L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

L’élection à la con : qui est le meilleur petit bandit de l’année ?

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 13 décembre 2011

Les fêtes et les bilans de l’année approchent. C’est donc l’occasion pour les médias d’honorer ceux qui ont fait l’actu en 2011. Comme en 2010, la rédaction de DailyNord a décidé de mettre en avant le… petit bandit le plus stupide de l’année. A gagner : rien. Si ce n’est un titre convoité que l’heureux récipiendaire pourra partager avec le lauréat de 2010, péteur au lit qui avait fini en garde à vue (retrouvez le palmarès de l’an dernier). A vous de voter parmi notre présélection.

Qui est le meilleur petit bandit de l'année ?

Voir les résultats du vote

Loading ... Loading ...

Le détail des faits-divers ci-dessous. Pour consulter l’intégralité de notre carte du Petit Banditisme, direction cette page.

Frasnes-lez-Anvaing (Belgique) : il kidnappe… une vache !

L’autre côté de la frontière est toujours décidément matière à surprises : après l’homme qui vivait avec une balle dans la tête sans le savoir, voici le kidnapping de vaches… A Frasnes-les-Anvaing, non loin de Tournai, notre homme, agriculteur de son état, n’avait pas apprécié que son voisin, qui faisait le même métier, réussisse à acquérir une parcelle. Du coup, pour se venger, il a donc kidnappé une vache. Rien que ça ! Evidemment, la disparition du bovin n’est pas passée inaperçue et les soupçons se sont vite portés vers notre homme mécontent. Lequel n’a pas apprécié que le propriétaire vienne récupérer son bien, l’une des meilleures laitières de la ferme d’ailleurs : coups de fourches dans les fessiers… Avant une interpellation en règle…

Tourcoing : les voleurs n’arrivent pas à démarrer la voiture…

Avant de voler une voiture, entraînez-vous à la démarrer. Ce à quoi méditent certainement ces trois hommes qui ont débarqué dans un box tourquennois un soir de week-end pendant que le propriétaire du véhicule garait sa voiture. Car même si nos malfrats ont éjecté le propriétaire et pris les clés, ils n’ont tout simplement pas réussi à démarrer la BMW. Du coup, ils ont pris la fuite à pied.

Neuville Saint-Rémy : ivre au volant un jour, ivre toujours

Dieu merci, notre homme a réussi à éviter la récidive. La raison : il n’avait pas encore condamné pour l’infraction précédente. Il faut dire que notre Pied Nickelé est un rapide. Nuit de vendredi à samedi : ivre (à 2,6 grammes d’alcool par litre de sang), il était interpellé au volant après avoir percuté un garage… Permis retiré évidemment. Nuit de mercredi à jeudi : notre homme est de nouveau au volant. De nouveau ivre à 2,6 grammes (on est régulier ou on ne l’est pas, c’est un état d’esprit). De nouveau en sale posture : il vient de percuter des panneaux de signalisation. Et enfin de nouveau convoqué au tribunal, alors que sa précédente infraction n’était même pas jugée… Qui prend les paris pour le triplé ?

Calais : délit de fuite et panne d’essence

Avant de prendre la fuite devant les forces de l’ordre, mieux vaut s’assurer qu’il reste de l’essence dans son véhicule. Et éviter de boire un coup avant également pour avoir les bons réflexes. Notre homme a évidemment cumulé le tout : alcool, accident, rixe avec le conducteur adverse, injures raciales à destination de l’autre automobiliste, intervention des forces de l’ordre et donc délit de fuite. De quelques mètres seulement : la voiture de notre champion est tombée en panne d’essence au bout de la rue…

Arras : un portable… dans le vagin

Drôle d’histoire rapportée par la presse. Et pour le moins insolite : notre dame passe la nuit avec un bonhomme rencontré en discothèque. On s’en doute, ils ne lisent pas « Oui-Oui fait du ski« . Sauf que le lendemain, le malotru lui ayant déclaré que ce n’est pas pour la vie mais juste pour une nuit, elle va déposer plainte pour viol avant de se rétracter dans une seconde version. Elle déclare aussi avoir cru que son sex-toy nocturne lui a volé son portable. Jusqu’à ce qu’elle l’entende sonner… dans son vagin ! Elle l’accuse donc de l’avoir introduit ici sans son consentement… En démêlant ce sac de noeuds, le tribunal a infligé à la plaignante une amende de 500 euros avec sursis…

Roubaix : trop d’attente au commissariat… il agresse un policier

Il est vrai que c’est parfois long d’attendre dans les commissariats. Au commissariat de Roubaix, ça doit être particulièrement long. Au point qu’un jeune homme, lassé qu’on ne s’occupe pas de lui alors qu’il venait déposer plainte, s’en est pris verbalement et physiquement à l’adjoint de sécurité. Et aux autres policiers présents venus le calmer. Tout est bien qui finit bien : notre bonhomme a eu tout le loisir de discuter avec les forces de l’ordre pendant sa garde à vue.

Achicourt : un faux vaudeville meurtrier

Une championne comme on les aime. Et c’est une femme (sexe assez rare parmi les Petits Bandits). Celle-ci habite Achicourt et appelle dans la nuit de dimanche à lundi sa fille lensoise pour lui dire qu’elle vient de poignarder son concubin. Mortellement. La fille téléphone à sa soeur (d’Arras) et après un coup de fil aux pompiers, elles rappliquent dans la commune. Pendant ce temps, les pompiers et les forces de l’ordre défoncent la porte d’une habitation où ils trouvent un homme bien en vie et très étonné. Ce n’était pas la bonne adresse. Rebelote au bon domicile et les voici donc sur les lieux : là aussi, le concubin est bien en vie. Et la femme complétement ivre. A tel point que le lendemain, lors de sa garde à vue, elle avouera ne pas se souvenir de tout. Juste qu’elle voulait voir ses filles. C’est réussi.

Boulogne-sur-Mer : condamné… mais décédé

Dommage pour la réputation du tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. Les juges viennent de condamner un ancien militaire à la retraite à quatre mois de prison avec sursis pour des violences avec arme. Sauf que le prévenu était décédé depuis neuf jours ! Mais ça, le Parquet ne le savait pas… Du coup, c’est la pauvre mère du défunt qui les a prévenu après avoir lu le compte-rendu de l’audience dans le journal…

Arras : trafic de cannabis et pub sur Facebook

On l’a déjà écrit : quand on est malfrat, mieux vaut la jouer discret. L’histoire ne dit pas si c’est ce manque de discrétion qui les a trahi, mais en tout cas, nos deux trafiquants de cannabis ont été interpellés et doivent bientôt être jugés. Seulement, on plaint déjà l’avocat : sur le Facebook des trafiquants, on pouvait retrouver des photos de plants de cannabis, mais également un descriptif des bienfaits d’un tel usage. Le tribunal va-t-il apprécier ?

Leffrinckoucke : ce soir, c’est bal, on laisse la petite dans la voiture…

Ah, la période du carnaval. Le moment de l’année où il faut faire la fête. La grosse fête. Notre couple en avait très envie. Mais très très envie. Du coup, pour le bal de Leffrinckoucke, ils ont trouvé la solution pour leur bébé de 16 mois. Les parents ? Que nenni. Des amis ? Non plus. La voiture pendant qu’ils allaient danser. Avant une petite garde à vue au passage…

Hazebrouck : il n’a pas le permis… mais colle une voiture de police

En général, quand on n’a pas le permis mais que l’on décide de rouler quand même, mieux vaut faire prendre de prudence. Et respecter scrupuleusement le Code de la route. Normalement. Notre homme n’en avait que faire : sur la rocade d’Hazebrouck, il collait de très – trop – près une voiture. Problème pour lui, cette voiture – banalisée – appartenait aux forces de l’ordre. Qui ont eu une belle surprise en l’arrêtant pour non respect des règles élémentaires de conduite…

Douai : ils laissent leurs CV… dans la voiture qu’ils tentent de braquer !

Des Pieds Nickelés comme on les aime. Ces deux Cambrésiens prennent rendez-vous avec le vendeur d’une Audi A4. Ils essaient le véhicule avec le propriétaire, avant de braquer une arme sur le malheureux. Lequel ne se laisse pas démonter et réussit à faire sortir les apprentis malfrats de la voiture. Le propriétaire se rend directement chez les forces de l’ordre avec le sac qu’ils ont laissé à bord du cabriolet. A l’intérieur, pour faire croire qu’ils avaient du liquide, les rigolos avaient laissé un catalogue des Trois Suisses, au nom de l’un d’entre eux et des CV au nom du second. Des artistes, on vous dit.

Maubeuge : Ils grillent un feu… avec un kilo d’héroïne

Encore des artistes à n’en pas douter. Nos deux bonshommes, originaires du Morbihan et du Finistère, ont fait leurs emplettes du côté des Pays-Bas. On s’en doute, ce n’est pas pour ramener des tulipes, mais 1,2 kilo d’héroïne. Mais voilà, la psychologie du Petit Bandit est toujours difficile à comprendre : le conducteur a cru bon de griller un feu rouge… Les policiers n’étaient pas loin et ont stoppé la voiture. Avec la cargaison. Mandat de dépôt pour les artistes.

Douai : l’escroc qui laissait son répertoire

L’homme avait quand même réussi à sévir pendant trois ans. Son péché mignon ? Voler par ruse les personnes âgées, en faisant croire qu’il était médecin ou en panne de voiture, bref, des excuses bidon. Sauf que voilà, notre quadragénaire a commis une erreur monumentale : sur les lieux de l’un de ses méfaits, celui qui a même volé sa propre mère, a oublié un répertoire téléphonique. Il aurait dû laisser sa carte de visite, les enquêteurs auraient été plus vite.

Le Portel : l’ambulance des pompiers volée… pendant l’intervention !

Il y en a qui ne respectent rien. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les pompiers de Boulogne-sur-Mer s’apprêtent à embarquer une personne âgée, victime d’un malaise respiratoire, au Portel. Sauf que le temps d’aller chercher cette personne à son domicile… l’ambulance avait disparue ! Sans conséquence heureusement sur la santé de la victime. Le véhicule a été retrouvé une vingtaine de minutes plus tard à une centaine de mètres de là. Une blague utile.

Dunkerque : pyromane de string, par jalousie

Difficile de lutter contre nos sentiments. Notre homme, SDF, est amoureux d’une dame, SDF, mais croit qu’elle le trompe avec un copain, SDF. Du coup, une nuit, par pure jalousie, il décide de se venger des deux infidèles présumés. Avec une méthode originale : il enflamme le string de la demoiselle… Lequel string brûle et surtout propage bien les flammes dans la cave de l’immeuble que le trio squatte. Du coup, intervention des sapeurs-pompiers, puis de Dame Justice une fois que l’on a découvert qu’il s’agissait d’un incendie volontaire. Notre homme dormira les quatre prochains mois en prison. Pour incendie de string, ce qui risque au moins de faire sourire les autres détenus…

A 16 : le tracteur volé sur l’autoroute

Un Pied Nickelé qui fait certainement partie de nos champions de l’année. Notre homme décide de voler un tracteur. Equipé d’une remarque de surcroît. Et de prendre l’autoroute A 16. Evidemment, l’attelage ne passe pas inaperçu et les forces de l’ordre tentent de l’arrêter. Sauf que notre homme est tenace, réussit à sortir de l’autoroute et à couper à travers champs pour semer nos représentants de la loi médusés. Jusqu’à se retrouver bloqué au bord des falaises de Wimereux, où notre Pied Nickelé tentera un dernier coup héroïque : s’enfuir à bicyclette avant d’être maîtrisé. Et que voulait-il faire avec ce tracteur ? L’emmener en Espagne, pardi !

Auchel : enfants à vendre sur le net

La blague tourne mal. Parce que l’on imagine mal autre chose qu’une blague, bien entendu. A Auchel, un internaute avait mis en ligne une annonce libellée comme suit : « Ville : Auchel. Vends quatre enfants. Un 250 euros, les quatre pour 950 euros. Tatoués, vaccinés, dociles. » Avec photo de la marchandise. Une sacrée affaire qui a réussi à passer sur le célèbre site d’annonces Le Bon Coin et qui a ému une Nordiste prévenant la gendarmerie. Laquelle a vite remonté la piste du vendeur, un Auchellois de 23 ans. Celui-ci voulait juste faire une blague, ce qui n’avait d’ailleurs pas choqué la mère de la marmaille. Vu le retentissement de l’affaire (presse régionale, puis nationale), c’est une réussite.

Avesnes-sur-Helpe : le policier contrevenant balance sur les radars de ses collègues

On peut faire le même métier, mais ne pas avoir les mêmes valeurs. Notre homme est officier de la police d’agglomération de Maubeuge. Le voici convoqué à Avesnes-sur-Helpe pour plusieurs excès de vitesse sur les routes de la région. Histoire de reconnaître ses torts ? Bien sûr que non : notre homme les contestent tous les sept en déclarant notamment que les radars sont contrôlés par l’Etat ou le fabricant lui-même et ne sont donc pas fiables… Solidarité quand tu nous tiens.

Condé-sur-l’Escaut : l’infirmière aimait trop les billets de banque

Escroquer la Sécurité Sociale, pourquoi pas ? Tant que ça reste discret… Sauf que notre infirmière aimait un peu trop les billets de banque : ses surfacturations, actes fictifs, falsifications d’actes médicaux au cours des trois dernières années lui ont permis une petite escroquerie à… 700 000 euros. Et donc de mener la grande vie avec des belles voitures, plusieurs biens immobiliers, etc. L’ensemble idéal pour se faire pincer et rentrer dans la catégorie des Petits Bandits…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture