L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Elections 2012 : le feuilleton

Présidentielle 2012 Par | 12 avril 2012

La campagne électorale pour la Présidentielle et les Législatives qui vont suivre bat déjà son plein. Elle commencera réellement ce mercredi soir avec la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, qui se rendra dans la région le 23 février pour un meeting. Le Nord – Pas-de-Calais, l’élément central de notre feuilleton Elections 2012. Ou toutes les petites infos des campagne Présidentielle et Législatives, vues de nos latitudes.

11 avril : la campagne s’accélère, le Nord – Pas-de-Calais en ligne de mire ?

Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche, François Hollande et Nicolas Sarkozy (pas ensemble, on vous rassure !) respectivement à Lille et Arras mardi, François Bayrou dans la capitale des Flandres mercredi, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été mis au courant : la campagne de la Présidentielle bat son plein dans l’Hexagone et en particulier dans la région où  ces quatre candidats majeurs vont se rendre la semaine prochaine. Sans oublier la présence d’Olivier Besancenot à Lille lundi pour un meeting destiné à soutenir Philippe Poutou (qui ne fera a priori pas le déplacement, comprend-t-on sur l’affiche), ni celle de Pierre Laurent, compagnon de route de Jean-Luc Mélenchon, à Hénin-Beaumont le 17 avril (relire notre Lu, vu, entendu). Hénin-Beaumont qui commence enfin à attirer les candidats (mieux vaut tard que jamais). Ce mardi, Eva Joly, en déplacement présidentiel, a tracté sur le marché local dénonçant les mensonges des Le Pen. En même temps, la candidate écolo n’a plus grand chose à perdre.

10 avril : Mais comment François Hollande va-t-il faire pour remplir Lille Grand Palais ?

Entre 20 et 23 000 personnes à Lille Grand Palais et sur les trottoirs environnant il y a quinze jours à Lille pour le meeting de Jean-Luc Mélenchon. Une belle démonstration de force qui n’a pas fait que des heureux au pays socialiste de Martine Aubry. Car comment François Hollande va-t-il faire pour remplir autant, voire deux fois plus si l’on se réfère aux sondages, Lille Grand-Palais, la semaine prochaine ? Heureusement, DailyNord a quelques idées à soumettre à son état-major.

7 avril : Bonne nouvelle pour les futurs perdants

Bonne nouvelle pour les députés en poste qui ne passeront pas les Législatives, boutés dehors par les électeurs ou par les manoeuvres des partis. Un décret du gouvernement vient de sortir : il permet désormais aux personnes « justifiant de huit ans au moins d’exercice de responsabilités publiques les faisant directement participer à l’élaboration de la loi sont dispensées de la formation théorique et pratique et du certificat d’aptitude à la profession d’avocat ». Ce qui concerne nos députés. Une nouvelle qui fait bondir Pascal Cobert, sur son blog, estimant qu’ «Avocat ? C’était un beau métier… » Et une belle porte de sortie ?

6 avril : Marine Le Pen à la peine, l’opération Sarko sans lendemain

A quinze jours du premier tour de la Présidentielle, Marine Le Pen peine dans les sondages. La voici obligée de proposer des paris pour faire parler d’elle : proposer aux directeurs des instituts de sondage un mois de salaire aux Restos du Coeur pour chaque point de différence entre son score estimé et son score réel à la Présidentielle.  Nicolas Sarkozy, lui, n’en est pas là. Il lutte contre l’islamisme radical, caméras de télévision à l’appui. Trois arrestations à Roubaix plus tard, les djihadistes ont déjà été libérés. Un flop ?

2 avril : le petit Mouchard des maires

Joies de la transparence obligent, on sait désormais en partie à quel candidat à la Présidentielle votre maire a apporté son soutien. Ce grâce au Journal Officiel qui vient de publier les noms de 500 parrains de chaque candidat. Enfin, 500 noms seulement : il s’agit bien d’un tirage au sort et donc la liste n’est pas exhaustive. On découvre ainsi les au moins 11 maires du  Pas-de-Calais qui ont apporté leur soutien à Marine Le Pen (citons par exemple les premiers édiles de Tortequesne, Wamin, Couin ou Saint-Denoeux) ou ceux qui ont permis entre autres à Jacques Cheminade de participer à l’aventure présidentielle (les maires de Vieux-Berquin, Barastre ou Lépine). Pour les autres candidats, pas de grande surprise.  Vous pouvez d’ailleurs retrouver la liste régionale  déjà classée par partie sur La Voix du Nord (qui nous a donc évité un travail fastidieux).

29 mars : Mélenchon gagne la bataille de l’image

20 000 personnes pour le meeting de Mélenchon à Lille, la démonstration de force était réussie (voir nos reportages ici et ). Plus que pour Nathalie Arthaud (LO) à la salle du Gymnase et un discours soporifique devant cinq cents personnes. Reste qu’on a beau aimé les meetings, on ne veut pas trop communiquer sur leurs coûts, a pu constater DailyNord.

24 mars : Christian Vanneste sur les ruines de Pasqua

Christian Vanneste est donc désormais le président du Rassemblement pour la France. L’une des infos politiques de la semaine, sans aucun doute… Et une élection à l’unanimité pour le député tourquennois à la tête d’un mouvement se revendiquant du gaullisme, dont la présidence fut un temps occupée par Charles Pasqua. C’est dire la référence.

23 mars : Borloo-Sarkozy, le rabibochage officiel

Les Feux de l’amour pourront bientôt prendre comme héros Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Borloo. Parce qu’entre les deux hommes, c’est une véritable histoire d’amour, ses hauts et ses bas compris… On se souvient de la déception de Borloo quand il n’a pas été nommé Premier Ministre. De son départ du gouvernement, de sa possible et probable candidature à la Présidentielle… avant sa volte-face de l’automne. Puis, des appels du pied de Sarkozy, des réponses manquées (meeting de Villepinte où Jean-Louis n’était pas)… Nouvel épisode : Jean-Louis Borloo accueillait ce vendredi dans sa bonne cité de Valenciennes le Président Candidat. L’occasion de parler de rénovation urbaine, de social, bref de thèmes de campagne. Avec de beaux sourires et regards complices en perspective : c’est beau l’amour.

15 mars : Pérat, ce guerrier dissident

On vous parlait il y a quelques semaines de pain béni pour la gauche du côté des Législatives en Flandre (UMP Nord : tensions sur les Législatives), de l’autre côté de la région, c’est plutôt la droite qui se délecte. On a déjà évoqué l’éviction de Jean-Luc Pérat, qui ne pourra pas se représenter, étant doublé sur l’aile socialiste par le maire de Maubeuge, Rémi Pauvros (Législatives 2012 : les dindons de Noël). Seulement, voilà. Jean-Luc Pérat, on s’en doute, n’a pas apprécié la manoeuvre. Du coup, il se lâche quelque peu dans La Voix du Nord ce jeudi en expliquant qu’il préfère mourir les armes à la main (ben oui, c’est une guerre la politique), qu’il est écoeuré des manoeuvres, etc.). Ça sent la dissidence.

13 mars : Et Le Pen décrocha ses signatures

On n’en pouvait plus d’attendre. Les observateurs de la vie politique étaient morts d’inquiétude. Et si, et si Marine Le Pen n’avait pas ses cinq cents signatures, comme elle le clame depuis des semaines… Bonne nouvelle pour la démocratie, mauvaise nouvelle pour tout le reste, la leader frontiste va pouvoir se présenter à l’élection suprême comme papa.  Ce qui va commencer par une déclaration officielle de candidature ce mardi à 16h… sur nos terres, c’est-à-dire Hénin-Beaumont. Pour passer à un autre sujet de conversation que les signatures ? Mieux vaut pour elle :  selon un dernier sondage, la conseillère régionale nordiste est à 16% d’intentions de votes au premier tour, soit assez loin derrière Nicolas Sarkozy (28,5%) et François Hollande (27%).

11 mars : Borloo, l’habitué de la valse

Viendra, viendra pas ? La semaine a été consacrée aux rumeurs sur Jean-Louis Borloo : allait-il soutenir Nicolas Sarkozy ? Et allait-il se rendre au meeting présidentiel de Villepinte histoire justement d’afficher son soutien au président sortant ? Du Borloo et du Parti Radical dans le texte : le Parti Radical accorde à Sarkozy un « soutien de principe et vigilant ». Pendant que Borloo a annoncé ne pas se rendre au meeting.Une question… de vigilance. La valse commence à être difficile à suivre.

28 février : Vanneste hors jeu de l’UMP

Et  Gérald Darmanin sera donc le candidat à la succession de Christian Vanneste dans la dixième circonscription du Nord. Le tout suite à la dernière sortie du défenseur de l’homosexualité en chef.  Enfin, tout cela, c’est officiellement et vu de l’UMP. Parce que l’on ne sait pas si Christian Vanneste va accepter de laisser sa circonscription…

23 février : Sarkoshow au Zenith, Dalongeville dans les librairies

Ce jeudi, il fallait être à Lille. Pourquoi ? C’était le premier – et certainement le seul – meeting de Nicolas Sarkozy, déclaré une semaine plus tôt, dans nos contrées. Au Zenith de Lille. Autre ambiance qu’Eva Joly à retrouver en images sur DailyNord. Ce jeudi 23 février aura également fait entrer un certain Dalongeville dans la famille des auteurs à succès. Avec son ouvrage Rose Mafia, l’ancien maire d’Hénin-Beaumont a décidé de balancer sur ses ex-amis. Le Petit Théâtre de Martine Aubry vous livrera d’ailleurs quelques jours plus tard sa lecture commentée, une fois que le blogueur aura pu se procurer l’ouvrage : car on a assisté à quelques ramassages en nombre dans les librairies nordistes. Tout en déclarant que « circulez, il n’y a rien à voir »…

20 février :  Marine Le Pen et le halal

Nouvelle sortie de Marine Le Pen pendant son meeting à Lille sur la prétendue « hallalisation » de la viande en région parisienne. Qu’en a pensé le conseiller régional nordiste… qui est l’un des plus gros fournisseur de viande hallal de la région ? Et bien, on apprend dans la foulée que Paul Lamoitier n’est aujourd’hui plus Front National et votera même Sarkozy à l’élection présidentielle. Le halal qui divise aussi dans la majorité : la députée nordiste Françoise Hostalier a déposé une proposition de loi concernant l’abattage. Retirée quelques jours plus tard. Sur les conseils de son parti (relire notre Texto).

20 février : Borloo du côté de Veolia Environnement ?

L’info Borloo de la semaine. Après ses hésitations entre Sarkozy et Bayrou, ses arrangements avec un parti écologiste marseillais pour récupérer un peu d’argent frais, on s’intéresse désormais à l’avenir de Jean-Louis Borloo. Pas forcément politique d’ailleurs. Plusieurs médias ont fait part d’un intérêt prononcé pour la tête de Veolia Environnement. Et selon Libération, la politique n’est d’ailleurs pas très loin : c’est Nicolas Sarkozy en direct qui ferait le forcing pour propulser son ancien Ministre de l’Ecologie à la tête du groupe. En échange d’un soutien présidentiel…

19 février : UMP Nord, tensions sur les Législatives ?

L’UMP n’avait déjà pas énormément de circonscriptions dans la région, elle pourrait bien en perdre deux aux prochaines Législatives. Il y a déjà le psychodrame Vanneste dans la dixième circonscription de Tourcoing où l’on attend les suites de l’affaire. Un affrontement UMP-Christian Vanneste notamment pourrait faire les affaires de la concurrence… Il va falloir désormais également compter avec les Flandres. Car si Françoise Hostalier, députée sortante, pensait bien pouvoir y aller seule, elle se retrouve avec un challenger : Jean-Pierre Bataille, maire de Steenvoorde. Ville qui dans la grande théorie du redécoupage électoral, change de circonscription. Et comme notre homme avait quelques ambitions, il vient donc d’annoncer qu’il se lançait dans la bataille. En délaissant sa carte de l’UMP, mais en soutenant tout de même la politique de Nicolas Sarkozy. De quoi permettre à la circonscription de passer… à gauche ?

15 février : Christian Vanneste pique sa crise… pendant que Nicolas Sarkozy se déclare

Ça aurait dû être la journée de Nicolas Sarkozy. Une journée pépère où médias et réseaux sociaux se seraient demandé comment le Président de la République allait déclarer qu’il était candidat sur le plateau de TF1, avec quels mots, avec quel costume, et tout le tintouin (on a d’ailleurs appris que le futur candidat sera en meeting à Lille, le 23 février). Mais c’était sans compter sur Christian Vanneste. Le député tourquennois, jamais avare de sorties médiatiques, semble cette fois-ci bien proche de la sortie de route avec ces propos, diffusés sur le site Liberté politique : « Il y a la fameuse légende de la déportation des homosexuels (…) Il n’y a pas eu de déportation homosexuelle en France. » Branle-bas de combat à gauche, mais aussi à droite,  où en local comme en national,  on se désolidarise à tout va des propos du député tourquennois. Qui devrait même se retrouver exclu de l’UMP et sans investiture sur sa circonscription (et avec un candidat UMP face à lui) pour les prochaines Législatives. Reste que ce n’est pas la première fois que Christian Vanneste se retrouve sur le grill : il y a près de deux ans, nous avions rédigé un Lu, vu, entendu… avec le même titre pour des propos sur la pédophilie et l’homosexualité : Christian Vanneste, la sortie de trop ?

14 février : pour la Saint-Valentin, une Martine Aubry Premier ministre ?

François Hollande surfe toujours en tête dans les sondages pour la Présidentielle. Du coup, histoire d’avoir du grain à moudre, les sondeurs (ici ceux du baromètre BVA pour L’Express-Orange-France Inter) demandent aussi aux Français qui ils préféreraient voir à Matignon en cas de victoire du Parti Socialiste. Le résultat est sans appel : Martine Aubry est plébiscitée en tant que Premier Ministre (50% contre 17% pour Pierre Moscovici). La revanche de la maire de Lille ?

13 février : les bons comptes de Jean-Louis Borloo

Jean-Louis Borloo fait ses comptes. Vis-à-vis de la politique de Sarkozy d’abord : lors de la visite de Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au logement à Valenciennes, Borloo s’est dit obligé à réagir à certaines positions du Chef de l’Etat. Comme celles concernant le mariage des couples homosexuels (Jean-Louis Borloo est plus ouvert sur la question) et le référendum sur les obligations des chômeurs (voir notre Lu, vu, entendu). Vis-à-vis de son parti ensuite : suite à la perte d’un million d’euros (effet de sa crise d’indépendance de l’UMP), le président du Parti Radical se devait de trouver de l’argent frais (et du contribuable). C’est chose faite : ia un accord avec un petit parti écolo marseillais, Le Trèfle, qui, eu égard au mécanisme électoral (voir l’article de Rue 89 pour les détails du tour de passe-passe), va permettre au Parti Radical de récupérer 800 000 euros. Elle est pas belle, l’écologie ? (voir également notre Lu, vu, entendu)

11 février : DailyNord au meeting d’Eva Joly

Eva est venue, Eva a vu, Eva a-t-elle vaincu ? Pour la victoire, on va attendre un peu. La candidate écolo n’est créditée que de quelques points dans les sondages. D’où peut-être cette idée lumineuse de lancer sa campagne à Roubaix lors d’un meeting où DailyNord avait décidé de laisser traîner quelques membres de son équipe : retour en images sur son lancement de campagne.

 

7 février : les directions de Jean-Louis Borloo

Pauvre Jean-Louis Borloo. Lui qui était si écouté, si décrypté il y a quelques mois quand il était encore potentiellement candidat… a désormais un peu plus de mal à faire entendre sa voix. Du coup, il essaie de frapper fort pour avoir un peu plus de résonance médiatique. En présentant par exemple 111 propositions lors du conseil national du Parti Radical.  « Pour une France juste » paraît-il. En attendant, Borloo et ses amis, note Le Point.fr, observent le jeu de la Présidentielle : et notamment les rapports de force entre Bayrou et Sarkozy. La balance penchant plutôt clairement vers le deuxième… Mais avec le député valenciennois, on n’est jamais à l’abri d’une surprise…

2 février : Hollande aux voeux de l’USBCO… avant d’être enfariné

De l’art d’avoir des amis bien placés. On sait que Frédéric Cuvillier est un proche de François Hollande (pour ce sujet, il répond à des interviews de DailyNord par exemple…), du coup, le futur Ministre de la Mer, pour le moment député-maire de Boulogne-sur-Mer, en profite… La preuve de cette sympathie encore hier où le candidat socialiste à la Fonction Suprême a fait un détour par les voeux de l’USBCO, le club de football maritime. Bon, d’accord, le socialiste n’est pas venu jusqu’à Boulogne-sur-Mer : la scène se passait à Paris où le club de Ligue 2 recevait ses partenaires de la capitale. Selon La Voix du Nord, l’invitation venait d’Isidore Partouche, l’as des tapis verts. Football et argent, que demandent les socialistes ? Peut-être un peu de farine : le mercredi lors de la signature d’un contrat social avec la Fondation Abbé-Pierre, le meilleur ami de Martine Aubry était enfariné par une vieille connaissance lilloise : Claire Seguin, celle qui tient le blog « Un micro sous votre oreiller » (voir notre Lu, vu, entendu).

31 janvier : la valse viennoise de Marine Le Pen

Aller danser le samedi soir, pourquoi pas ? A Vienne encore, pourquoi pas ? Sauf que ce week-end, notre candidate FN a été danser du côté de Vienne en Autriche. Le problème étant que l’invitation venait d’associations proches de l’extrême-droite, voire même néonazies, dénonce SOS Racisme… Sacré petit problème qui ne devrait pas arranger les affaires du Front National : le parti déclare ne pas avoir les cinq cents signatures nécessaires pour se présenter à l’élection suprême…

30 janvier : Présidentielle : miroir mon beau miroir, qui a la cote auprès des Nordistes ?

DailyNord se lance dans la voyance ! Pas tout à fait,  mais les différents sondages de ces derniers jours y incitent fortement. La Voix du Nord  a publié le résultat de son étude sur les préoccupations des Nordistes pour la présidentielle. En tête, le chômage, suivi par l’éducation et la réforme des retraites. Mais seulement 2% des gens interrogés ont cité l’environnement comme un enjeu important. Eva Joly, qui fera son premier meeting de campagne à Roubaix en février, a du souci à se faire…

En parallèle, le JDD a commandé à l’IFOP un sondage, au niveau national cette fois,  portant sur la crédibilité comparée des candidats Hollande, Le Pen, Sarkozy et Bayrou, pour s’occuper des grands enjeux du pays. Mettons en commun les deux études. Qui est donc le plus crédible pour se frotter aux enjeux importants désignés par les Nordistes ? François Hollande, qui arrive en tête du sondage de l’IFOP, pour s’occuper de la sauvegarde des services publics, de l’éducation, augmenter les salaires et le pouvoir d’achat et lutter contre le chômage. Pour une surprise, c’est une surprise…

24 janvier : IRFM des députés nordistes, silence, on compte !

Un sur trente-huit : c’est le maigre bilan de DailyNord dans sa chasse aux détails des indemnités représentatives de frais de mandats de nos députés nordistes… Seule Françoise Hostalier a décidé de détailler son IRFM pour DailyNord, un article à lire ici.

19 janvier : l’heure de Bayrou passe par Dunkerque

François Bayrou est un mec bien : son premier meeting, il l’a réservé à la grande ville la plus au nord du pays, à savoir Dunkerque. C’était ce jeudi au Kursaal. Plus sérieusement,  le patron du Modem a plutôt bien réussi l’examen de passage. En parlant de peuple et de Made in France dans un secteur pas épargné par les conflits sociaux (Total juste à côté, SeaFrance non loin de là). De quoi convaincre les indécis ?

7 janvier : Jack Lang atterrira donc dans les Vosges

L’honneur est sauf. Jack Lang sera bien réélu député. Enfin, si les électeurs le veulent. En attendant, les militants socialistes l’ont adoubé dans sa nouvelle terre de campagne, les Vosges, là-même où notre ex-ministre de la Culture a poussé son premier cri il y a plus de sept décennies.  Jeu de mots facile : des Vosges à la place des Vosges, il n’y a qu’un pas…

20 décembre : mais qui veut de Jack Lang ?

Désolé, mais ça inquiète au plus haut point la rédaction de DailyNord. Qui va bien vouloir de notre désormais presque ex-député de la sixième circonscription du Pas-de-Calais ? Car si Jack Lang s’en va (fallait pas échapper au vote des militants), son cas n’est pas tout à fait réglé au niveau des instances nationales. Ainsi, on a parlé de lui du côté des Vosges, sa région natale. Mais aussi dans la Somme, pas trop loin de Paris (comme Boulogne-sur-Mer). Hier encore, nos confrères toulousains de Carré d’info annonçaient l’étude du cas de l’ancien ministre de la Culture du côté de l’agglomération toulousaine. Fichtre, ça fait pourtant très loin de Paris, Toulouse, pour celui qui ne passe beaucoup de temps dans ses circonscriptions (Jack Lang, l’absent du Boulonnais ?)! Une chasse aux circonscriptions qui amuse en tout cas les observateurs : même les petites annonces de Libération se moquent du député boulonnais, note-t-on sur le réseau social Twitter. Pauvre Jack.

19 décembre : Eva Joly promet la fermeture de la centrale

Les nombreux habitants de Gravelines et alentours qui ne vivent que grâce à la centrale ont été ravis de l’entendre : Eva Joly a annoncé la fermeture des réacteurs à terme… Tant pis pour les  1 700 salariés ? Pas folle, notre candidate écolo avait plus d’un tour dans son sac. A la place, celle qui a fait tomber Nicolas Hulot promet 30 000 emplois dans le domaine des énergies renouvelables, rien que pour le Nord – Pas-de-Calais. Bon, ça, c’est si elle est présidente, bien entendu…

14 décembre : qui sont les dindons de Noël ?

Ils s’appellent Eric Quiquet, Jean-Luc Pérat, Jack Lang, Gilles Cocquempot, Jean-Luc Chagnon ou Dominique Baert. Tous se rêvaient en députés, certains pour la première fois, d’autres pour un nouveau mandat. Mais voilà, leur parti en a décidé autrement. Car les Législatives, ce sont aussi des négociations d’appareil…  Lire notre article : Législatives 2012 : les dindons de Noël

12 décembre : au revoir, Jack Lang !

Jack Lang, l’absent du Boulonnais (*), aura désormais une bonne raison de ne plus mettre les pieds sur le littoral du Pas-de-Calais : il n’a pas été investi dans la sixième circonscription, qu’il détenait pourtant depuis 2002. Le ministre de la Culture à vie avait en effet décidé de se soustraire au vote des militants, pariant sur une investiture forcée. Ce que la direction du  Parti Socialiste lui a refusé ce week-end, certainement déjà bien occupée avec les autres affaires du Pas-de-Calais.

Du coup, Jack Lang se retrouve sans circonscription fixe. Une vingtaine d’entre elles restant en discussion en France, rien n’est cependant perdu pour un nouveau parachutage depuis la place des Vosges parisienne… Peut-être bien dans les Vosges, comme un retour aux sources pour le septuagénaire natif de l’Est de la France.

(*) On remarquera que sa non-présence sur le territoire de la circonscription pendant son second mandat est notée dans cet article de La Voix du Nord, comme l’un des éléments ayant pu influencer  sa non-investiture. Une absence, n’hésitons pas à nous jeter des fleurs, que DailyNord pointait du doigt depuis un bon moment…  Lire ou relire : Jack Lang, l’absent du Boulonnais

7 décembre : le Pas-de-Calais et Jean-Pierre Kucheida tanguent

La voici donc cette affaire qui va égayer la campagne des Législatives. Et elle nous vient du Pas-de-Calais. Depuis le 2 décembre, Jean-Pierre Kucheida est dans la tourmente : trésorieux officieux du PS du Pas-de-Calais, les deux (le PS et Kucheida), ne seraient pas très roses… D’autant que le député-maire, dont la candidature aux Législatives vient d’être gelée par Martine Aubry, aurait également quelques problèmes avec sa carte bancaire… A suivre. En attendant, relire : Jean-Pierre Kucheida (encore) dans la tourmente (et le PS du Pas-de-Calais avec) ; Le PS 62 pour les nuls; Jean-Pierre Kucheida dans la tourmente : parole à la défense !

6 décembre : Marine Le Pen comme papa

Jean-Marie Le Pen était habitué à quelques accueils houleux en son temps. Marine Le Pen un peu moins. A quelques mois de l’élection présidentielle, elle a tout de même pu goûter à une contre-manifestation au sein de l’Université Paris-Dauphine au point qu’elle a dû fuir le débat auquel elle était invitée… La rançon de la gloire ? (plus d’informations sur Le Monde).

2 décembre : Hénin-Beaumont, terre de loosers

Pour une fois, on est d’accord avec Steeve Briois, le secrétaire général du FN. En général, quand un candidat à l’élection présidentielle ose poser le pied à Hénin-Beaumont, c’est qu’il est assuré de ne jamais entrevoir un orteil de la fonction suprême. Ou qu’il est un « looser » pour reprendre les termes de l’Héninois. Cette fois-ci, c’était au tour d’Hervé Morin, l’ancien ministre de la Défense, candidat du Nouveau Centre, de se présenter dans le fief de Marine Le Pen. Pour son premier déplacement de campagne, destiné à défendre l’euro (voir également le JDD). On se doute que le FN est tétanisé.

28 novembre : Jean-Louis Borloo ou l’homme de raison

On a retrouvé Jean-Louis Borloo. Enfin, le Journal du Dimanche, puis France 2 ce dimanche. L’ex-Présidentiable va a priori très bien même s’il a sous-estimé la déception du ceux qui croyaient en lui. Eh non, il ne s’est pas retiré parce qu’il avait peur que des affaires lui éclatent à la figure… mais comme il l’avait déjà dit à cause de la crise économique et de Marine Le Pen. Il reste qu’il veut peser sur le débat de la Présidentielle et incarner le petit pourcentage décisif qui pourrait faire gagner la Présidentielle… à Nicolas Sarkozy.

24 novembre : DailyNord demande aux députés nordistes de justifier leur IRFM

La rigueur est de nouveau de sortie. Et un instant, proposition soutenue par le nordiste Jean-Pierre Decool, on a bien cru que les députés allaient même baisser un peu leur salaire. Peine perdue. Mais comme les histoires d’argent nous intéressent énormément, nous avons donc décidé de demander aux députés nordistes de détailler l’utilisation qu’ils font de leur IRFM, soit Indemnité représentative des frais de mandat. Affaire en cours.

23 novembre : le coup d’envoi de la campagne UMP donné à Lambersart

Le coup d’envoi officieux de la campagne de Nicolas Sarkozy (ou de l’UMP si on veut être plus prudent) a donc été donné hier soir à Lambersart sur les terres du secrétaire général adjoint du parti, Marc-Philippe Daubresse. L’occasion pour Copé, Le Maire et consorts  de parler des grands axes économiques et sociaux qu’entend développer le parti pour 2012. Et d’assassiner une nouvelle fois les 35 heures… à quelques kilomètres du beffroi de la Dame des 35h, Martine Aubry. Une question de symboles ?

22 novembre : Jack Lang rempile… Chevènement reste à la porte

Bonne nouvelle pour ceux qui aiment l’absent du Boulonnais. Jack Lang vient d’annoncer qu’il rempilait dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais du côté de Boulogne-sur-Mer. Reste juste pour le septuagénaire à passer l’écueil des militants socialistes, mais ça ne devrait pas être trop compliqué. Autre septuagénaire célèbre, Jean-Pierre Chevènement. Lui était à Arques ce lundi pour parler de réindustrialisation et d’euro fort. Il souhaitait donc visiter la cristallerie locale. Qui n’a pas voulu de lui. Dommage.

18 novembre : arrangements et tensions entre socialistes du Nord

On en sait désormais un peu plus sur le paysage des candidats à la députation socialiste dans le département du Nord. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il va y avoir quelques frictions.

Avant toute chose, saluons Bernard Derosier. L’ex président du Conseil Général du Nord sera bien tôt un ex député du Nord. Ce qui est un petit événement : Bernard Derosier, ou Neunoeil pour les intimes, siégeait à l’Assemblée Nationale depuis 1978. Mais voilà, de manoeuvre politique en manoeuvre politique, de soutien hollandais en dénigrement aubryste, le voici contraint de céder sa place à 72 ans (à la grande joie de l’anti-vieux Montebourg). A qui ? Outrage suprême, c’est Audrey Linkenheld qui avait raté un poste de sénatrice en septembre pour une loi obscure, qui trouve un siège parisien bien au chaud. Linkenheld, une Aubry Girl dans la deuxième, celle-là même qu’Hollande avait refusé tacitement à Aubry pour l’élection de 2007, une petite revanche…
Dominique Baert, vert de rage

Du côté de la huitième circonscription wattrelosienne de Dominique Baert, c’est la douche froide. Le par ailleurs maire PS de Wattrelos a appris que son terreau d’élection était l’une des deux circonscriptions, avec celle de Jean-Louis Borloo à Valenciennes (21ème), à être proposée aux Verts. Une disgrâce que l’homme politique, qui se définit comme jeune et bosseur, a un peu de mal à accepter. En même temps, fallait pas afficher trop sa proximité avec Dominique Strauss-Kahn, qui, on s’en doute, n’a plus aucune influence dans le partage du gâteau.

Deux des informations les plus croustillantes pour le moment dans le cadre de Législatives qui s’annoncent amusantes. D’autant que ce ne sont pas les seules circonscriptions qui risquent de poser problème note Nord Eclair : à Maubeuge, Denain ou Seclin, on devrait entendre quelques éclats de voix.

14 novembre : Marine Le Pen candidate aux Législatives… sans Jack Lang ?

Si elle échoue à la Présidentielle, Marine Le Pen sera candidate aux Législatives… C’est ce qu’a déclaré la patronne du Front National ce dimanche. Autant dire que nous sommes donc quasiment sûrs de la retrouver en train de battre le pavé pour obtenir sa place à l’Assemblée Nationale. Et ce sera bien dans notre région, a-t-elle confirmé : dans la onzième du Pas-de-Calais, même. Une terre sur laquelle on songerait à parachuter le plus cultivé des parachutistes, Jack Lang. Lequel a fait savoir qu’il n’a aucune envie de se présenter là-bas. Parce que c’est trop risqué ?

Retrouvez le feuilleton exclusivement consacré à la Présidentielle (et la Timeline) jusqu’à la défaite de Martine Aubry aux Primaires sur les pages précédentes.

Crédit photo de Une : PhGaillard2001 sur FlickR

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus