L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais : le terril

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 16 septembre 2012

On poursuit notre vaste défi de rédiger un petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais. Après le mot « bradeux », “carbonnades flamandes”, intéressons-nous à une spécificité que la France entière nous envie : les fameux terrils.

Terril : à prononcer « Teri » comme dans Teri Hatcher, icône des Desesperate Housewives (référence culturelle oblige pour les journées du patrimoine). Mais sans le « L » à la fin, sous peine de passer pour un vrai Parisien. D’ailleurs, d’après Le Petit Robert, on peut même l’écrire « terri ». Ah si c’est Robert qui l’a dit…

Bref, comme personne ne savait que faire de ces schistes arrachés aux entrailles de la terre, on les a mis en tas. Des fois que certains penseraient encore que c’était juste pour permettre aux nordistes de pouvoir skier dans une région qui manquait singulièrement de relief. Forcément, au bout de deux siècles d’intense extraction charbonnière, la région a multiplié les terrils ; un peu comme DSK, les affaires de jupons, etc. Coniques ou plats (eh oui, il existe plusieurs formes de terrils), on en recensait quelque 340 d’Auchel à Condé-sur-l’Escaut dans les années 70. Enfin, 340, c’est Wikipédia qui le dit, parce que nous on était pas encore là, et qu’on n’a pas pu les compter.

Tant qu’il y avait les mines, ça dérangeait trop personne. Dans la région, on est toujours prêt à toutes les concessions pourvu que ça donne du boulot. Forcément, quand le charbon s’est arrêté et que la région a commencé à crouler sous les difficultés socio-économiques, les gens du Nord ont vu ces montagnes de schistes d’un fort mauvais œil. Comme si elles leur rappelaient ce riche passé, pas si lointain mais bel et bien révolu pourtant. Du coup, les terrils se sont mis à disparaître sous les coups de pelleteuses, tandis que les infrastructures routières gagnaient sans cesse un peu plus de terrain. Et puis, des gens se sont dit que ces verrues environnementales pourraient se révéler fort pratiques. Pour faire du ski (à Noeux-les-Mines) ou du parapente. Pour faire des balades. Ou découvrir une singulière biodiversité : à Loos-en-Gohelle, de la végétation méditerranéenne pousse sur ces deux terrils jumeaux présumés les plus hauts d’Europe. On s’est alors dit que supprimer ces terrils ce serait un peu comme effacer notre passé. Du coup, on a érigé le terril en fierté régionale. Notre montagne à nous. Et que plus personne ne songe à toucher avec un bassin minier désormais estampillé patrimoine Unesco.

 

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Bonjour, une petite précision sur l’origine de ce “l” qui ne se prononce pas à la fin de terril.
    Il parait que la faute en reviendrait à un jeune journaliste parisien (forcément ;o) ) venu couvrir un conflit social dans la région au début du XIXe. A la sténo qui lui demandait au téléphone comment s’orthographiait “terri”, le cador aurait répondu : “comme “fusil”.

    Je ne sais pas si l’histoire est vraie, mais elle est jolie, non?

  2. Sur un des trois terrils d Haillicourt, il y a même un vignoble qui a été planté il y a deux ans. A priori, les vignes profitent bien de la chaleur que dégage ce sol particulier. On verra ce qu il en est vraiment quand le raisin sera presse.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie