DailyUne Par | 08H55 | 11 avril 2012

Louvre-Lens, un Epad made in Nord – Pas-de-Calais ?

Avis aux candidats ayant postulé pour la place d’administrateur adjoint au Louvre-Lens : ne vous bercez pas trop d’illusions. Le jury qui examinera la semaine prochaine les différentes demandes doit composer avec une candidature de poids : celle d’Elvire Percheron, chargée de la culture au cabinet de son père Daniel Percheron, président du Conseil Régional.

« Autant dire que c’est fait » regrette un fonctionnaire régional bien informé. Depuis un moment déjà, la place prise par Elvire Percheron dans le processus décisionnel des questions ayant trait à la culture faisait grincer quelques dents. «A chaque fois c’est pareil. Que ce soit pour Elvire Percheron avec le Louvre-Lens ou Marie Kucheida avec son festival « Mineurs du Monde » : ce sont des dossiers classés « domaines réservés du président »… qui ont l’avantage de passer outre l’expertise des fonctionnaires de la direction de la culture », dénonce-t-on dans les couloirs du Conseil Régional. Où l’on pointe également que faute d’avoir le concours idoine, Elvire Percheron est embauchée en contractuelle et qu’elle a tout intérêt à se reconvertir au cas où son père laisserait sa place à la tête de l’institution régionale en 2014. D’où son arrivée programmée dans le staff de direction du Louvre-Lens (voir la fiche du poste concerné par ici). Les autres candidats au poste d’administrateur adjoint n’ont qu’à bien se tenir.

Percheron après Delebarre et Derosier, on ne change pas les habitudes

Après Michel Delebarre, inquiété en début d’année dans le cadre d’une enquête pour prise illégale d’intérêt pour avoir embauché sa fille et son gendre (qui avaient toutefois les diplômes requis, voir La Voix du Nord), après le mini-scandale qu’avait provoqué l’embauche de Philippe Derosier comme directeur des affaires juridiques du Département par son père Bernard, président du Conseil général en 2009 (qui l’avait en outre recasé chez un vice-président de la collectivité dans la foulée, relire DailyNord), la région ne semble pas épargnée par les pratiques de népotisme. Du grain à moudre pour le Front National qui aime à dénoncer (parfois à tort) les préférences filiales de nos élus. Une raison suffisante pour ne pas en parler ?

Un peu plus de DailyNord ?

13 Commentaires

  1. De toute façon, en matière de népotisme, le FN n’a de leçons à adresser à personne avec sa dynastie Le Pen, encore que eux, à la différence des exemples cités dans votre papier, le font en plein jour…
    Dans la moindre mairie de village, le népotisme le pistonnage etc. sont appliqués sans états d’âmes. Prenez Souchez, le vice-président du CR Jean-Marie Alexandre a l’honneur d’avoir pour conseiller général de son canton Bertrand Alexandre. Ce fils prodigue y est arrivé à la force du poignet et si l’on vous dit que le seul (et très généreux) client de son entreprise n’est autre que la très puissante Vie Active présidée par son papa, ce ne seront que de mauvaises langues. Tout comme celles, de vipères bien sûr, qui oseraient se souvenir que le fiston avait profité d’un très agréable appartement dans un quartier tout sauf craignos de Paris, propriété de La Vie Active. Cet abus flagrant de bien social n’a, à mon souvenir, été soulevé que par Le Canard Enchaîné, la presse régionale devait regarder ailleurs sans doute… Comprenez, le gamin était étudiant à l’époque, il fallait bien lui fournir un toit, comme plus tard un canton sur mesure.
    Alors, parce qu’il sait que son magnétisme, sa compétence naturelle, que dis-je atavique, doivent profiter au plus grand nombre, Bertrand Alexandre sera de la partie aux législatives pour la 2e circonscription sous les couleurs du MRC de papounet. Là, ce sera peut-être plus compliqué parce que la députée sortante, Jacqueline Macquet n’a nullement l’intention de lui laisser le fromage, accord PS-MRC ou pas. Ben oui là c’est moins marrant pour le petit Bebert qui va peut-être vraiment devoir faire un boulot de politique. C’est le métier qui rentre! Et c’est le fondement de la population qui en sent toujours l’avancée.
    Bon, ce n’était qu’un exemple, il y en a tellement. Simplement pour le Bassin Minier Eric Troni à Billy-Montigny, Jean-François Caron à Loos-en-Gohelle, Alain Wacheux à Bruay… tous ont succédé à leurs paternels sinon leur beau-père (François Lemaire à Bully-les-Mines). Une grande famille quoi!
    Le dernier à avoir réglé le problème -pour un temps au moins- c’était Robespierre. A défaut de guillotine, s’il fallait de l’eau de javel pour nettoyer ce marigot, sûr que cela ferait tourner une usine pendant des mois!

  2. Nouvel EPAD…
    A la différence de M. Jean Sarkozy, il semblerait que Madame Elvire Percheron ait un cursus solide post-bac et une expérience professionnelle éprouvée dans le management culturel.
    Je trouve la polémique lamentable.

  3. @jean MOREL : pourquoi dites vous “semblerait” vous n’en êtes pas sûr ? Jean Sarkozy est issu de quel cursus ? Merci pour votre éclairage.

  4. @Pasdecalaislibre… Eh oui, tous ces maires de père en fils… Pratique courante et peut-être plus ancrée encore dans cet ex bassin minier volontiers conservateur. Selon moi, il existe cependant une nuance de taille: entre ceux qui prennent la succession de papa au moment d’un scrutin municipal (ex. Caron à Loos en Gohelle) et ceux qui prennent la succession en plein mandat pour bénéficier de “la prime au sortant” (ex. Bruno Troni qui a succédé à Otello Troni à Billy-Montigny, François Lemaire qui a succédé à son beau papa de Vancaille à Bully les Mines)…
    Mais parfois faut bien reconnaître que ça frise l’escroquerie… Exemple à Douvrin, où le maire sortant Joseph Pasquier était tête de liste aux municipales de 2001. La liste a été élue, mais lors du premier conseil municipal, devinez qui a été élu? Vincent Pasquier… le fiston 8e (de mémoire) sur la liste… Rien à redire légalement, mais faut avouer que c’était très limite…

  5. @JeanMorel qui parle de cursus solide.. Wouarrfff si on croit 20 Minutes: la fifille est “Titulaire d’une maîtrise d’histoire (son mémoire portait sur le socialisme de 1981 à 1993)”… Non, franchement respect… Parce que d’ordinaire une maîtrise d’histoire (sauf à se préparer au Capes/Agreg) c’est quand même une belle voie de garage…

  6. @Bobby, le pire, si mes souvenirs sont bons, est que la gestion de Pasquier fils fut proprement catastrophique pour les finances douvrinoises (et qui mirent longtemps à s’en remettre). La filiation n’est pas pour autant synonyme de dégénérescence, Jean-François Caron réalise du bon boulot et sans faire dans le clientélisme a su gagner la confiance, presque l’affection, de ses concitoyens.
    S’agissant de Mlle Percheron, la question ne vient pas de ses aptitudes, diplômes et -ou- compétences. Même pas de son patronyme (parfois, c’est vrai, dur ou lourd à porter pour tout enfant de). Le problème est qu’on lui fait franchir la ligne d’arrivée sans passer par celle de départ. Et cela, c’est tout simplement bafouer la République du mérite, de l’égalité pour tous. Non, je ne suis pas resté dans le monde des Bisounours, y en a simplement marre de celui des Baisounours.

  7. Ou l’on apprend que pour être embauché au Louvre-Lens, il vaut mieux avoir fait un mémoire d’histoire sur le socialisme dans le Nord-PAs de Calais, plutôt qu’un DESS en management cuturel… Tout est dit !

  8. Il va bien falloir finir par assumer le fait que nous vivons dans une région tenue par une mafia politique qui n’a pas grand chose à envier à celles de la Côte d’Azur ou des Hauts-de-Seine, si ce n’est peut-être le côté bling-bling… C’est peut-être même encore pire, puisque ici on nous rebat les oreilles avec les grandes valeurs de la gôche et la mémoire du monde ouvrier. Bande d’escrocs !

  9. “Festival Mineurs du Monde”. Renseignez-vous avant d’écrire des sottises. Cette dernière que je pointe étant sans doute la moins grave…

  10. @Fronval : on ne comprend pas votre commentaire… Pouvez-vous détailler ?

  11. Ça devient affolant. Quand le PS du Nord Pas de Calais prendra-t-il enfin conscience qu’à force d’avoir les mêmes pratiques que la droite, il continuera à se couper de ceux qui devraient faire leur électorat de base ?

    Dans le registre “filles de….”

    – Dephine Bataille, fille de Christian Bataille, député de la 12eme (ex 22eme) circonscription du Nord. Sénatrice du Nord depuis le 1er octobre 2011, précédemment vice présidente du Conseil Régionale, et toujours à ce jour, vice présidente du conseil Général. Sur le site du sénat, sa pseudo activité professionnelle est “assistante parlementaire” : de son père ?

    – Christine Batteux-Dehoux, vice présidente du Conseil Général, fille de Marcel Dehoux, ex député de la 24eme circonscription du Nord, mais également conseillère municipale de Fourmies dont elle briguera les fonctions de Maire en 2014. Ce n’est pas par hasard qu’elle continue d’accoler son nom de jeune fille à celui de son nom d’epouse, référence à son père oblige….

    C’est affligeant. Étant un homme de Gauche, je continuerai à combattre les dynasties politiques auxquelles ces trois femmes appartiennent, parce qu’elles ne sont justement pas représentatives de la Gauche.

  12. Étonnant de voir une réaction à cet article près de 2 ans après sa publication ?
    Attendez vous à voir la fille de Daniel Percheron revenir au goût du jour d ici peu du côté du Louvre Lens…

  13. Bien vu TDC…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire