L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Lille n’aura pas l’IDEX : top 5 des désillusions régionales

DailyUne | Petite histoire Par | 14 novembre 2011

C’était il y a quelques jours : on apprenait que le projet de pôle d’excellence des Universités lilloises (IDEX) n’avait pas été retenu. Pour la seconde fois. Coup de tonnerre dans la région qui pensait pourtant avoir quelques chances. Ce n’est pourtant pas la première fois dans l’histoire récente que le Nord – Pas-de-Calais connaît des désillusions. Top 5 des claques sur les vingt dernières années.

Soleil, où es-tu ?

Le projet Soleil s’est éclipsé. L’idée d’un énorme synchrotron a mobilisé toute la région il y a une dizaine d’années. Gros investissement, beaucoup d’emplois de chercheurs à la clé, une formidable reconnaissance pour la région, etc. Une belle brochette d’élus s’y mettent et remuent ciel et terre, jusqu’en délégation dans les ministères. Presque une affaire socialo-socialiste d’ailleurs : Michel Delebarre, président du Conseil régional, Gérard Caudron, maire de Villeneuve d’Ascq, là où le bel équipement devait s’installer, Martine Aubry et Pierre Mauroy.

Las ! le lobby des chercheurs – toujours réticents devant la perspective de déménager de la région parisienne – aura raison de la détermination nordiste. Jean-Louis Guigou, le grand manitou de la DATAR, Jean-Paul Huchon, patron du Conseil régional Ile-de-France et les élus de sa majorité, dont Manuel Valls, maire d’Evry et membre du cabinet de Jospin, premier ministre, trouveront les mots et arguments qu’il faut pour conserver leur bien près de chez eux…

Le Bassin Minier ne vaut pas mieux que les Cévennes

Echec tout récent cette fois-ci. Le fameux bassin minier candidat au patrimoine mondial de l’humanité, c’était pour cette année, nous serinait-on depuis quelque temps. Sauf qu’en février, on a appris que le BMU ne serait pas retenu pour l’étape finale de juin. La faute au projet “Causses et Cévennes” jugé plus prioritaire par l’Etat.  Lot de consolation au milieu de la désillusion : la candidature n’est a priori que repoussée d’un an. Bientôt le champagne… ou une deuxième claque ?

Avant les Jeux Olympiques de Londres, on a pensé à ceux de Lille…

La candidature aux J.O de 2004 n’a pas été franchie. Ce n’est pas un ratage à 100% puisque Lille a brillé – et brille encore – au firmament des métropoles qui s’ébrouent pour devenir visibles sur la carte de l’Europe et du monde. De plus, les pouvoirs locaux se sont donné la main comme jamais auparavant pour décrocher la timbale olympique. Mais on ambitionnait la short-list pour tutoyer des métropoles-stars comme Athènes ou Rome. Morale de l’histoire : mettre la barre très haut pour se faire remarquer (et enchaîner avec Lille 2004, capitale européenne de la culture, en – beau – lot de consolation).

Le Plan Campus à la relance

Décidément, on va prendre l’habitude d’être recalé dans le domaine de l’enseignement supérieur. Oublions l’IDEX récent et remontons en 2008 au moment de l’annonce des Universités retenues par le Plan Campus, autre plan visant à créer dix pôles d’excellence. Pas de pot, les universités lilloises sont retoquées, provoquant chez les élus – certains l’avoueront même plus tard – un sentiment amer d’humiliation. Exit les milliards, mais cela aura au moins permis au monde éducatif et politique de se mobiliser. Car Lille prendra finalement une petite part du gâteau quelques mois plus tard avec un repêchage dans le cadre d’un autre plan, celui de relance.

Dans la famille employeur privé dont on annonce l’arrivée en public, Volvo l’invisible

Volvo a pris la tangente. Et pourtant, Pierre Mauroy, à l’époque tout puissant,  y a cru à cette implantation du poids lourd suédois quelque part sur le versant-nord-est de sa métropole lilloise, il y a  bonne vingtaine d’années. Il l’annonce même officiellement en plein conseil communautaire. Pardi, plus de 400 emplois à la clé (du camion). Mais la firme ne donna pas suite. Dommage pour l’annonce.

Il y a bien sûr d’autres désillusions. N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires. Comme nous n’hésiterons pas dans un futur très proche, et pour contrebalancer notre mauvais esprit, à vous faire un top 5 des réussites à la nordiste.

Photo de Une : l’Université Lille 3 par Erelevil, via FlickR

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus