L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Casting de juin : Aubry et Mélenchon en hausse

Le monde selon moi | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 15 avril 2012

Incisive, combative. Voilà l’impression que laisse Martine Aubry à la lecture de son entretien dans NE. Un vrai premier ministre à l’échauffement, pourrait-on ajouter…Même si elle ne répond pas à la question qu’on lui pose, nul doute que la maire de Lille se prépare (les Moscovici et autre Sapin semblent un peu en retrait). J’ai déjà moult fois expliqué sur ce blog que son véritable destin était Matignon plus que l’Elysée. A défaut un super-ministère modèle gouvernement Jospin quand elle gérait une armée de fonctionnaires à la tête du portefeuille de l’emploi, de la santé, des affaires sociales,…

Question : ne sommes-nous pas en train d’assister à une recomposition du paysage politique et une redistribution des rôles beaucoup plus profonde qu’une simple alternance, même cruciale comme une présidentielle ? Un aggiornamento entamé depuis la bascule du Sénat, beaucoup plus symbolique qu’on ne le croit, à l’automne dernier. Un Hollande à l’Elysée, imaginons une Aubry à Matignon. Dès lors se pose la question du contre-pouvoir parlementaire. Si le Palais-Bourbon change de majorité, quels seraient les rapports de forces au sein du groupe socialiste, et partant, des députés de gauche ? C’est la latitude et la marge de manoeuvre du futur gouvernement qui sont en jeu. Titine de Fer a déjà dit qu’elle ne renouvellerait pas son mandat à la tête du PS, autre lieu d’influence donc de critique pour un chef de gouvernement. Pour la maire de Lille, il s’agit alors de contrôler au mieux ces deux épisodes par nature aléatoire puisque soumis à l’élection. En politique, les pires ennemis sont toujours dans son propre camp. On se souvient d’un Joxe, patron du groupe socialiste, harcelant un Mauroy, premier ministre, ou un Mermaz dans la même posture vis à vis d’un Rocard, cerné à Matignon.

Or, on sait que le Front de Gauche a actuellement le vent en poupe. Et que son îcone, Jean-Luc Mélenchon, a déjà fait savoir qu’il préférait une circonscription législative à un maroquin de ministre. De quoi donner des ailes à son ambition de peser sur les événements…Le tribun pourrait très bien prendre la tête d’une grande coalition de députés à la gauche de la gauche, et au delà (le parti de gauche, les communistes, et même une bonne partie du groupe socialiste ainsi affaibli…), et animer les débats au Palais-Bourbon, avec force revendications et surenchères. Bref, transformer l’essai de ses 15 % annoncés dans les sondages voire plus du premier tour et cultiver une posture d’opposant de la majorité. Pour un premier ministre, voilà un scénario redoutable*. Et si Méluche prenait la tête – après négociations ardues et pour peu que le pays lui fasse écho aux législatives – d’un tel groupe chargé de semer le trouble et d’indiquer le sens du vent à la rue par exemple ? Sa véritable vocation en fait. Autant dire un troisième tour pétaradant. Et si le centre de gravité du PS se déplaçait sans hésitation vers la gauche, bien loin d’une gestion de compromis qui est le propre d’une équipe de ministres ? De quoi gêner un chef de gouvernement. Nul doute qu’un Hollande président considérerait le fait avant de le désigner.

 

* Une confrontation qui ne manquerait pas de sel vu les psychologies des deux personnalités.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .