L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Les interviews législatives : Annie Lemahieu (FN, ex-FO), « le FN est plus social que le parti socialiste »

DailyUne | Réflexions Par | 23 mai 2012

Elle avait fait le buzz pendant la campagne des cantonales : une déléguée régionale Force Ouvrière se présentant sous la bannière du Front National ! Un peu plus d’un an après, dans le cadre de nos interviews législatives, nous avons retrouvé Annie Lemahieu. Candidate FN dans le « petit Bondues du Sud-Est », en Pévèle.

DailyNord : Il y a un peu plus d’un an, vous faisiez le « buzz » en vous présentant aux cantonales sous la bannière FN alors que vous étiez responsable syndicale à Force Ouvrière.  Que faites-vous maintenant ?

Annie Lemahieu : Après avoir été virée de FO, j’ai été remise à disposition du ministère de la défense de qui je dépendais. Je suis retournée à mon premier métier : je coupe les cheveux au salon de coiffure du quartier Kleber à Lille.

“Il y a là une vraie discrimination à l’égard du FN !”

DailyNord : Des nouvelles de votre ex-syndicat ?

Annie Lemahieu :  J’ai appris par voie de presse que j’étais virée. J’ai porté plainte pour licenciement abusif avec Gilbert Collard comme avocat. La procédure est toujours en cours. On m’accuse d’avoir violé la neutralité de FO… Quand on parle de Jean-Claude Mailly pour les législatives à Hénin-Beaumont, ça ne choque personne. En 2008, quand je me suis présentée sous les couleurs du PS, personne ne m’a ennuyée non plus ! Il y a là une vraie discrimination à l’égard du FN !

Coulisses d’interview

Et nous qui imaginions interroger Annie Lemahieu en tête à tête ! Assis à droite de l’ex-responsable FO, son suppléant. A sa gauche, Eric Dillies, le patron du FN dans le Nord. Debout, à ses côtés, son mari (qui répond souvent en lieu et place de celle qu’il appelle « Nanou »). Derrière nous, trois jeunes militants. Nous étions visiblement attendus et nos questions sont d’emblée prétexte à débats où chacun en profite pour dire ce qu’il a sur le coeur : la déception des partis traditionnels, les magouilles des politiques, le manque de moyens des services publics, l’insécurité qui gagne les campagnes… Très vite, l’entretien se transforme en thérapie de groupe. On écoute, on essaie de comprendre et on ressort de là avec l’impression étrange et angoissante d’avoir soulevé un peu la soupape d’une cocotte-minute dont on espère qu’elle n’explosera jamais.

DailyNord : Justement, vous étiez sur la liste PS aux municipales d’Orchies en 2008. Vous êtes candidate FN en 2011 et récidivez en 2012. En trois ans, que s’est-il passé ?

Annie Lemahieu :  Lors de l’annonce de la fermeture de la caserne Vandamme à Lille (voir ici), j’ai écris trois fois à Martine Aubry, j’ai appelé une dizaine de fois, je n’ai jamais obtenu une seule réponse…. C’est ça le PS ? Ils sont complètement déconnectés du terrain. La plupart n’ont jamais travaillé de leur vie. L’autre élément déclencheur, c’est l’insécurité croissante. Pour assister à certaines réunions syndicales à Paris, j’avais trois quarts d’heure de métro entre la gare du Nord et Kremlin-Bicêtre. J’avais une peur bleue. Un jour, je me suis fait agressée par un groupe de Noirs. Ils me tutoient, me demandent une cigarette, commencent à me pousser… Heureusement, un collègue est arrivé. Même, ici, en pleine campagne, on n’est plus en sécurité.

 DailyNord : Vous avez eu des soucis ici, dans le Pévèle?

Annie Lemahieu :  Mon domicile a failli être cambriolé trois fois. Heureusement pour nous, nous ne partons jamais en vacances et nous sommes très vigilants.

Le FN, parti des ouvriers

 DailyNord : Alors vous rejoignez le FN sans états d’âmes…

Annie Lemahieu : Comme mon père et mon grand-père, je suis rentré en 1980 à Force Ouvrière pour protéger le statut des ouvriers. Et parce que c’était comme ça. Aujourd’hui, je suis au FN car c’est le parti qui les défend le mieux. Quand j’ai annoncé mon choix aux collègues du syndicat, 80% de mes adhérents m’ont dit qu’eux aussi votaient FN. Nous sommes la partie émergée du monde ouvrier. Une majorité silencieuse qui paraît tranquille dans son canapé, regarde la télé, fait son jardin, mais qui s’exprime une fois dans l’isoloir.

DailyNord : Vous dites avoir peur. Vous n’avez plus confiance en l’Etat ?

Annie Lemahieu : Nous avons peur d’un Etat qui a peur. Je veux que l’Etat embauche des gendarmes et des policiers et leur donne les moyens de faire leur travail correctement. Dans certaines casernes, il y a un casque pour deux militaires ! Notre fils est gendarme, c’est nous qui devons lui fournir le papier A4 ! Il ne faut pas s’étonner ensuite que les policiers se constituent des cagnottes en dérobant de la ferraille pour se payer une machine à café (relire notre Lu, vu, entendu : Les policiers de la métropole à la fête) !

DailyNord : Vous vous présentez dans une circonscription frontalière avec la Belgique. La frontière a été un thème de campagne. Vous regrettez son ouverture ?

Annie Lemahieu : Non, ça ne me pose pas de problèmes. Ils aiment bien Marine en Belgique ! Il y a toujours eu des échanges. Ce sont nos voisins. La disparition des frontières avec des pays à l’économie identique à la nôtre ne me pose pas problème. En revanche, la Roumanie ou la Hongrie…

Objectif ? Gagner

DailyNord : Vous avez atteint 19,19 % des voix aux cantonales de 2011 et étiez présente au 2ème tour. Quel est votre objectif pour les législatives ?

Annie Lemahieu : Gagner! Depuis que nous avons ouvert notre permanence, il ne se passe pas une journée sans que l’on vienne nous féliciter. Même de la part de gens qui travaillent à la mairie ! Quand on fait du collage, les gens lèvent le pouce (« c’est quand même pas si facile des fois » intervient un jeune militant avant de se faire rabrouer par ses aînés). Les gens sont surpris parce qu’on fait le ménage autour des panneaux d’affichage, mais on peut être écologiste sans être de gauche.

DailyNord : Vous avez en face de vous Thierry Lazaro, un des leaders de la droite régionale…

Annie Lemahieu : On ne l’a jamais vu ! Ni sur le terrain, ni à l’Assemblée nationale où il est recordman de l’absentéisme (Thierry Lazaro a en effet été pointé du doigt pour son absentéisme dans les commissions parlementaires durant la législature, mais il n’était pas le recordman, Ndlr).

DailyNord : Quelle est votre position à propos de l’éventualité d’un contournement autoroutier qui traverserait le Pévèle-Mélantois et qui fait ici l’objet de vives contestations ?

Annie Lemahieu : Je ne me suis pas penchée sur le problème, car j’ai été très prise par la Présidentielle (l’interview a été réalisée avant la Présidentielle, Ndlr).

DailyNord : L’étiquette d’extrême-droite ne vous condamne-t-elle pas à jouer les seconds rôles ?

Annie Lemahieu :  Ça nous colle à la peau. Ce mot d’« extrême-droite », il faudrait l’interdire du dictionnaire. Il faut du courage pour être au Front National, mais je suis extrêmement fière d’en faire partie.

 

A lire ou relire également :

Hervé-Marie Morelle (UMP) : « Non, je ne suis pas kamikaze ! »

Audrey Linkenheld (PS) : « Je ne suis pas une socialiste de bureau ! »

Cet article vous a plu ? Découvrez le meilleur de DailyNord, inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire (envoyée le vendredi matin) ou suivez-nous sur Facebook et Twitter. Et partagez l’info !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. il faut lire le petit encadré, et là tu te dit avec leur air a ne pas y toucher, ces journalistes ont toujours une petite note personnelle qui nous fait dire de quel côté ils sont ..

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie