L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Mélanie F., agent immobilier : “chacun est persuadé d’avoir la meilleure maison”

DailyUne | Réflexions Par | 28 septembre 2011

Les agents immobiliers ? Des incompétents, des arnaqueurs, des rigolos, on en passe et des meilleures… Le refrain est connu et il y a bien entendu un fond de vérité, certains ne faisant pas honneur à la profession. L’un d’entre eux avait réagi sur notre article Le petit lexique pour décrypter le langage immobilier. Nous avons donc sauté sur l’occasion pour l’interviewer sur son métier.

 

DailyNord : Pourquoi avoir réagi sur notre article Le petit lexique pour décrypter le langage immobilier ?

Mélanie F. : J’avais découvert cet article en naviguant par hasard sur DailyNord. C’était bien trouvé et si j’ai bien compris le côté caricatural, je ne pouvais pas laisser dire cela !

DailyNord : Vous ne faites donc pas partie de ces embellisseurs de défauts que nous avons – gentiment – taclé ?

Mélanie F. : Vous savez, si vous cachez ou embellissez des choses, tout le monde va perdre du temps. Le vendeur, le client et moi aussi. Je pars du principe que la description doit être la plus honnête possible. Sinon, c’est absurde. De plus, un client, dans l’immobilier, ce n’est pas que du coup par coup. Il peut divorcer, être muté, avoir des enfants. Il changera certainement de bien un peu plus tard, en rachètera un, en revendra un, en parlera autour de lui. Faire une vente honnête, c’est aussi une question de notoriété.

“Un juste milieu entre le bon commercial et le bon commerçant”

DailyNord : Vous reconnaissez que le métier d’agent immobilier n’est quand même pas très bien vu du grand public.  Ce n’est pas un hasard ?

Mélanie F. : Je pense que le métier souffre d’une mauvaise réputation pour plusieurs choses. D’abord, nous sommes des commerciaux. En tant que commerciaux, nous sommes forcément plus extravertis. Et parmi nous, il y a donc des gens qui veulent en mettre plein la vue. Ensuite, il y a un problème d’explication, notamment sur les honoraires que les gens trouvent trop élevés. Si nous avons des honoraires, c’est pour le temps passé sur le dossier : un bien ne se vend pas comme ça. Certains en revanche se vendent plus facilement. Donc, on fait une moyenne pour établir notre grille d’honoraires.

DailyNord : Vous êtes un agent immobilier exceptionnel, alors ?

Mélanie F. : Non ! Comme dans tous les métiers, on retient les mauvais exemples. Mais il y a un tas d’agences qui font correctement leur métier. Après, c’est peut-être plus facile dans mon secteur du Pas-de-Calais  où nous ne sommes que quatre agences, que sur la métropole lilloise où il y a énormément de concurrence.

DailyNord : Il y a des gens qui ne sont clairement pas à leur place dans ce métier…

Mélanie F. : Bien sûr. Comme partout. Pendant une période, des gens qui se faisaient licencier se lançaient dans l’eldorado de l’immobilier. Sans connaissance, sans formation. Aujourd’hui, on a aussi le phénomène des mandataires, ces agences immobilières virtuelles. Pour certains, c’est très bien, pour d’autres, sans formation, sans fibre commerciale, c’est évidemment autre chose… Et je pense qu’on ne peut pas vendre un bien sans voir les gens… Je pense qu’il faut un juste milieu entre le bon commercial et le bon commerçant. Je défends ce métier que je fais depuis dix ans et les clients sont satisfaits.

 DailyNord : Avec cette réputation qui traîne sur les agents immobiliers, comment sont les vendeurs au premier rendez-vous ? Méfiants ?

Mélanie F. Non, plutôt confiants. Le client vendeur nous a démarché de toute façon, et nous, nous l’avons convaincu que nous étions différents des autres par le service, l’accompagnement, le suivi… Après, le plus difficile est parfois de faire comprendre que le bien vaut autant, et pas plus. Que sinon, il n’y aura pas de visite. Chacun est persuadé d’avoir la meilleure maison. Mais c’est normal, il y a vu ses enfants grandir, il a fait les travaux… Souvent, je dis au vendeur de se mettre à la place de l’acquéreur. Et là, ça passe !

“ça peut être une ruine, ça peut être sale, ça va se vendre”

DailyNord : Vous avez des biens invendables ?

Mélanie F. Invendables, non, mais je connais des biens qui traînent depuis six ou sept ans. Souvent, ce sont des problèmes de successions… Il faut aussi éviter de dire « mon mari est décédé ici » pendant la visite… Ça fait peur à certains !

DailyNord : En général, tout se vend, alors ?

Mélanie F.: Oui. Ça peut être une ruine, ça peut être sale, ça va se vendre. Tant que le prix est juste.

DailyNord : En plus d’être des embellisseurs de défauts, vous les cachez, parfois ?

Mélanie F. : Encore une fois, non ! Nous devons informer tout acquéreur d’une malfaçon, de tout ce qui pourrait nuire à la solidité du bien. C’est notre responsabilité… Alors, parfois, ce sont les vendeurs qui essaient de nous cacher ce défaut, mais nous avons l’habitude, nous trouvons toujours !

Le client “cherche le bien exceptionnel à 100 000 euros”

DailyNord : L’agent immobilier est le spécialiste du je-te-propose-un-T2-alors-que-je-veux-un-T4… Reconnaissez que c’est très irritant pour l’acheteur…

Mélanie F.  : Je vais vous dire : dans neuf cas sur dix, le client veut trois chambres, il n’en a que deux au final. Il veut un garage, il n’en a pas. Le client idéalise toujours les choses. Puis, il se rend compte que son budget ou que ses envies ne sont finalement plus tout à fait les mêmes. Dans le secteur, les gens ne veulent pas aller vivre dans la ville X ou Y. Et après, on m’appelle pour me dire : « ben, vous ne m’avez pas proposé cette maison à X ! » C’est à nous aussi d’ouvrir des portes au client, qui cherche de toute façon le bien exceptionnel à 100 000 euros ! Mais on ne fait jamais signer sous la menace !  Il y a un délai de rétractation, la loi nous encadre !

DailyNord : Dans la vie privée, c’est dur d’être agent immobilier ?

Mélanie F. : Le domaine intéresse les gens. Bon, ils ont l’impression que l’on gagne très très bien notre vie. Nous sommes vus comme des médecins ! Il y a des fantasmes sur notre profession, comme sur la vôtre d’ailleurs… Mais le plus souvent, on me demande des conseils…

DailyNord : Votre meilleur souvenir d’agent immobilier ?

Mélanie F. : Quand on réussit à vendre le bien au juste prix des gens qui ont des difficultés financières. On a fait quelque chose pour eux.

DailyNord : Le coaching déco, à la mode en ce moment. Arnaque ou bonne idée ?

Mélanie F. : Très bien ! Mais il suffit parfois de pas grand chose. Un coup de peinture, des choses comme ça. Mais surtout prendre des photos correctes : c’est effrayant ces photos horribles prises au portable avec la terrasse lors d’un repas de famille, la télé allumée, la poubelle en premier plan ! Comment voulez-vous vendre ça ?

Changer l’image de l’agent immobilier : “Quasiment impossible”

DailyNord : Un mot à vos confrères qui ne font pas l’affaire et donnent une image de l’agent immobilier assez déplorable…

Mélanie F. : J’ai envie de dire deux choses. Continue comme ça, c’est bon pour mes affaires. Mais arrête aussi, parce que tu décrédibilises le métier !

DailyNord : Vous pensez qu’un jour, l’image de l’agent immobilier changera ?

Mélanie F. : Quasiment impossible !

 

Nos interviews ou reportages “métiers”:

J.-Y. Moyart, avocat : « des monstres, il y en a peu »

Julie, prof : « Nous ne sommes pas tous des fainéants »

Fait-diversier : « Ce n’est pas nul de mettre la photo d’une gamine décédée dans le journal »

Le « Strip-Tease » de l’huissier

Et nos articles “immobilier” :

J’ai testé pour vous : la « web-arnaque » immobilière

Le petit lexique pour décrypter le langage immobilier

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture