L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Sciences Po Lille vs Sciences Po Paris : la guerre des tribunes est lancée

Lu, vu, entendu Par | 26 janvier 2012

Suite à la polémique  sur le salaire de Richard Descoings, le directeur de l’IEP de Paris, une tribune d’un étudiant lillois sur Rue89 (voir notre précédent Lu, vu, entendu) notait que l’IEP de Lille était de son côté sérieusement à la traîne côté subventions de l’État. Préférant s’exprimer dans Le Monde, les profs de Sciences Po Paris en rajoutent une couche. Richard Descoings, accusé d’avoir « un profond mépris pour les universitaires » par certains professeurs, la plupart anonymes, est cette fois encensé par un autre collectif (mais pas anonyme celui-là). On apprend donc que Sciences Po Paris est « un écosystème rare » avec « un rayonnement international », grâce à « un choix politique » de Richard Descoings, qui a placé « la recherche au coeur de [l’]établissement ». En même temps, s’ils ont plus de sous que les autres…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

7 Commentaires

  1. C’est étrange de vouloir comparer une école de 20 ans d’histoire et qui n’a aucun réseau avec une école vielle de 140 ans et qui à formé toutes les élites des 50 dernieres années dont 4 présidents de la republique…

  2. C’est étrange que l’Etat soit aussi inégalitaire dans la répartition des moyens entre établissements publics : 2625 euros par an et par étudiant à Lille, 8760 euros par an et par étudiant à Paris. Pourquoi une telle disparité?

  3. « qui à formé toutes les élites des 50 dernieres années »… Quand on voit le résultat, c’est qu’il est peut être le temps de changer de cheval, effectivement !

  4. @ swufan

    On parle de deux IEP, qui reçoivent chacun une dotation annuelle de l’Etat pour assurer un enseignement et des fonctions de recherche, qu’est ce qui n’est pas comparable ?

    Sauf si tu estimes normal que les budgets universitaires se décident à l’ancienneté et au réseau d’anciens plutôt qu’à la qualité de la formation..

  5. Je rappelle que sciences po et l’iep de lille n’ont pas le même statut juridique. Ensuite les 2 écoles ne sont pas comparables ni par leur taille, ni par leur contribution à la recherche. Enfin reste à prouver que les 2 formations sont d’une qualité équivalente qualitativement sans même parler des différences de débouchés. Néanmoins iep lille est une très belle école et je trouve dommage qu’elle entretienne ce complexe infantile vis à vis de sciences po sans qui elle n’existerait probablement pas d’ailleurs et s’inspire fortement.

  6. @ tous les intervenants
    Je salue la qualité de vos échanges et la justesse de vos remarques. Swufan plus particulièrement qui a l’intelligence de ne pas jouer au sniper de service mais qui -métaphore- possède plus d’une balle dans son barillet. Mais -rien que pour énerver Marc Prévost- je propose ce lien du blog de Pascal « Calounet » Cobert : http://pascal.cobert.over-blog.com/article-pierre-et-richard-97040938-comments.html#anchorComment
    C’est ainsi que j’ai découvert l' »affaire », j’ai consulté le papier de Rue 89 par la suite. Une différence de 35 000 euros (sans compter les « petits » bonus) entre deux directeurs d’une même entité! Enfin je sais pas mais c’est la première chose qui me désarçonne. Un chirurgien de base ne gagne pas autant alors que son savoir-faire et sa remise en question perpétuelle sont d’une toute autre dimension. C’est l’IEP…SG ! Quelle vulgarité, quel crachât dans l’équité que se doit d’offrir la République à tout étudiant et tout fonctionnaire qu’elle couve. Tout en précisant que Pierre Mathiot est payé à son juste prix (s’en plaint-il? y a intérêt que non).
    Toutefois -et j’en fais mon miel- en subissant ostensiblement le mépris -l’indifférence?- que Paris lui adresse, Lille ne fais jamais que payer le mépris et la grandiloquence qu’elle inspire au reste de la région. Juste retour des choses. « Faut pas jouer aux riches quand on n’a pas le sou », faut pas tout s’accaparer quand on peut en laisser un peu aux autres. Alors je propose que l’IEP de Lille devienne celle d’Arras, la plus belle -et de loin- ville de la région, berceau de Robespierre qui y est né et qui est revenu, études bouclées, exercer son métier d’avocat (à côté De Gaulle c’est de la pisse d’âne, il n’a fait que naître à Lille et n’y a jamais remis les pieds. On le comprend!). Loyers moins chers, qualité de vie, enseignement qui n’envie rien aux autres… Là je pense aux étudiants. On y réfléchit?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

NOTRE DOSSIER LÉGISLATIVES 2022

INFORMATIONS ESSENTIELLES, STRATEGIES, ANECDOTES, DÉCRYPTAGES, PORTRAITS, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES DES DERNIERES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus