Marc Dolez (Front de Gauche) : « Mélenchon à Hénin-Beaumont ? J’ai été perplexe »

Il a peu de chances de passer à la trappe dans les jours qui viennent. Le député sortant de la 17 ème circonscription du Nord est un vieux briscard : prudent et fin tacticien. Un laboureur de terrain électoral. L’itinéraire de Marc Dolez parle pour lui. Du CERES de Chevènement au Front de Gauche en passant par le PS, une seule ligne directrice : rassembler à gauche, vieille antienne du camp du progrès. Il nous dit ce qu’il pense des élections présidentielles, de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à Hénin-Beaumont, du Front national…

DailyNord : En 2007, vous étiez élu sous l’étiquette PS, cette année vous êtes investi Front de Gauche. Même combat ?

Marc Dolez : Je veux être le mieux à même de rassembler à gauche, de rassembler toute la gauche. Avec comme objectif de trouver une nouvelle majorité pour réussir le changement. Je pense pouvoir être en tête au premier tour. Mon suppléant est Charles Beauchamp, conseiller général communiste et vice-président du conseil général, élu dès le premier tour en 2011.

DailyNord : Pourquoi un accord PS/Front de Gauche a-t-il échoué ?

Marc Dolez : On n’a pas vraiment essayé en fait. Dans le Nord – Pas-de-Calais par exemple, il n’y a pas de circonscriptions où il y a un réel danger d’élimination de la gauche au deuxième tour. En fait, à gauche domine encore le vieil accord – non écrit – basé sur la discipline républicaine de désistement du candidat le moins bien placé.

“je ne voudrais pas que le vacarme médiatique occulte le message du Front de Gauche”

DailyNord : Dans une circonscription particulière, celle d’Hénin-Beaumont, que pensez-vous de la décision de Jean-Luc Mélenchon de défier Marine Le Pen ?

Marc Dolez : J’ai été surpris et pour tout dire perplexe. Je n’ai pas été associé à cette décision, ni consulté. Je souhaite que Jean-Luc Mélenchon gagne. Mais je ne voudrais pas que le vacarme médiatique occulte le message du Front de Gauche à l’occasion de ces élections législatives : nous voulons réussir le changement, que nos propositions soient prises en compte. Nous ne devons pas être seulement le parti anti Front national. Le vote FN est un vote de colère, de souffrance sociale, d’exaspération : c’est à ces préoccupations qu’il faut apporter des réponses concrètes. Le problème majeur ce n’est pas le FN, mais savoir quelle politique va être menée pour réussir le changement.

Coulisses d’interview

La pièce est austère. Mais deux photos grand format tentent d’egayer la permanence de Marc Dolez : une vue d’avion de Douai et une « photo de classe » de l’Assemblée nationale datant de 2002. En attendant notre hôte, on croit le reconnaître, assis sur les bancs de la gauche aux côtés de… Jean-Pierre Kucheida. « Vous m’avez reconnu ? » lance le député à son arrivée. « Oui, là ! » affirme-t-on assuré. « Ah non, ce n’est pas moi… mais lui non plus n’a plus de cheveux ». Oups ! Pas rancunier, Marc Dolez répond à nos questions de manière sérieuse. Toujours très posé. Et quand on l’asticote sur son éventuel envie d’aller au gouvernement, ou sur les turpitudes du PS 62, même en off, il ne lâche rien. Promis, quand il n’aura plus rien à perdre en racontant ses années passées à la tête du PS dans le Nord, nous reviendrons le voir !

DailyNord : Ancien socialiste, vous connaissez très bien François Hollande. Vous êtes un des députés les plus actifs au Parlement. Un profil idéal pour être ministre Front de Gauche dans un gouvernement Hollande ?

Marc Dolez : Pour le moment, personne n’est candidat au Front de Gauche pour intégrer le gouvernement. Il faudrait que François Hollande intègre des éléments fondamentaux de notre programme et ce n’est pas sa démarche. Si nous avons 50 ou 60 députés, il changera peut-être d’avis. Mais nous n’avons pas besoin d’être au gouvernement pour peser.

DailyNord : Martine Aubry, premier ministre, qu’est-ce que cela aurait changé ? Un gouvernement plus “de gauche” ?

Marc Dolez : Voilà une subtilité dans laquelle je ne rentre pas…Martine Aubry plus à gauche ? Non, il n’y aurait pas eu d’inflexion. Pour elle, c’était Matignon ou rien, de numéro deux du gouvernement Jospin, elle voulait devenir numéro un.

“Le mandat unique est une nécessité pour les parlementaires”

DailyNord : Vous avez été premier fédéral du Nord (parti socialiste : 1997-2005). Quel regard portez-vous sur la situation des fédérations du Nord et du Pas de Calais ?

Marc Dolez : Pas de commentaires.

DailyNord : Vous vous étiez fait remarquer il y a dix ans par votre projet de limitation du cumul des mandats. L’idée chemine doucement…

Marc Dolez : Le mandat unique est une nécessité pour les parlementaires. Ceux qui défendent la complémentarité du mandat national avec un ou des mandats locaux pour rester en contact avec le territoire se trompent : je suis très présent dans ma circonscription tout en étant député à Paris , je reçois des dizaines de personnes chaque semaine. Par ailleurs, le cumul des mandats favorise les éventuels conflits d’intérêt liés lorsque des parlementaires doivent débattre de la décentralisation ou de la réforme territoriale.

DailyNord : Et l’idée d’un âge limite pour les députés ?

Marc Dolez : A 35 ans, j’étais parmi les quinze plus jeunes députés en 1988. Je suis favorable au seuil de 70 ans. Il faut savoir s’arrêter. Et je saurai le faire.

L’IRFM ? “Ces indemnités sont les seuls moyens à ma disposition”

DailyNord : DailyNord avait demandé en novembre aux députés du Nord – Pas-de-Calais de fournir leur indemnités représentatives de frais de mandats (d’ailleurs remises au goût du jour dans le Marianne de la semaine dernière, Ndlr)… Vous n’avez jamais répondu à nos demandes. Pourquoi?

Marc Dolez : Honnêtement, je ne m’en souviens pas (plusieurs mails ont pourtant été adressés à nos députés entre novembre et décembre, Ndlr). Mais je n’ai aucun souci avec ça. Contrairement à ceux qui cumulent plusieurs mandats, ces indemnités sont les seuls moyens à ma disposition pour louer et équiper mon local ici à Douai, pour payer mes frais de transports. Je peux vous les communiquer sans problème…

 

 

Nos interviews législatives :

Hervé-Marie Morelle (UMP) : « Non, je ne suis pas kamikaze ! »

Audrey Linkenheld (PS) : « Je ne suis pas une socialiste de bureau ! »

Annie Lemahieu (FN, ex-FO), « le FN est plus social que le parti socialiste »

J.-F. Caron (EELV), « proposer un nouveau monde, durable et désirable »

Cet article vous a plu ? Découvrez le meilleur de DailyNord, inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire (envoyée le vendredi matin) ou suivez-nous sur Facebook et Twitter. Et partagez l’info !

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire