Le petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais : le bradeux

Mardi, c’est la rentrée scolaire. Alors, pour accompagner nos chers élèves – et leurs parents, vous, nos lecteurs – DailyNord a décidé de créer une nouvelle rubrique dominicale : le petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais, ça s’appelle. Soit un mot (en rapport avec l’actu ou non, mais toujours en lien avec la région bien entendu). Premier mot de circonstance en ce dimanche de Braderie de Lille : le bradeux.

Photo : JFGornet sur FlickR

Nom masculin traditionnellement accolé à une personne qui participe à la Braderie de Lille (vendeur comme chineur), le premier week-end de septembre. Régulièrement entre deux et trois millions, le bradeux-chineur auquel nous nous intéressons se caractérise par trois choses :

1/ Il n’est pas agoraphobe et adore avancer à la vitesse de cent mètres à l’heure au milieu d’une foule bruyante et malodorante.

2/ Il achète compulsivement des choses laides et totalement inutiles pour son intérieur – ou son extérieur – en disant à sa compagne ou son compagnon : « Mais si, c’est utile». C’est d’ailleurs tellement utile qu’il ne sait déjà plus ce qu’il a acheté l’année d’avant.

3/ Il est capable de claquer 17 euros pour une assiette de moules d’une fraîcheur douteuse et à peine nettoyées (qui coûterait 10 euros en temps normal) parce que «tu comprends, c’est la Braderie».

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là