pas avoir lieu.

  3. L’extrême droite constitue en effet un danger pour la démocratie, et il devient urgent de s’en inquiéter!
    “Plus jamais ça!”…

  4. M. Bouamama fait partie du mouvement des Indigènes de la République.

    Un article sur leur site à lire jusqu’au bout pour bien comprendre qui sont ces gens-là :
    http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1684

    “Parler de question raciale en France, c’est affirmer que le champ politique français est le lieu d’une lutte pour le pouvoir entre races.”

    C’est dit un peu plus clairement plus loin :
    “La résistance des races dominées est à la fois une lutte menée de front – la race dominée voulant détruire la suprématie de la race dominante ou instaurer la sienne, tandis que la race dominante cherche à conforter sa suprématie”

    Ok, l’antiracisme selon les Indigènes de la République, c’est mener la lutte des races dominées pour battre, voir dominer les blancs.
    Les suprématistes noirs américains sont d’ailleurs pour eux l’exemple à suivre :

    “Les mouvements nationalistes ou séparatistes exigeant le droit à constituer un État indépendant dans une fraction du territoire étatsunien ou les courants suprématistes, convaincus que l’Homme noir était destiné à régner sur le monde, ont formulé, à leurs façons, la signification réelle de la lutte des races.”

    —-

    Si vous avez bien lu, vous savez qu’il ne faut pas entendre “nous les arabes, on est en France pour vous dominer, vous coloniser et imposer notre culture chez vous” mais “nous les “colonisés de l’intérieur” nous menons une bataille contre la “colonialité des rapports humains” imposée par le pouvoir blanc et essayant de nous affranchir du pouvoir colonialiste, nous essayons d’enlever le pouvoir des mains des blancs pour le donner aux races dominées et ça c’est le vrai sens de l’antiracisme que ne peuvent pas comprendre les antiracistes blancs qui ne sont jamais que les frères des autres racistes blancs”.

    Dis comme ça, ça passe tout de suite mieux.

  5. Le groupe ZEP et ses 2 individus me font simplement vomir. C’est à cause de personnes commeelles que tout les repèrespatriotiques et moraux ont été perdus. Heureusement que tous ces idéalistes, naïfs mais non moins agressifs dès que l’on ne pense pas comme eux, se font suffisament rares et ne doivent pas oublier qu’ils ont du monde face à eux …

  6. L’extrême droite, cher Marc Antoine a précisémment de beaux jours de lui avec des actions et discours tels que ceux de Monsieur Bouamama et du rappeur Saïd… On n’imagine les réactions indignées si un sociologue de droite et un rockeur sortaient un “Nique l’Algérie”.

  7. Quel insupportable ramassis de commentaires haineux ! M. Bouamama est pourtant clair : “Tu as 30% moins de chances de trouver un boulot quand tu t’appelles Mohamed ou Mamadou”, c’est un fait qui chagrine les mauvaises consciences, et ça ne date pas d’hier : les parents de ces enfants discriminés, après avoir été sous-citoyens dans leur pays occupé, sont devenus sous-prolétaires en France, c’est-à-dire sous-payés, relégués, méprisés. Le colonialisme français, on fait comme si c’était terminé, mais on traite nos jeunes Français d’origine africaine comme des étrangers, des exclus d’office, des dangers publics. Qui, parmi ces féroces commentateurs est capable de répondre à l’excellente question suivante : “pourquoi Michel peut-il dire qu’il n’aime pas le drapeau et pas Mohamed ?” L’islam, les difficultés d’intégration etc., le pouvoir s’en sert pour désigner les mêmes coupables qu’hier et qu’avant-hier. Pourtant, est-ce que ce sont les jeunes de banlieue qui précipitent la France dans la crise ? Ce sont les immigrés qui font s’effondrer l’école publique, l’hôpital ?Ce sont les étrangers qui ont fait de nos gouvernants des fantoches, qui ont laissé les banques gouverner à la place de nos gouvernements, qui enrichissent les riches, taxent la classe moyenne ? On nous montre, une fois de plus, les plus pauvres comme les seuls coupables, on terrifie la classe moyenne avec quelques clichés de la “classe dangereuse”, tout ça pour que cette classe moyenne vote ordre, sécurité, Copé, Le Pen, et qu’elle ne voit pas que, ce faisant, elle renforce l’ordre des choses qui appauvrit les pauvres et rend la société encore plus dangereuse ! Quand Bouamama dit que “il ne faut pas que la gauche abandonne cette grille de lecture qui dit que ce sont les conditions de vie qui déterminent les comportements”, il est en avance de dizaines d’années sur les excités qui vomissent leur idéologie haineuse sur les forums, comme ici. Bravo, M. Bouamama !

  8. Parmi les nombreux commentaires haineux que suscite l’info de DailyNord, il en est un aussi éloquent qu’il est concis : celui de Cécé. L’extrême droite, écrit-il, aurait de beaux jours devant elle, à cause de ce que disent les auteurs de “Nique la France”. Ainsi, il faut se taire, surtout quend on s’appelle Saïd ou Mohamed, ou encore Fatima ou Farida. Sinon, ce sera pire ! Décidément, l’égalité est un objectif perdu de vue par beaucoup de gens. Si l’on porte un nom à consonnance (comment faut-il dire : étrangère ? non, on se fâcherait avec ses amis…, arabe ? non plus, ce n’est pas ça… ah oui : musulmane ! voilà.) à consonnance musulmane donc, on a intérêt à rentrer la tête, rentrer dans le rang et, à l’école, dans la vie et dans le monde professionnel, se montrer “meilleur” que les autres. Toujours faire ses preuves. Toujours prouver que l’on est français. Et on aura peut-être une petite récompense !
    Pour le reste, ces commentateurs indignés ont-ils seulement lu le bouquin ? Au moins, relisons le sous-titre : “Devoir d’insolence”.

  9. Merci Alfred.

    Même si je ne partage pas la sémantique provocatrice des deux Saîd, il en demeure pas moins qu’ils soulèvent de vrais questions.
    Pourquoi lorsqu’à un entretien d’embauche j’ai pu entendre “vous parlez bien le français pour un étranger “?
    Alors que je suis Français
    Pourquoi les habitants des quartiers populaires sont moins protégés par les force de police que les autres citoyens, victimes soit des dileurs soit de la BAC qui agit avec bcp de violence et de brutalité,pourquoi ?
    Pourquoi parle-t-on tant des arabo-musulman, alors que le monde financier est en train de mettre le monde à genoux,pourquoi ?
    Pourquoi nous n’éduquons plus le citoyen au sens critique, à la recherche de la vérité si complexe soit-elle,à la pensée de rousseau, lamartine et d’autres,pourquoi ?

  10. @ Cécé : les premiers à dire “Nique l’Algérie” ce sont les Algériens eux-mêmes, j’en témoigne. Ils ne confondent pas comme vous un peuple et la politique d’un gouvernement. “Nique l’Algérie” veut dire “Nique les militaires”, comme “Nique la France” veut dire “Nique la mentalité néo-coloniale de nos élites”. La Françafrique, vous connaissez ? Moi j’aime la France, sa langue, ses écrivains, ses valeurs, l’idéal républicain – mais oui, je “nique” la France des possédants, des inégalités entretenues, des discriminations, du couvre-feu dans les quartiers, de la non-mixité sociale et ethnique, je “nique” la France des médecins qui refusent la CMU, des politiciens qui remettent en cause les aides sociales aux pauvres, des démagogues qui parlent de burqa (quelques centaines de cas en France) pour ne pas parler d’évasion fiscale (quelques milliards envolés), je “nique” la France de la trouille des autres, de la peur des pauvres, des basanés. La peur n’a qu’une seule conséquence : la haine et le mépris. Partout dans les médias on nous parle d’islam et d’immigration mais bizarrement on ne voit jamais des musulmans, des immigrés. Ah oui, on voit des Noirs et des Arabes, souvent des comiques d’ailleurs, histoire de garantir la “diversité”, mais personne ne sait ce que c’est qu’être noir ET pauvre en France, on n’en sait rien, alors ça fantasme, avec l’aide des bateleurs à la Le Pen et de centaines de petits militants d’extrême droite partout sur internet. C’est comme l’islam, vécu sans prosélytisme par l’écrasante majorité des musulmans, mais dont on va montrer que des représentants marginaux : intégristes, crétins, etc. On en arrive à accuser les pauvres de l’être. Sale époque

  11. On soutient ZEP à fond, ce qui critiquent n’ont pas ecouter (ni lu) le cd/livre. En plus de cela on défendra avec ZEP le devoir de mémoire de la colonisation, la francafrique et le 17 octobre 1961. L’histoire c’est important !!!
    On vous soutient à fond !!!!

  12. Je trouve en effet que la circoncision est inadmissible, comme de percer les oreilles des petites filles ou toute autre atteinte à l’intégrité physique d’un enfant. Après, devenu adulete, on fait ce qu’on veut : on se fait circoncire, on se tatoue, on se perce le nombril. Cela reste assez barbare, mais c’est un libre choix.

  13. Je trouve en effet que la circoncision que l’on connait est inadmissible, comme de percer les oreilles des petites fille ou tout ce qui porte atteinte à l’intégrité physique d’un enfant.
    Devenu adulte, on fait ce qu’on veut : se percer les oreilles ou le nombril, se tatouer, se circoncire, … C’est tout aussi barbare en un sens, mais c’est un libre choix.
    Comme on doit avoir le libre choix aussi bien pour son corps que pour ses convictions.

  14. Oui, je suis d’accord ! Et je trouve inadmissible de trancher leur petit cordon ombilical.

  15. “Vive la tolérance vs à bas le communautarisme.”

    Dans un cas comme dans l’autre, on découvre les limites d’un monde imparfait.
    On est bien d’accord, c’est plus difficile de trouver un boulot quand on s’appelle Mohamed plutôt que Michel. Mais si tu t’appelles Catherine, ce sera aussi difficile.

    Un de ces quatre, ça va péter, et tous nos repères disparaitront.

    Et ce jour là, on ne viendra pas pleurer.

  16. j’aime bien ce que dit mehdi

  17. Je retiens une chose :
    ” Pourquoi certains jeunes dans les banlieues disent « Nique la France »? Parce qu’ils n’ont pas l’impression d’être considérés comme Français ”

    Notre pays tend la main à quiconque a besoin d’aide. On ne peut pas prendre l’argent de cette main et cracher dessus ensuite.

    Si ces ” jeunes dans les banlieues ” vivaient dans un autre pays ( celui de leurs ancêtres ? ), en arrivant en France ils auraient plus de respect et de motivation pour s’intégrer.

    Bref, ceux qui veulent s’en sortir y arrivent très bien, je le vois à l’université, et ceux qui veulent jouer les victimes pour donner du crédit à leurs conneries y arrivent très bien également.

  18. salut

    1000 méfiance aux propos tenus sur les questions de “racisme anti-blanc”
    l’extrême droite se mobilise sur tout les réseaux internet en se faisant passer pour de simple “internaut”.

    ni les indigènes de l républiques, ni saïd bouamama qui est un soutien des indigènes mais n’en est pas membre, n’ont jamais prôné la domination sur les Blanc, mais la lutte pour l’égalité
    qui signifie la lutte contre la domination Blanche, contre la suprématie blanche.

    l’extrême droite et la droite extrême vise à amener de la confusion la lutte pour l’égalité a toujours voulu dire que les dominants doivent perdre du pouvoir, perdre des privilèges
    cela ne veut pas dire que la lutte contre le racisme des Blancs veut dire l’émergence d’un contre-racisme.

    sauf à dire que les ouvriers ont la haine de leur patron en tant que personne et non en tant qu’oppresseur capitaliste
    sauf à dire que les femmes ont la haine des hommes violents et violeurs en tant que personne et non en tant qu’agresseur
    ou que les juifs ont eu la haine des antisémiste en tant que personne et non en tant qu’oppresseur

    qu’on ne tombe pas dans le panneau : La violence des dominés qui résistent à l’oppression n’est jamais l’équivalent de la violence des dominants qui oppriment

    sauf à considéré que les résistants “violents” pendant la seconde guerre mondial était “aussi” violent que les nazis.

    un petit sketche de desproge là dessus ?

    “N’empêche qu’on ne m’ôtera pas de l’idée que, pendant la dernière guerre mondiale, de nombreux juifs ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi.Il est vrai que les Allemands, de leur côté, cachaient mal une certaine antipathie à l’égard des juifs”.

    http://www.dailymotion.com/video/x6jxm5_les-juifs_fun

  19. les mots ont une signification propre;
    niquer,c’est baiser pour son seul plaisir,voir abuser, d’une fille ,d’une situation ..
    “Nique la France”,c’est donc profiter, abuser d’elle,sans égard,sans rien donner en retour;
    soyons conscients et responsables de ce que nous disons ou écrivons les uns ou les autres,
    et il y aura peut-être un peu moins d’irrespect et d’incompréhension entre nous,
    gens de communautés ou races différentes,mais tous du genre humain,
    (“humain”: animal doté en principe d’une intelligence,d’une conscience,d’une sensibilité)
    c’est tout pour aujourd’hui.

  20. Entièrement d’accord avec Daoud : dans la forme, le mot d’ordre “Nique la France” me paraît maladroit parce qu’il braque des gens avec qui il aurait été possible de discuter. Les progressistes ne combattent pas “la” France, mais une certaine France, celle des grands patrons (qui ne sont d’ailleurs pas des patriotes, eux : ils ont collaboré avec l’occupant dans les années 40, et aujourd’hui ils délocalisent, mettent leur argent à l’abri dans des paradis fiscaux, quand ils ne s’expatrient pas carrément pour ne plus payer d’impôts en France ; sans parler de Laurence Parisot qui appelle à la constitution d’une “nouvelle patrie” : l’Europe).
    Cela dit, sur le fond, il faut défendre Saïd Bouamama contre les réactionnaires qui l’accusent de racisme. Les excès de langage de ceux qui critiquent la xénophobie ambiante en France ne sont rien à côté de la campagne islamophobe menée en même temps par le FN, les “identitaires” (racistes fascistes) et l’UMP. La plupart des musulmans avec lesquels je discute (je précise que je suis pour ma part complètement athée) me disent qu’ils sont fatigués de voir assimiler islam et fanatisme intégriste. Tout est fait pour les provoquer (et Charlie Hebdo lui-même n’est pas en reste).
    Je trouve l’analyse de Ch’ti blanc anticolonialiste très juste elle aussi : on ne peut pas renvoyer dos à dos dominant et dominé.

  21. Bonjour, bon c’est vrai, dire “nique la France”, c’est juste de la provocation. D’ailleurs personne n’a manifesté ou brûlé des voitures ou tout cassé dans les banlieues. Mais j’ai une idée, aussi “innocente” et provocatrice. Et je suis sur que personne ne réagira,même ces chères personnes pleines d’amour qui ont écrit et chanté “nique la France”, même si je ne suis pas “sociologue”
    Je vais écrire une version améliorée de “nique le maroc” ou “nique la turquie” ou alors nique les pays musulmans !!!!
    Bin oui, certains pays musulmans ont envahi une grande partie de l’Europe avec toutes les horreurs que celà implique, et ils veulent se faire passer aujourd’hui pour des “victimes” ?…
    Bon, j’abrège évidemment. Et je suis certains qu’il ne se passera rien de grave après mon livre…De la part des musulmans et de leurs pays, il n’y a que des discours de paix et d’amour bien entendu.
    Pour moi, islam et nazisme sont une seule et même chose. Depuis quand un juif qui n’aimerai pas les allemands en tant de guerre serait raciste ou naziphobe ?….

  22. ha ricardo… la tête surement plus pleine de ricard que d’eau…

  23. Quelle belle et grande reflexion! Bravo Riccardo. Comment peut on oser tenir ce genre de discourt. Je t invite a lire Mein Kampf et le Coran. ( c est une lecture assez simple, ne t inquiette pas tu devrais comprendre).

  24. Encore un qui crache dans la soupe, comme ses congénères après avoir profiter du pays, il est né à Roubaix mais revendique son statut d’étrangers, et bien qu’il va habité en Algérie

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire