L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Ces maires qui n’arrêtent pas d’arrêter

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 06 septembre 2011

Des chats errants aux OVNIS en passant par les noctambules mobylettes, les torses nus en ville ou ceux qui s’alcoolisent à la belle étoile, les maires ne savent plus quoi interdire. A grands coups d’arrêtés municipaux parfois saugrenus ; une habitude qui vire carrément à la manie quand vient l’été. Tour d’horizon dans notre région (et un peu ailleurs…).

A croire que nos édiles s’ennuient parfois. Qu’ils ne savent plus quoi interdire pour pondre de tels arrêtés. En théorie, le maire a beau disposer d’un pouvoir de police, il ne peut pas non plus faire n’importe quoi : le préfet est là pour veiller et valider les textes. En théorie seulement…

Si bien que le maire peut jouer à Dieu le père dans sa commune et même interdire l’atterrissage d’Ovnis sur son territoire si ça lui chante. Oui, ça existe : à Chateauneuf-du-Pape (Vaucluse) sévit un tel arrêté depuis les années 50 ! Rayon insolite toujours, en Haute-Garonne, il existait aussi naguère un arrêté municipal interdisant à toute personne de décéder dans la commune, si elle ne disposait pas d’un caveau dans le cimetière communal. Et gare aux contrevenants ! Une commune du Gers, au début des années 2000, avait encore défrayé la chronique en prenant un arrêté – annulé par la justice tout de même – interdisant de consommer du Coca-Cola !

Minou privé de pâtée

Il n’est peut-être pas nécessaire d’aller si loin.  Sous nos latitudes septentrionales, on trouve aussi de beaux spécimens. Exemple relevé pas plus tard qu’au mois d’août : à Jeanlain, un arrêté interdit aux habitants de nourrir chats, pigeons et autres animaux errants. Défense absolue de laisser un quignon de pain sur l’appui de fenêtre ou de laisser une tasse de lait pour minou. Et forcément, qui se risquerait à défier le shérif local s’exposerait à une contravention.

Au-delà de ces arrêtés insolites, il y a aussi toute la flopée d’arrêtés locaux qui fleurissent à la faveur de l’été. Une vraie manie entraînant tout un cortège d’interdits. Interdiction d’utiliser le cerf-volant sur la plage (à Calais par exemple), haro sur les chiens, les seins nus, les kite surfs, les ballons… Ainsi que le champion des villes du littoral, l’interdiction pour Monsieur de se balader torse nu en ville (car on imagine mal Madame se balader torse nu). Une manie, on vous dit. Des voisins qui se plaignent ? Pire, une pétition ? Qu’à cela ne tienne, le maire-shérif dégaine sa plume et nous signe un bel arrêté. Un vrai remède anti-gêne.

A Epernay (Marne), l’an passé, un maire avait ainsi interdit de jouer au ballon dans un quartier de la ville ! Même arrêté à Cardonnette dans la Somme. A Berck, depuis fin juillet, on ne peut plus consommer une bière sur la plage ; non, même pas une canette pour faire passer le sandwich puisque la mairie a pris un arrêté interdisant la consommation d’alcool on the beach. A Wimereux, un arrêté municipal interdit encore le vélo, les chiens et même le roller sur la jetée…

 Eté et arrêtés

Dans la famille “Arrêtés”, il y a également les classiques de l’été : à commencer par les arrêtés anti-mendicité. Wimereux ou Boulogne-sur-Mer en avaient déjà pris de tels en 2007. Cette année, le maire de La Madeleine (Lille) a repris le flambeau; une petite originalité en plus: le “classique” arrêté anti-mendicité se double d’un arrêté interdisant la fouille des poubelles (deux arrêtés d’ailleurs dénoncés par la Ligue des Droits de l’homme). Et plutôt prévenant, le maire a même fait traduire les deux textes en roumain et en bulgare…

Autre grand classique de l’été, l’alcool dans les rues; une discipline où Lens s’est faite championne réitérant d’année en année son arrêté municipal interdisant la vente et consommation d’alcool sur la voie publique. Dans le même registre, à Faumont, on trouve aussi un arrêté qui va plus loin: ici le premier magistrat a non seulement interdit l’alcool, mais également l’usage de stupéfiants dans onze lieux de la commune… Euh, et ailleurs on peut ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture