Humeur Par | 07H00 | 27 août 2012

Grand Stade de Lille : un équipement uniquement fascinant, vraiment ?

C’est assurément l’un des événements de l’été dans le Nord – Pas-de-Calais. Le LOSC a enfin inauguré son Grand Stade vendredi 17 août, face à Nancy (1-1). Un équipement loué dans la plupart de nos gazettes, avides de sensations fortes en ce milieu de mois d’août. Quitte à zapper les zones d’ombres et questions morales qui restent accolées au nouvel écrin du club lillois.

Grand Stade. Photos : Stéphane Dubromel.

«Avec son fantastique nouveau stade et son effectif haut de gamme, le LOSC a tous les atouts pour concurrencer le PSG sur la scène française et briller sur la scène européenne ». Une phrase emplie de louanges sortie tout droit du site officiel du club nordiste ? Pas exactement : c’est en substance le sous-titre de la Une de France Football du mardi 21 août, sous le titre justement «Lille sur orbite».

Un stade Carrefour ou un stade du Conseil régional ?

Le Grand Stade est tellement une bonne affaire que, pour le moment, LMCU n’a toujours pas trouvé l’entreprise qui paiera le naming, soit le droit d’accoler son nom à l’équipement pour quelques millions d’euros. Derniers bruits en date : la marque Carrefour qui en ferait un sexy «Carrefour de l’Europe», voire si personne ne se présente, le vol au secours du Conseil régional qui accolerait un nom du type «Stade des Flandres». De nouveau de l’argent public bienvenu, qui n’a d’ailleurs pas manqué de faire réagir Guy Delcourt. Le député-maire de Lens en a profité pour mettre Daniel Percheron devant le fait accompli pour lui réclamer la même générosité régionale dans la rénovation de Bollaert. Il aurait tort de se priver d’une telle aubaine.

Complaisance quand tu nous tiens

On a connu des Unes avec un peu plus de recul. Mais force est de constater qu’en inaugurant son nouveau stade au coeur du mois d’août, le LOSC s’est attiré une pluie de reportages sur son fonctionnement et son ascension. Presses régionale, nationale, radiophonique, télévisuelle, web nous ont gratifié d’images, textes et sons en majorité très complaisants sur le Grand Stade… Même si les louanges ne sont pas totalement imméritées, et on l’a déjà écrit ici (Le LOSC change-t-il de dimension ?) : Michel Seydoux, en très bon artisan-président, a su hisser le club lillois vers les sommets pendant les dix dernières années, grâce à une stabilité hors norme dans le monde du football et des choix intelligents, conclus d’abord par le titre de champion de France et la Coupe de France en 2011, puis la vente record du joyau Hazard cet été pour 40 millions d’euros.

Des sujets évités ou relegués au fin fond de nos journaux

Ce qui met un peu plus mal à l’aise, c’est le blanc-seing donné au nouveau Grand Stade. A lire, à écouter, à voir les sujets consacrés, peu ont évoqué les vicissitudes et zones d’ombres de l’équipement métropolitain. La Voix du Nord y consacre fort heureusement quelques lignes (deux papiers : l’un revenant sur les dix dernières années et une interview de Martine Aubry où la présidente de LMCU peut réaffirmer l’exemplarité de l’équipemement), mais noyées dans 24 pages spéciales tout à la gloire du bijou d’Eiffage. Libération réfléchit bien au bien-fondé du Partenariat public-privé. Mais en général, et en particulier dans les gazettes sportives, on s’est agenouillé devant le nouvel amphithéâtre romain du vingt-et-unième siècle, oubliant carrément ou reléguant au fin fond des oubliettes : 1/ les rebondissements paranormaux du choix du constructeur en 2008 ; 2/ le grand déballage d’argent public en période de vaches maigres (car on le rappelle, le LOSC n’a pas mis la main à la poche, se contentant d’un loyer de 5 millions d’euros par an, ce qui aide à grandir, n’est-ce-pas Monsieur Seydoux…) ; 3/ la grande incertitude sportive des 31 prochaines années, temps pendant lequel LMCU va payer le stade (l’équipe de football du Mans, qui se morfond désormais en Ligue 2 avec sa nouvelle MMArena à moitié, voire aux trois quarts vide, pourrait pourtant en causer quelques mots). Un oubli puisqu’aujourd’hui, il faut faire la fête. Heureusement, à l’heure d’internet, le jour où il faudra faire les comptes, tous ces beaux écrits seront encore en ligne…

A relire pour revivre les atermoiements ubuesques de ce stade : La comédie des stades.

 

7 Commentaires

  1. Comparer Lille (ville de 1 100 000 d’habitants et métropole de 3,5 millions) au Mans (ville de 142 000 habitants) pour le bien fondé d’un nouveau stade, c’est franchement pas très objectif voir même démagogue… De plus, le grand stade n’est pas simplement un stade de football car il offre une modularité et une diversité d’utilisation inégalée en Europe ce qui justifie qu’il ne soit pas la propriété d’un club de foot ni d’un investissement complétement privé ou public.

  2. @Toto : on fera les comptes dans quinze ans… Et si on s’est planté, on l’écrira… Le Mans est juste l’exemple de l’incertitude sportive. Si le Losc plonge un jour en Ligue 2, pas sûr que le reste suffise.

  3. @ Toto … Lille c’est 230000 habitants et la métropole c’est 1.1 millions d habitants… 3.5 millions c est la taille d’une ville comme Milan.. Donc la question pour la viabilité du stade peut se poser.

  4. panem et circacem.

    Tout est dit.

  5. Merci bcp pour cet article qui reflète la triste réalité de la dépense publique inconsidérée!
    Il eut été très intéressant de développer les points 1 et 2 du contre-argumentaire au grand stade.
    Dans un prochain article??

  6. @David. Nous en avons déjà beaucoup parlé : on vous invite à relire La Comédie des stades (https://dailynord.fr/2009/11/lille-valenciennes-la-comedie-des-stades/), et Pourquoi n’y comprend-t-on jamais rien (https://dailynord.fr/2011/01/grand-stade-mais-pourquoi-ny-comprend-t-on-jamais-rien/). Mais nous en reparlerons bien entendu…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là