L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Nouveaux pharaons pour nouvelles pyramides (4) : et l’intérêt, alors ?

DailyUne | Réflexions Par | 23 janvier 2012

Grand Stade, Euralille, Centre aquatique de Béthune, Nausicaa à Boulogne-sur-Mer, Loisinord à Noeux-les-Mines, les pyramides se suivent et ne se ressemblent pas. Mais elles ont toutes en commun une question en toile de fond après un investissement d’argent public conséquent :  une pyramide, aussi monumentale soit-elle, a-t-elle un réel intérêt économique pour la ville ?

Loisinord à Noeux-les-Mines

Une pyramide a-t-elle un intérêt économique pour une ville ou une agglomération ? Oui, vous répondront sans sourciller ceux qui en construisent. En prenant l’exemple de la plus réussie d’entre-elles : Euralille.  Euralille, l’emblème de Lille, celle qui désormais a fait remonter la capitale des Flandres au firmament (relire le deuxième volet de notre dossier). Pierre Mauroy a eu raison, laissez-nous donc avoir raison. Ce que déclarent en substance régulièrement les chantres du Grand Stade, dont le coût, exorbitant, fait toujours jaser. Car, certes, le LOSC affichait le meilleur taux de remplissage de stade de l’Hexagone cet hiver, mais c’était dans le petit  Stadium Nord de Villeneuve-d’Ascq  (seulement 16 000 places). On espère que après l’été 2012, ça ne va pas virer au four financier… Car 50 000 fanas de foot à réunir, c’est une autre paire de manches (au pire, DailyNord a déjà réfléchi à quelques solutions pour donner l’illusion d’un public, relire notre article)… Une indication valenciennoise cependant, qui vaut ce qu’elle vaut : le Stade du Hainaut, inauguré cet été, compte 16 586 spectateurs de moyenne (contre 11 664 l’année d’avant) pour une capacité de 25 000 places. Un bilan correct quand on sait que l’équipe ne transcende pas les foules cette saison.

Béthune se partage l’héritage de la piscine, Liévin bazarde le Stade couvert

Les chiffres en tout cas, certains héritiers de pharaons les ont plutôt mauvais. Comme à Béthune avec son centre aquatique et son parking souterrain, bâtis par Jacques Mellick lors de la précédente mandature.  Deux bâtiments qui coûteraient trois millions d’euros chaque année à la ville de 28 000 habitants,  fulminait le nouveau maire Stéphane Saint-André lors de ses voeux l’an dernier (affirmation d’ailleurs minorée par l’ancienne équipe municipale, comme on peut le lire ici). Pendant qu’à Liévin, après avoir énormément contribué au développement du Stade couvert, la municipalité aimerait mettre fin à l’opération porte-monnaie ouvert en revendant l’édifice à un syndicat mixte comprenant notamment la Région et le Département, pour la modique somme de 12 millions d’euros. Ce qui donnerait, avouait-on carrément dans les rues de la cité il y a encore quelques mois, quelques nouvelles possibilités pour les Liévinois..

Noeux-les-Mines : une piste de ski qui monte et qui descend…

Car une pyramide peut coûter cher à une commune. Exemple à Noeux-les-Mines, rattrapée par la Chambre régionale des comptes au début des années 2 000 sur son fameux terril et tout ce qui va avec (base nautique, centre commercial, mon tout réuni sous la bannière Loisinord). Aujourd’hui, Jacques Switalski, conseiller municipal d’opposition sans étiquette,  s’interroge toujours sur la question, nous confie-t-il : « On n’y voit jamais grand monde… Mais vous savez ce qui me désole le plus ? C’est que ce soit toujours à la charge de la commune. » Dans son programme aux dernières Municipales (perdues, vous vous en doutez s’il est conseiller municipal d’opposition), l’opposant voulait faire passer le terril enneigé sous la charge d’un privé, d’une intercommunalité ou du département. « Ici, c’est trop cher pour une ville de 12 000 habitants. Loisinord annonce 35 000 skieurs par an. Dans le compte administratif de 2010, ça fait 284 000 euros de recettes. Pour déjà 94 000 euros de dépenses rien qu’en énergie, mais là sur l’ensemble de la base… »  Et le conseiller municipal d’ajouter que régulièrement des crédits sont réaffectés dans les lignes de budget municipal, comme en 2009 où l’équipement avait un déficit de fonctionnement de plus d’un million d’euros. En attendant, reste au moins un point positif : Loisinord n’a pas à payer de moniteur de ski. Aucun professionnel n’a accepté de venir poser ses skis durablement sur la piste depuis 2006…

Tant qu’il restera l’image

Mais bien sûr, derrière la guerre des chiffres, on vous rétorquera celle de l’image. Et à vrai dire, on peut difficilement donner tort à certains pharaons. La pyramide de Roubaix, la Piscine, est devenu le musée préféré des Français dans le Nord – Pas-de-Calais : 207 000 visiteurs en 2010. Aujourd’hui, plus personne ne songe à contester le bien-fondé d’un équipement qui fait rayonner Roubaix bien au-delà de ses frontières. Idem avec Nausicaa, qui a fêté ses vingt ans l’an dernier : fréquentation record (622 728 visiteurs, soit + 10%) alors que de nouveaux travaux d’extension sont prévus. Là encore, Boulogne-sur-Mer est clairement connue et reconnue pour son centre National de la mer. Deux exemples sur lesquels le Louvre-Lens et toutes les nouvelles pyramides qui sortiront de terre désormais (de plus en plus en Partenariat public-privé d’ailleurs pour limiter les risques, mais c’est encore un autre débat…) s’inspirent… Alors, qu’importe les finances ?

A relire dans ce dossier consacré aux nouveaux pharaons et nouvelles pyramides :

– Revue d’édifices (1)

– Il y a 20 ans, Euralille-sur-Deûle (2)

Au Louvre-Lens, on a déjà les mots pour le dire

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus