L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Premiers pas à Denain (1/2) : née ici, Aurélie rêve d’ailleurs

DailyUne | Réalités | Un quinquennat à Denain et Saint-Omer Par | 17 avril 2012

On retient son souffle… et on expire. Avec les lignes qui suivent, c’est le début du nouveau projet de DailyNord qui commence : “Un quinquennat à Denain et Saint-Omer”. On vous a déjà expliqué la démarche, passons aux choses sérieuses. Il y a quelques jours, l’une des équipes de DailyNord a fait connaissance avec Denain. Premières impressions, premières rencontres.

denain

Pour une fois, il n’y a donc pas de rendez-vous. Pas d’actualité. Pas de parution imposée. Pour une fois, nous sommes partis, journaliste et photographe, à la rencontre d’habitants. Tout simplement. Direction la banlieue de Valenciennes, pour faire connaissance avec une ville nordiste, et pas n’importe laquelle : Denain, 20 000 habitants, considérée par les statistiques comme la ville la plus pauvre de France. La dernière fois que la rédactrice y avait mis les pieds, c’était il y a cinq ans. Coïncidence de l’histoire, cinq ans, c’est justement le temps que se donne aujourd’hui DailyNord pour suivre la ville en pointillés, le temps d’un mandat présidentiel.

Pas de plan

Faudrait trouver un plan de la ville », balance le photographe. En aura-t-on vraiment besoin ? “Tu sais, c’est pas très grand Denain », répond la rédactrice. Après avoir filé à travers d’immenses plaines, après avoir traversé une succession de villages, l’entrée de ville se profile. Nous décidons de faire le tour de la ville, histoire d’avoir une vue d’ensemble. Et on se perd finalement dans une cité minière. On tourne pendant près de dix minutes. Toutes les maisons se ressemblent. Pas si facile de trouver le centre-ville. “Là, on est sur la zone commerciale, non ?” Oui et non. A Denain, Carrefour est en pleine ville. “Garons-nous sur le parking.

denain

L'espace Villars, plateforme multimodale dédiée aux transports, avec lignes tramway et de bus, accompagnée de bureaux dédiés aux services.

A l’heure du goûter

Il y a cinq ans, la ville n’avait pas de tramway. Son arrivée en 2007 a littéralement métamorphosé la rue principale, celle du Maréchal-Leclerc.“Et encore, la ville continuera de changer d’ici quelques années“, nous explique la vendeuse du point chaud la Fromenterie, en nous tendant un “Africain”, une sorte de brioche aux pépites de chocolat. Ici, les cinq petits pains sont affichés à 2 euros. « Je suis née à Denain, je vis à Denain. Mais je n’espère pas mourir à Denain », lâche Aurélie après qu’on lui ait expliqué notre projet. Car derrière son comptoir, la jeune femme rêve d’ailleurs. « On nous avait promis que le tramway allait révolutionner notre quotidien. Finalement, les Denaisiens préfèrent filer à Valenciennes, la grande ville. Personne ne veut rester faire les boutiques à Denain. »

Baguette magique ?

Non pas qu’Aurélie n’aime pas la ville où elle a grandi. Ce qu’elle ferait si on lui donnait une baguette magique ? « Changer un peu les gens. Beaucoup de personnes sont ancrées dans un système d’assistanat. C’est le point noir de Denain que l’on arrive pas à enlever ». La jolie blonde de 28 ans est bien consciente de la réputation de sa ville. 20 000 habitants, un revenu fiscal net par foyer de 12 155 euros par an, 26% de chômage et moins d’un quart des foyers imposables… « C’est dommage car on ne parle jamais de ce qui se fait de bien à Denain. C’est bien aussi d’être fier de sa ville. »

Aurélie rend la monnaie aux clients de la Fromenterie. Pour 4,40 euros, le Denaisien peut s'offrir un "menu maxi-Denain".

“Ca ne changera rien”

Maman d’une fille de 3 ans et d’un garçon de 5 ans, Aurélie se réjouit d’ailleurs de toutes les activités proposées aux enfants. « Heureusement que le tissu associatif est vraiment actif. Par exemple, l’association de quartier des 3B organise énormément d’activités. Dernièrement, c’était carnaval. Ils se surpassent aussi pour les centres aérés et les activités périscolaires. » A l’occasion de carnaval par exemple, 300 enfants ont défilé dans les rues.

Des promesses, toujours

Aurélie suit d’ailleurs le quotidien de sa mairesse, Anne-Lise Dufour sur Facebook. Les prochaines élections ? « Bah, ça ne changera rien pour nous. Je ne pense pas que ça apporte quelque chose de révolutionnaire. C’est toujours beaucoup de promesses pour un même constat. Une fois, sur le marché, quand j’avais répondu à un centriste « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient », il m’avait répondu que c’était une phrase de Pasqua. Je ne savais pas. »

denain

Rue de Villars. Ex-locaux de La Voix du Nord, à louer.

Retrouvez la suite des Premiers pas à Denain d’ici quelques jours sur DailyNord.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Très bien cette idée de s’intéresser à Denain, mais, par pitié ,pour une fois épargnez nous les clichés misérabilistes et réducteurs.
    Vous verrez ( en cherchant bien, avec un peu de bonne volonté) il y a aussi de bonnes choses ici. Des personnes intéressantes, cultivées, qui pour la plupart on connu le Denain d’avant, celui de la bonne époque ou tout le monde travaillait et qui malgré tout , contre vents et marées croient encore au renouveau de leur ville.
    Bon courage à vous et au plaisir de vous rencontrer .

    Italo Piraina
    épicerie Sapore d’Italia
    46, rue Lazare Bernard
    59220 DENAIN

  2. Merci pour votre commentaire. Rassurez-vous, nous n’avons aucunement envie de sombrer dans le misérabilisme comme annoncé dans la page du projet. Il s’agissait là de premières rencontres par hasard, et il y en aura beaucoup d’autres. Dont vous comme vous êtes a priori ok pour nous rencontrer. Nouveau passage dans la ville d’ici quelques jours d’ailleurs.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture