L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Reportage photos : à Lille, images d’une manif’ d’extrême droite

DailyUne | Petite histoire Par | 10 octobre 2011

Pas cadencé, fumigènes, banderoles, l’extrême droite était dans les rues de Lille samedi. Officiellement, un défilé pour la sauvegarde de l’emploi. Officieusement, une démonstration de force en terres de gauche. Le week-end des Primaires socialistes, ça ne s’invente pas.  Pour ceux qui ont préféré aller faire des courses plutôt que partager un bout de chemin avec ce beau monde, petit reportage photos.

[slideshow id=61]

Parti de Lille Grand Palais, le cortège s’est gentiment dirigé vers Lille Fives, bastion ouvrier, où l’accueil a été plutôt froid sous la pluie fine. Le camp Rom sous le périphérique a eu quelques sueurs froides lorsque l’assemblée arrêtée face à eux, à lancé des “Europe, jeunesse, révolution” (slogan Mussolinien), ou des “On est chez nous” (également entendu lors de conflits sociaux et occupations d’usines…), vite tempérés par l’organisation.

Arrêt-discours sur la place Pierre-Degeyter, le compositeur de l’Internationale, ritournelle que l’on entend d’habitude chez les gauchos. Un pied de nez…  Au loin, des habitants avec une pancarte. Dessus: “Cassez-vous». Ils seront maintenus à l’écart, tous comme les quelques riverains pas vraiment d’accord avec les messages véhiculés.

Serge Ayoub, ancien skinhead parisien, et leader du mouvement Troisième Voie, a galvanisé les troupes à coup d’anti-tout, non sans avoir ridiculisé la masse de journalistes devant l’estrade, rempart entre le chef et les manifestants. On entendra aussi “journalistes, collabos», scandé bien fort. Ah?

A part cela? Rien à signaler, une organisation très carrée, aucune provocation, aucun bras levé au-dessus de la moyenne. Ni le moment, ni l’endroit. Les bus sont venus chercher les 500-600 participants de ce qui n’était pas vraiment une colonie de vacances, avant d’amener tout ce monde à la Maison Flamande où se déroulait la fête du cochon. Au pas.

[nggallery id=61]

Retrouvez le travail de Stéphane Dubromel, photographe sur son site.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir la tête rasée ou le manque de soleil, mais ils ne sont pas gâtés par la nature nos amis d’extrême-droite. Ceci expliquerait-il cela ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus