L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La fin de la génération Mauroy ?

DailyUne | Réflexions Par | 21 juin 2012

C’est presque passé inaperçu avec les nouvelles têtes élues, l’éviction de grands pontes comme Jean-Pierre Kucheida ou Christian Vanneste, et le début de la fin pour la vieille fédération PS du Pas-de-Calais  (relire : le crépuscule des maudits et l’Abécédaire du second tour des législatives par exemple). Les législatives 2012 ont également confirmé le crépuscule d’une génération qui aura marqué le Nord – Pas-de-Calais : celle de Pierre Mauroy.

Souvenez-vous : c’était en 1968 et un nouveau venu sur la scène politique se présentait aux élections législatives dans la première circonscription du Nord. Sans pour autant remporter la partie. Pour cela, il lui faudra attendre 1978 dans la quatrième circonscription du même département. Depuis, il était député sans discontinuer, à la manière d’un Alain Bocquet à Saint-Amand-les-Eaux.

Bernard Derosier, le premier Mauroy Boy s’élimine

Lui, c’est Bernard Derosier. Et comme l’actualité médiatique ne s’intéresse qu’aux présents, on a eu tendance à oublier que l’ancien maire d’Hellemmes ne se représentait pas pour un énième mandat, laissant sa place – contraint et forcé – à une proche de Martine Aubry, Audrey Linkenheld. Une Martine Aubry que Bernard Derosier n’a jamais bien porté dans son coeur, faisant tout pour l’empêcher de décrocher une circonscription en 2007. Il faut dire que Bernard Derosier était ce qu’on pourrait appeler un Mauroy Boy et faisait partie de ceux qui n’avaient apprécié que moyennement l’arrivée de Titine de Fer dans la région…

Alain Cacheux, le deuxième Mauroy Boy éliminé

Alors, mine de rien, avec son départ, conjugué à celui du Conseil Général, l’an dernier (relire : Hommage à B. Derosier : au revoir, Président !), c’est un peu plus la génération Mauroy qui s’efface de la région Nord – Pas-de-Calais. Il n’est d’ailleurs pas le seul à disparaître des écrans radars à la faveur du scrutin 2012 : Alain Cacheux, autre Mauroy Boy, ne siègera plus à l’Assemblée Nationale. Ce n’est pas fait exprès, mais on ne lui avait pas confié une circonscription facile. Dans la cinquième du Nord, redécoupée, il devait faire fort pour faire chuter l’une des jeunes pousses de la droite, Sébastien Huyghe. Il n’a pas réussi et à 64 ans, l’avenir paraît plutôt derrière lui. Mais sait-on jamais : les européennes et les territoriales sont en 2014…

Michel Delebarre en pré-retraite, Bernard Roman pour un dernier baroud d’honneur

Alors est-ce réellement la fin de la génération Mauroy ? Il reste encore quelques survivants.  Du côté de Dunkerque, Michel Delebarre s’offre ainsi une pré-retraite du côté du Sénat et sa voix ne compte déjà plus beaucoup (relire son excellent portrait, réalisé ici-même : Michel Delebarre ou la malédiction du corsaire). Ne reste guère plus parmi les derniers Mohicans qu’un certain Bernard Roman, réélu député dans la première circonscription du Nord. Le dernier vrai mauroyiste de la région (Patrick Kanner, président du Conseil Général du Nord ou Gilles Pargneaux, patron de la Fédé socialiste du Nord, ont compris depuis longtemps qu’il fallait composer avec Martine Aubry pour grimper les échelons). Pour un dernier petit tour de cinq ans avant qu’une génération politique marquante pour la région ne s’éteigne définitivement ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. félicitations à l’auteur de l’article, il doit etre le premier à trouver que gilles Pargneaux a compris quelque chose.
    cet homme n’a jamais été élu sous son nom; ses premiers pas à Hellemmes furent hallucinants,io n’a pas change, pour un homme politique il ne sait pas qu’il faut ou tout au moins donner l’impression de respecter ses électeurs; il suffit de relire ses déclarations entre les deux tours à propos de l’éléction Dominique Baert pour s’en rendre compte

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture