L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Petit lexique commenté de l’épisode neigeux

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 06 mars 2012

Et la neige est encore tombée hier sur le Nord – Pas-de-Calais. Provoquant comme à son habitude un nombre incalculable de perturbations, admirablement retranscrites par nos médias régionaux et nationaux. Médias qui ont tout un lot de petites expressions et mots associés aux épisodes neigeux à glisser dans leurs reportages. Petit lexique commenté (*).

« Chutes de neige »

Le personnage central d’une journée de neige, c’est bien entendu la neige. Vous ne pouvez pas la louper. Elle passe en boucle sur les radios, en Une des médias, dans toutes les conversations. La neige, si belle, quand elle est chez les autres, se transforme en vecteur de perturbations quand elle tombe dans le Nord – Pas-de-Calais. Du coup, pour accentuer l’effet de perturbations, il faut y ajouter le mot « Chutes » devant. Qui va créer un peu plus de psychose. Même s’il tombe deux centimètres.

« Naufragés de la route »

C’est un paradoxe : le naufragé de la route n’est jamais mouillé. Car à moins de rouler en décapotable (mais qui roule en décapotable en plein hiver ?), il ne prend pas la flotte. Il n’empêche qu’on l’appelle « naufragé ». « De la route » pour être précis. Sans gilet de sauvetage, le naufragé reste en général bloqué pendant des heures sur le bitume recouvert de chutes de neige. Souvent à cause d’un satané poids-lourd.

« Poids-lourds en portefeuille »

Le poids-lourd justement, venons-y. Les jours de neige, le poids-lourd est régulièrement associé à un autre mot : portefeuille. Car quand le poids-lourd roule sous la neige, il se met en portefeuille (l’avant se retourne vers la remorque). Et bloque toute la circulation. Du coup, tout le monde le maudit. Question con : s’il se met toujours en portefeuille quand il neige, pourquoi le faire rouler ?

« Trafic SNCF très perturbé »

La route va être galère… à la SNCF de vous faire préférer le train. Sauf que la SNCF les jours de neige, c’est peut-être pire qu’un camion en portefeuille. Et à la place de naufragé de la route, vous pouvez vous retrouver naufragé des rails (comme nombre de Nordistes hier soir, voir Nord Eclair). La faute à ce « trafic SNCF très perturbé », lui-même dû à une multitude d’événements :  la fameuse rupture de caténaire, la panne de motrice, etc.

« Foyers privés d’électricité »

Vous avez réussi tant bien que mal à rentrer chez vous à pied, en voiture ou en train et vous pensez passer enfin une soirée au chaud.. Mais les jours de neige, dans notre région, mieux vaut ne pas se réjouir trop vite. Souvent, bien trop souvent, une autre expression revient quelques lignes après les naufragés de la route : « les foyers privés d’électricité ». Près de 140 000 pour la journée de lundi (il n’en resterait que 22 000 selon La Voix du Nord ce jour). L’avantage en utilisant le mot « foyer », c’est que l’on peut divaguer sur le nombre de personnes réellement sans électricité : 300 000, 500 000 ?

« Journée noire »

Naufragés de la route, poids-lourds en portefeuille, foyers privés d’électricité, avec tout ça, vous n’allez pas voir la vie en rose. Plutôt la même la journée en noir. Car la « journée noire » (avec « grosse pagaille ») est aussi l’une des expressions favorites en cas de chutes de neige. Paradoxal encore une fois : la neige est pourtant d’une blancheur éclatante…

« Retour à la normale »

Heureusement, tous les épisodes neigeux se finissent bien… en général. La neige fond, les automobilistes arrivent à rentrer chez eux, les trains repartent, l’électricité revient, c’est le fameux « Retour à la normale ». « Progressif » ou pas. Jusqu’à la prochaine neige et ses expressions déjà toutes prêtes.

(*) D’ailleurs, si la rédaction de DailyNord faisait de l’actu chaude sur la neige ne s’en tirerait pas mieux au niveau de l’emploi des expressions neigeuses…

A relire sur le sujet des perturbations neigeuses : notre récit – décalé – de plus de sept heures bloqué sur l’A25.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus