DailyUne | Réflexions Par | 08H13 | 27 septembre 2011

Sénatoriales : les leçons régionales

Les Sénatoriales sont passées, dans la région, le Parti Socialiste a gagné deux sièges. Cap sur la Présidentielle…, les Législatives, voire déjà même les Municipales de 2014. Eh oui, parce que pour certains, l’enjeu dépassait bien entendu le cadre des Sénatoriales. Premier bilan et analyse des conséquences dans la région, c’est évidemment l’observateur de la vie politique régionale, le blogueur du Petit Théâtre de Martine Aubry, qui s’y colle.

Extraits du billet Sénatoriales : les leçons d’un séisme, à retrouver dans son intégralité directement sur le blog.

L’échec des dissidents

N’est pas Pierre Charon qui veut ! …Didier Legrand et Joël Wilmotte à droite dans le Nord, Michel Sergent à gauche dans le Pas-de-Calais, Ivan Renar à gauche dans le Nord,…tous ont échoué à se faire élire ou réélire. Pire : leur aventure a tourné court. Ils ont manqué leur cible avouée ou cachée : snipers aveugles. Deuxième sur la liste communiste dans le Nord, Michelle Demessine retrouve les ors du Sénat. Idem pour la Nouveau Centre Valerie Letard, numéro deux d’une liste UMP/NC non investie et qui avait concentré sur sa personne quelques ressentiments.

 Le ressac d’Alex Türk et de Jacques Legendre

Du coup, c’est la colistière de l’ex-président de la CNIL, sénateur non-inscrit, qui fait les frais de la division à droite (Sylvie Demarescaux). Et, malgré un optimisme visiblement déplacé pour un Jacques Legendre qui sauve sa tête, c’est la numéro deux sur la liste officielle UMP qui reste à quai. Comme des balles perdues…

A droite : Lecerf, homme fort

L’étiage – plus d’un millier de voix, mieux qu’en 2001 – de la liste Lecerf/Letard, en marge de l’UMP, résonne comme une victoire…pour eux-mêmes. Le prof de droit Lecerf a bien mené sa barque en présentant en numéro trois, le maire d’Arleux, Patrick Masclet, le président de l’influente association des maires du Nord. Mais c’est la fédération UMP (dirigée par Marc-Philippe Daubresse qui a longtemps caressé l’idée de se lancer dans la joute sénatoriale) qui est amoindrie. Le candidat adoubé par l’appareil fédéral, Jacques Legendre sauve son fauteuil mais avec un score étriqué. Et Jean-René Lecerf gagne son pari. Lui qui a pris ses distances avec l’UMP canal historique et milite pour une candidature présidentielle du radical Jean-Louis Borloo pour « élargir l’assise électorale de Nicolas Sarkozy ». Il y a quelques mois, le sénateur spécialiste des questions judiciaires, était donné partant aux municipales…à Lille. Mais il pourrait tout aussi bien rebondir à…Marcq-en-Baroeul, dont il fut maire à la fin du siècle dernier. De quoi donner du fil à retordre au premier magistrat en place, le député UMP Bernard Gérard.

A gauche : Delebarre et Percheron en haut de l’affiche

Ils pavoisent les deux têtes de liste socialistes du Nord et du Pas-de-Calais et surclassent les pronostics. Dans la région, après des régionales gagnées, la gauche est plus forte que jamais, ou plutôt ce socialisme municipal et localiste, véritable credo gravé dans le marbre électoral. On prête même à la liste Delebarre l’idée d’un recours : il manque en effet une voix pour débloquer un sixième fauteuil. Faut-il rappeler que nos deux caciques sont de fervents partisans de François Hollande ? Difficile pour la chef de Solférino de revendiquer pleinement la victoire pour elle avec de tels faux amis (pour ne citer que ceux du Nord-Pas de Calais). Aubry fragilisée dans sa conquête de l’investiture à la présidentielle, voilà qui doit les réjouir en leur for. Gageons que l’un comme l’autre joueront des coudes pour monter d’un cran dans la hiérarchie protocolaire de cette si douillette haute assemblée. Comme vice-présidents ou questeurs, par exemple.

Municipales en ligne de mire

Les résultats de ce week-end et la bascule à gauche du Sénat ont un impact important sur les prochaines batailles. En particulier, des municipales partielles qui vont se dérouler dans l’année qui vient. Trois villes à suivre :

Roubaix,  où René Vandierendonck, élu au Sénat, ouvre une nouvelle séquence dans la ville de son mentor plus centriste que nature, André Diligent. Il réitère (dans NE ce jour) son souhait de voir son premier adjoint, Pierre Dubois, lui succéder comme premier magistrat de transition, jusqu’en 2014, date normale des échéances municipales. Opération délicate sinon risquée. René V. pourra-t-il manoeuvrer pour garantir à son poulain une élection de…sénateur ? Lui, le socialiste de fraîche date et ancien…balladurien de 1995, et qui fut le lieutenant d’un Diligent dominateur qui savait composer – certains disent museler – avec ses oppositions ? Le théâtre roubaisien peut réserver quelques surprises, comme l’élu municipal de Roubaix, Renaud Tardy par exemple, qui a travaillé son pédigree en conservant cette année à la gauche un canton roubaisien…aura-t-il la patience d’attendre encore trois ans ? Mais, à Roubaix, ville de cent mille habitants et ancienne Mecque du socialisme, le microcosme sera examiné au microscospe par la fédération nordiste. Pas question de la laisser filer à droite ! Et les récentes déclarations d’un Marc-Philippe Daubresse pour l’UMP :  » Roubaix nous intéresse. Pourquoi pas une femme ? « , résonne pour l’instant comme une rodomontade.

Dunkerque. On ne sait pas grand-chose de la succession – pas encore annoncée – de Michel Delebarre dans la cité corsaire (voir : La malédiction du corsaire sur DailyNord). A la différence de Roubaix, les instances fédérales ne devraient pas avoir – beaucoup – voix au chapitre. Une chose est sûre : on ne succède pas impunément à un homme de l’envergure de Michel Delebarre. Entendez : un éventuel futur maire du grand port du Nord subira inéluctablement l’emprise du président de la communauté urbaine qui ne peut être que…Delebarre. Certains observent que le récent agrandissement de Dunkerque peut ouvrir quelques perspectives à des …non-dunkerquois d’avant l’agrandissement.

Arras. Le sénateur réélu Jean-Marie Vanlerenberghe, figure MoDem, a lui aussi fait part de son projet de quitter son fauteuil de président de la communauté urbaine d’Arras et réfléchit à sa succession à Arras. Il gouverne avec une majorité de droite (à la différence des élus MoDem de la métropole lilloise). Arras, ville ouverte. La gauche fera tout pour récupérer ce que le maire avait chipé aux socialistes en 1995. Et la droite ne se laissera pas occire aussi facilement. Reste à savoir qui seront les cavaliers en lice. Le MoDem Frédéric Leturque semble tenir la corde. Et si les choses durent jusqu’en 2014, la socialiste Catherine Génisson, qui fut députée arrageoise, nouvellement promue sénatrice, hésitera-t-elle toujours à se jeter dans une bataille difficile ?

* Qui l’a qualifié d’« arriviste ». Pas très malin en pleine primaire. On aura remarqué dimanche soir la présence insistante de l’ex-sénateur nordiste Bernard Frimat auprès de Jean-Pierre Bel, dont il est proche. Bernard Frimat, non reconduit et victime de l’hégémonie aubryenne a eu des mots durs pour la maire de Lille (voir billet : Les sénatoriales en sept proverbes). De même, le retrait de la liste du Nord il y a quelques jours pour raisons juridiques, d’Audrey Linkenheld, bras droit et protégée de Martine Aubry, apparaît presque comme un camouflet.

L’intégralité du billet (et notamment l’analyse au niveau hexagonal) directement sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry.

A lire ou relire également sur DailyNord :

Les sénatoriales en sept proverbes

Michel Delebarre ou la malédiction du corsaire

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire