L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Jean-Louis Borloo : Tout ça pour ça ! …

Le monde selon moi | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 03 octobre 2011

Pourquoi ? Au delà de la surprise, J-LB a sans doute voulu ne pas prendre le risque d’une piètre performance. Moins de 5 %, tout le monde vous oublie et vous ne pesez pas sur les événements. Entre 5 et 10, c’est un score qui vaut l’estime du microcosme voire un peu au-delà mais vous restez un allié-affidé, pas un acteur de premier rôle capable de dicter la suite. Et les sondages rendaient un son mi-figue, mi-raisin (jamais plus de 7/8 %). Et comme le centre s’annonce comme particulièrement disputé, les candidatures, vélléitaires ou consistantes, se multipliant, autant de raisons qui ont pu faire croire à l’ancien maire de Valenciennes une équipée plus volage que sauvage. L’éparpillement des centres semble avoir eu raison de la vraie fausse détermination du si tiède candidat Borloo. Sans négliger l’aspect financier de l’opération : une campagne coûte cher et le risque d’un remboursement difficile est toujours patent. L’épouvantail d’un “21 avril à l’envers” a également pu effrayer le président du parti radical, de composition catholique, peu enclin à porter le péché de la défaite : c’est l’oeil de Caïn de la droite qui a dissuadé le fils prodigue du centre. Borloo a voulu sauver son équation personnelle. Ainsi que les places et circonscriptions de ses alliés du centre et du nouveau Centre, élus avec l’appoint des voix de la majorité (voir : Où va-t-il rebondir ? ). Et en cas de défaite de Sarkozy à la présidentielle, les législatives qui suivront deviendront d’autant plus difficiles…c’est aussi l’avenir d’un certain centre qui s’est joué.

Les conséquences pour le centre. Un petit boulevard pour Bayrou, Morin et Villepin ? On serait tenté de le croire. Mais les avances répétées de J-L B. vis à vis d’un Villepin montrent  que l’ancien ministre de l’écologie ne veut pas rendre le centre en jachère à qui veut bien le labourer. Un axe Borloo-Villepin est-il né hier soir ? Et la candidature “sauvage” de Valérie Létard – valenciennoise comme Borloo – à la présidence du Sénat prouve que le centre cherche toujours à s’affirmer hors de l’UMP : le score moyen obtenu par l’amie valenciennoise de J-L B a probablement pesé, prise dans les 48 heures après le scrutin, comme s’il cherchait un argument de plus pour sceller sa décision. Bonne opération a priori pour Bayrou qui, avec Morin,  puisera dans le grand réservoir du centre : il pourra ainsi mieux déployer son thème favori de l’anti-sarkozysme. Mais, même dans ce cas de figure, le béarnais ne semble pas pouvoir réitérer sa performance du premier tour de 2007 (18,57 %), surtout si Ségolène Royal, dont la candidature avait déçu certains électeurs socialistes, est absente du débat et si les voix écologistes sont bien captées par Eva Joly. Qui, au passage, doit se frotter les mains du jet de l’éponge d’un Borloo affiché écolo. Aubaine pour Hervé Morin, le faux mou du centre qui a savonné la planche de Borloo depuis des mois : était-il en service commandé de l’Elysée ? Mais son potentiel est sensiblement plus mesuré que celui de Bayrou.

Les conséquences pour la droite. Une épine en moins, c’est certain. Pour Sarkozy, il vaut mieux un centre représenté par Hervé Morin, certainement candidat, que par Jean-Louis Borloo, qui aurait ratissé beaucoup plus large tout en fixant des voix au centre et un peu au-delà mais qui se seraient révélées incertaines sinon incontrôlables pour le second tour, même si la théorie du “réservoir” trouve une certaine application. C’est le premier tour du président sortant (s’il se représente…et on peut voir la décision de Borloo comme un indice de plus pour une candidature de Sarkozy) qui est renforcé et le spectre d’une élimination au premier tour qui s’éloigne. Reste entre les deux tours à canaliser les voix centristes du premier tour : pas fait, pas évident, tant les déçus du sarkozysme, désormais orphelins, seront tentés d’aller à la pêche. Le retrait de J-L B signifie aussi son ralliement, plutôt son soutien, au second tour pour le candidat de droite le mieux placé. Et comme il n’y en aura qu’un…

Les conséquences pour la gauche. Dans un premier tour disputé, Borloo aurait pu mordre sur le centre-gauche et enjamber le clivage gauche-droite. Désormais, le risque de braconnage écarté, le PS peut envisager le premier tour plus sereinement. Ceci dit, si Sarkozy retrouve un peu d’oxygène au premier tour, cela relance les conjectures d’un 21 avril à l’endroit…Tout dépend donc du candidat (e) du PS. De là à dire que Borloo, qui joue donc Sarkozy à droite, joue Hollande, mieux placé au premier tour à gauche…Par contre, les déclarations d’une Martine Aubry, certes en campagne des primaires de son camp, écartant toute alliance avec l’ancien valenciennois – qu’elle respecte à titre personnel – sont sans ambiguïté.

Ou va-t-il rebondir ? On l’a déjà dit sur ce site et sur ce blog, Borloo vise les municipales parisiennes de 2014. Tout en passant par la case Matignon 2012. Son retrait d’hier lui permet-il d’envisager encore un tel itinéraire ? Car, lui, que l’on disait primesautier en diable*, vient d’en administrer la preuve. L’échec des troupes fillonistes aux sénatoriales (Chantal Jouanno) à Paris et qui était chargées de préparer l’atterrissage en douceur du premier ministre dans la capitale aux prochaines législatives peut le relancer pour s’affirmer comme le meilleur candidat de la droite. Mais François Fillon n’a sûrement pas renoncé. Borloo reste député du Nord et nourrit de solides attaches avec la région qui ne l’a pas oublié. Est-ce dans cette direction qu’il faut chercher ?

 

* L’année dernière, sur le plateau de France 3 Nord-Pas de Calais, Borloo avait laissé échapper un “Je n’en suis pas tout-à-fait certain“, alors qu’on l’interrogeait sur sa capacité personnelle à affronter une campagne présidentielle (voir sur l’ancien blog billet du 19/06/2010 : Borloo pas certain de faire le poids). Tout était – déjà – dit.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. beaucoup de juste dans ce que tu écris Philippe

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .