DailyUne | Rebrousse-poil Par | 08H00 | 17 août 2011

Petit manuel pour écrire un reportage – ou guide – touristique sur le Nord – Pas-de-Calais

Fin de notre petite série sur le tourisme. L’effet Ch’tis est bel et bien passé. Mais heureusement, dans la société des loisirs, nombre de sites, journaux ou guides touristiques proposent au Sudiste ou au Parisien une petite escapade dans le Nord – Pas-de-Calais. Pas trop souvent quand même, il ne faut pas exagérer. Avec à chaque fois les mêmes arguments qui reviennent. Apprenti journaliste, petit guide si tu veux réussir à vendre un petit reportage tourisme sur la région à un rédacteur en chef…

Dans ton article, tu dois glisser…

Le Nord – Pas-de-Calais a changé !

Le Nord – Pas-de-Calais, ce n’est plus ce que c’était. Indispensable à glisser dans ton papier ou ta présentation de guide. Ou plutôt, ce n’est plus ce qu’on prétendait que c’était (tu piges la phrase, là ?). C’est l’info qui te permettra en général d’introduire ton article sur le Nord – Pas-de-Calais. Une accroche sexy, qui dézingue les clichés (on y reviendra) et qui s’appuie par une référence désormais universelle Bienvenue chez les Ch’tis (mais tu n’es pas obligé de le citer nommément : de toutes façons, tout le monde comprendra). Quelques formules au choix : « Loin des idées reçues », « image réductrice », « oubliez les images des tristes corons », en veux-tu en voilà. Avec ça, ton lecteur est lancé…

Mais quand même il ne fait pas très beau…

Aussi enjoué ton papier soit-il, il faut cependant ne pas oublier de rester crédible. La crédibilité, quand on parle du Nord – Pas-de-Calais, ça passe par le temps pourri qu’il y fait toute l’année. Rien ne sert de le nier. Glisse-le donc  quelque part mais sans insister. Du genre : « si la météo n’est pas toujours au rendez-vous… »

La chaleur est dans le coeur des Nordistes

 la chaleur des gens du Nord est dans leur coeur ». A accoler tout de suite à ta petite phrase sur la météo. Ça atténue ta petite critique et ça te permet d’enchaîner ensuite avec les atouts du Nord – Pas-de-Calais (précise bien Nord – Pas-de-Calais, parce que le Nord, c’est un département. Histoire d’être précis et de ne pas vexer les Lensois). D’autant que « la chaleur des gens du Nord (Pas-de-Calais) “, ça donne tout de suite une caution vivante à ton papier.

Là, c’est bon, tu peux balancer une première salve de clichés

La chaleur des gens, elle vient d’où à ton avis ? De leur sens de la fête. Parce que dans le Nord – Pas-de-Calais, on sait s’amuser (normal, on n’a que ça à faire vu que le temps est dégueulasse tout au long de l’année). Les preuves (qui te permettront d’agrémenter le papier d’infos pratiques) ? La Braderie de Lille et ses millions de visiteurs le premier week-end de septembre, le carnaval de Dunkerque et ses gens déguisés (et ivres, mais ça évite de le dire, ça fait mauvais genre) en hiver et toutes ces grandes fêtes populaires qui rythment l’année (ducasses, géants, etc.). Parce que les Nordistes ont « la joie de vivre » ma chère madame. Eh oui.

Ne pas résumer le Nord – Pas-de-Calais à la Braderie ou au carnaval de Dunkerque

Mais surtout, ne te contente pas de ces exemples, aussi bons soient-ils pour l’audience. Tu peux sortir  l’argument massue et surtout d’actualité : le Nord – Pas-de-Calais, c’est aussi désormais une région à la pointe de la culture. Ben oui, depuis Lille 2004, notamment, Lille et la région fourmillent d’artistes en tout genre, de réalisations déjantées, d’art contemporain et de tout ce que tu veux. N’oublie surtout de citer les Maisons Folies, anciennes filatures ou autres, devenues des hauts lieux de culture, comme preuve de la transformation d’un passé industriel laborieux en futur culturel. Glisse également l’exemple du Louvre-Lens, indispensable pour montrer que la région avance vers un avenir culturel radieux.

Enchaîne avec quelques trésors plus méconnus

Les moulins, les chapelles, les grandes plages de sable fin, les places-fortes de Vauban. Nous, dans le Nord- Pas-de-Calais, on sait que ça existe, mais ton lecteur, peut-être pas. D’où l’idée de lui donner ces exemples méconnus de l’extrême diversité de la richesse nordiste. Ça montre justement que tu sais dépasser les clichés et l’a peu près. Et surtout que tu as enquêté pour ton sujet. Dans le même genre, parle des couleurs de la région : son ciel, ses cultures de houblon, son bocage avesnois, etc.

Termine par la caution vivante : l’estaminet

Ton rédacteur en chef te l’a déjà expliqué en long en large et en travers. De la vie, bon Dieu, dans tes papiers. Alors pour la chute, le conseil de DailyNord, c’est de terminer avec l’estaminet. Tu décris l’ambiance de ce lieu si spécial, sa décoration, sa carte impressionnante de bières, sa carbonnade flamande (en fait un vulgaire pot au feu arrosé à la bière, mais ne l’écris surtout pas comme ça !) et surtout la promiscuité qui y règne. Tu peux même faire parler le patron, en général, ils sont plutôt sympathiques. Et pour ta dernière phrase, tu pourras enchaîner avec un nouveau laïus sur la chaleur des gens du Nord ou un truc du genre « le Nord – Pas-de-Calais entre modernité et traditions ».

Si avec tout ça, tu n’arrives pas à vendre ton papier, ici, on ne peut plus rien pour toi.

1 Commentaire

  1. Un autre conseil pour rédiger son papier à moindre coût: faire les brocantes pour dénicher à un euro (prix maximum) tous les bouquins opportunistes sortis dans le sillon de “Bienvenue chez les Ch’tis”. Ou le panthéon des lieux communs que la confrérie des éditeurs à la mords moi le noeud (les mines!!!) s’est dépêché de fourguer aux consommateurs de vide. Des textes dignes d’un lancement de Jean-Pierre Pernaut agrémentés de photos aussi originales que celles d’un office de tourisme… on dirait le programme culturel de la candidate Aubry!

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là