L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Dix bonnes raisons de regarder les Ch’tis à Ibiza

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 12 septembre 2011

Eh oui, vous ne l’attendiez pas celle-ci, venant de DailyNord. Dix bonnes raisons de regarder l’émission hautement culturelle Les Ch’tis à Ibiza. Aimant le contrepied, on ne pouvait pas y échapper. Et nous sommes certains qu’après cette saine lecture, vous vous dirigerez vers le canapé et la zapette. Attention cependant à l’addiction.

 1/ ça nous permet de comprendre pourquoi le français, c’est important à l’école

« Elle voit du rêve par rapport aux personnes qui sont dans la boîte », « Si je serais une fille », etc. Si le français est une langue vivante, pour certains, c’est définitivement mort. Et c’est un véritable festival. Du coup, les Ch’tis à Ibiza peuvent servir quand le petit dernier ne veut pas faire son devoir de français. Vous le collez trois minutes devant la télé et vous lui dites : « Tu veux parler comme ça quand tu seras grand ? ». Radical (marche aussi avec l’anglais et l’espagnol).

2/ ça nous permet de repérer où se trouve W9 sur la TNT

La TNT, c’est pas vieux du tout cette histoire. Alors, faut l’avouer, on a encore du mal à se repérer entre le foisonnement de chaînes. Dont W9 (M6 à l’envers pour ceux qui n’y auraient rien pigé). Alors, quel numéro sur la télécommande ? C’est fastoche : 9. Soit 11 chaînes avant Weo (20) et 12 avant Grand Lille TV (21). Sur Orange ? Z’avez qu’à chercher (en fait, c’est toujours 9, mais par contre pour nos chaînes locales, il faut aller beaucoup plus loin, vers les 200 et quelques). Comme ça, vous aurez au moins appris quelque chose.

3/ ça nous permet de nous rendre compte de la variété d’accents dans le Nord – Pas-de-Calais

Y’a pas que l’accent de Dany Boon dans la vie. Nos Ch’tis à Ibiza sont un fabuleux échantillon d’études pour un chercheur du CNRS qui voudrait étudier les différents accents du Nord – Pas-de-Calais. Ben oui, tchot : Anastasia, elle ne parle pas comme Jordan ou Christopher. Du Tourquennois, du Bassin Minier, du on-sait-pas-quoi, il y en a pour toutes les oreilles.

4/ça nous permet de nous rendre compte que le Nord – Pas-de-Calais est ouvert niveau prénoms

Christopher. Jordan. Anastasia. Daïna. L’occasion de prouver à la France entière que le Nord – Pas-de-Calais est ouvert sur le monde au niveau prénoms. Mais où est le petit Clunis, né à Roubaix il y a quelques années et dont le prénom était un hommage à l’acteur américain préféré de ses parents Clunis… Wood !

5/ ça nous permet de montrer que dans le Nord – Pas-de-Calais, il n’y a pas que des mineurs et des chômeurs

Eh oui, la tertiarisation de la région est en marche ! Gogo-danseur, barman, DJ… nos Ch’tis à Ibiza ont tous un métier dans la vraie vie, loin de la mine, voire du chômage. Dans le monde de la nuit. Ainsi, vous vous rendez compte que pendant que vous dormez parce que vous bossez pour payer la voiture, la maison, les études des enfants, il y a de vrais clichés sur pattes qui font la fête. Et en vivent.

6/ ça nous permet de nous rendre compte que oui, certains Nordistes ont confiance en eux !

L’un des chevaux de bataille de nos décideurs nordistes ? Que les régionaux prennent enfin conscience de leurs forces et n’hésitent plus à aller défier les autres régions, voire Paris, en faisant fi des clichés, etc. Et si on envoyait un Ch’ti à Ibiza ? Eux, sont particulièrement fiers et sûrs d’eux. Entendu dans la bouche de nos héros : « Si je me voyais bosser , je m’embaucherais direct » ; « je suis née pour être connue ». My God.

7/ ça nous permet d’apprendre deux-trois trucs

Bon, évidemment, il ne faut pas compter apprendre quelque chose dans chaque émission. Mais sur un package de 10, vous pourrez peut-être retenir deux ou trois infos à ressortir lors d’un dîner entre amis. Comme ce métier qu’on ne connaissait pas du côté de DailyNord : barman flair-bartender. C’est Joeffrey qui fait ça, il est même vice-champion de France. Le principe ? Jongler avec des bouteilles, avant de faire les cocktails. On ne savait pas que ça avait un nom. Joeffrey si. Son rêve est de devenir champion du monde de la discipline.

8/ça nous permet de nous dire… « ben, peut-être finalement que ma fille de 4 ans, elle a des conversations intéressantes »…

Ben oui, si on compare à nos Ch’tis à Ibiza, votre gamine qui sait à peine parler est finalement très en avance. Vu et entendu (malheureusement) : « La foule, c’est dur ». Ouais. Une autre : « Les plages du Nord, ça n’a rien à voir. Ici, le sable est chaud ». Double ouais. Une dernière : « C’est pas toujours happy comme ça la vie ». Triple ouais. Sinon, le ciel, c’est beau.

9/ ça nous permet de voir du ciel bleu

En parlant de ciel justement. Pour ceux qui ne sont pas partis en vacances ou n’ont pas dépassé la Loire, le soleil vous manque. Vous n’avez pas bronzé. Ni vu de demoiselles en bikini ou de messieurs en maillot de bains très moulants : l’intérêt des Ch’tis à Ibiza, c’est qu’à Ibiza, il fait tout le temps beau. Du coup, avec un peu d’imagination (et en fermant le volet pour ne pas voir la pluie tomber), on s’y croirait presque.

10/ ça nous permet de nous rendre compte du vide intersidéral de ces émissions…

Et si finalement, tout cela n’était qu’une parodie ? Si finalement, les Ch’tis à Ibiza n’étaient en fait destinés qu’à nous faire prendre conscience d’une chose : le vide intersidéral de l’émission (qui franchement traîne en longueur…) et de ces émissions en général. Et si en fait, c’était ça : Les Ch’tis à Ibiza, une émission pour nous vacciner contre toute future émission de téléréalité (ou de série-réalité) ?

 

En cadeau : la bande annonce (ne nous remerciez pas)


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. C’est “Clit” le prénom… parce que “cluni” ça veut rien dire. “Cuni” à la rigueur j’aurais mis sa sur le compte du 3éme degré.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus