L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La Rochelle : Le nouveau PS est arrivé !

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 27 août 2012

Scoop : le PS va déménager son siège de la rue de Solférino à Paris. Et le transférer à …la mairie de Lille. Voilà ce que l’on peut extrapoler du mini-psychodrame de La Rochelle où vient de se tenir l’université d’été des socialistes. Une certitude : Martine Aubry va quitter la tête du parti. Mais en restera la patronne…Son successeur procèdera à 100 % de celle qui a fait gagner le PS à la présidentielle et aux législatives. Tous les gazetiers glosent à l’infini sur l’adoubement “à la féodale” qui doit régler l’avenir de la vieille maison. Cambadélis, Désir,…un ou une autre, le futur numéro un ne sera donc plus le produit des joutes anciennes qui faisaient ressembler le PS à une lutte de géants  – Mitterrand !, Mauroy, Rocard, Fabius, Jospin, Hollande, Aubry,…c’était autre chose, non ?  – où des stratégies dignes de l’antique sanctifiaient un vainqueur olympien parfois, hugolien toujours (ah, ces congrès de Rennes ou de Reims…). Rien de tout cela cette année. Le vainqueur sera légitimement réduit. Et, politiquement émasculé, confiné dans un back office obligé, il ne donnera plus de la voix comme son statut de premier secrétaire le lui autoriserait. Bref, un congrès d’automne – à Toulouse -pour rien, un premier secrétaire pour les chrysanthèmes, et une Martine Aubry en réserve du gouvernement et, surtout, pour ce faire, en surplomb sourcilleux de l’univers socialiste. La “ligne “Ayrault-Aubry, qui n’en doutons pas, fixe les lignes de l’élection de Toulouse, ne signifie rien d’autre. L’heureux élu d’automne, pour pouvoir présider aux destinées du PS devra de toute façon se plier aux exigences d’une Titine de Fer sur le départ qui a bordé le statut et l’action de son successeur, forcément sous emprise d’un système qui ne dit pas son nom. Presque un parti-bis à base de débordements médiatiques et de contournements partisans. C’est probablement le rôle et la place du PS sur l’échiquier politique qui sont en jeu. Et la maire de Lille, consacrée grande élue du royaume, pourra, toute à son aise depuis son fief nordiste, et en prévision des élections locales de 2014, se sculpter une image de recours au secours d’un Hollande à la peine. Et tirer les rênes du petit monde socialiste.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .