L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Bray-Dunes populaire ? “Non, familiale !”

DailyUne | Réflexions Par | 10 juillet 2011

Bray-Dunes : la station balnéaire la plus au nord du pays. Pas un gage de succès ? Et bien si car la ville fait le plein tout l’été (enfin les jours de beaux temps). Avec une image populaire qui lui colle à la peau. Dans le cadre d’une série d’articles sur le tourisme cet été, DailyNord a interviewé le président de l’Office de tourisme, Yannick Vanhée, pour mieux connaître l’ambition de Bray-Dunes alors que son Festival des folklores du monde bat son plein.

bray-dunes1DailyNord : Bray-Dunes, c’est la station populaire par excellence?

Yannick Vanhée : C’est une station « familiale ». Pas populaire. On n’aime pas particulièrement ce mot. Ici, on a l’ouvrier qui vient de la métropole lilloise et qui a l’habitude d’y venir depuis sa plus tendre enfance. Mais aussi des gens qui ont réussi professionnellement et qui, même s’ils sont devenus très aisés, continuent de se rendre à Bray-Dunes. On a vraiment toutes les classes sociales contrairement à ce que certains imaginent. Des grandes fortunes ont des biens immobiliers ici ! Alors bien sûr, après, il y a une différence : la personne un peu plus modeste s’installera sur la plage ou au camping, la personne qui a réussi s’est peut-être achetée un appart à 300 000 euros sur la digue…

DailyNord : Cette image « populaire » – ou « familiale » si vous préférez – est tout de même accentuée par l’opération TER Mer ?

Yannick Vanhée : Déjà, il faut regarder les gens qui viennent réellement jusqu’à Bray-Dunes via l’opération TER-Mer. Il y en a beaucoup qui s’arrêtent à Malo-les-Bains (le train s’arrête à Dunkerque et c’est ensuite un système de navettes de bus qui permet de se rendre à Bray-Dunes, Ndlr). Ensuite, vous avez effectivement des gens avec des moyens financiers très limités qui viennent ici via le TER Mer. Mais aussi, et c’est surprenant, des gens qui ont plus de moyens, mais qui veulent profiter de l’opération pour passer une journée à moindre frais à la mer.

80 à 90 000 personnes les jours de beau temps !

DailyNord : Et ça profite à l’économie locale tout de même ?

Yannick Vanhée : Bien entendu. Dimanche (le premier dimanche de juillet), il y a eu entre 80 et 90 000 personnes le dimanche dans la station ! Quelle partie venait du TER Mer, je ne sais pas. Mais ce sont des gens qui pendant la journée mangent une frite, une glace, font vivre les commerçants. Chacun avec ses moyens : les uns n’ont qu’un billet de 20 euros et une glacière, les autres s’attablent dans les restaurants.

Des Folklores jusqu’à la fin de la semaine

bray-dunes3

A découvrir pour ceux qui ont envie d’aller faire un tour sur le littoral, ces jours-ci, le festival qui fait la réputation de Bray-Dunes, les Folklores du Monde. Soit huit jours (jusqu’au 15) de spectacles centrés sur la danse à l’heure du monde entier (Pérou, Kenya, Serbie, Indonésie). Marché gastronomique et de terroir en prime. Une infime partie du programme proposé par l’Office de tourisme, qui, il faut bien le reconnaître, ne lésine pas sur les activités estivales.

Renseignements sur www.bray-dunes.fr

DailyNord : Bray-Dunes la familiale, c’est quoi en quelques mots ?

Yannick Vanhée : C’est l’une des stations les plus prisées du Nord- Pas-de-Calais. Car elle est la plus proche de Lille, Roubaix, Tourcoing. C’est une station où nous avons beaucoup de résidences secondaires : 500, 600. L’un des plus grands campings d’Europe également ! Et de 4 600 habitants à l’année, on passe à 80- 90 000 durant les journées de beau temps en période estivale ! Mais attention, il faut qu’il fasse beau : si le temps n’est pas de la partie, les gens ont du mal à venir… Et s’il fait beau un 15 février, nous aurons du monde, d’autant que la station vit quasiment dix mois sur douze !

Un seul hôtel : jusqu’à quand ?

DailyNord : Il y a de quoi loger toute cette population ? On a l’impression qu’elle repart directement le soir à voir les bouchons sur l’A 25 ?

Yannick Vanhée : Dans le Nord – Pas-de-Calais, le tourisme, c’est souvent du court séjour. A Bray-Dunes, nous avons un problème qui s’y ajoute. Nous n’avons qu’un hôtel avec 10 chambres ! Et bien entendu des chambres d’hôtes, de gîtes, l’un des plus grands campings d’Europe, mais ce n’est pas suffisant. On n’a jamais su attirer les gros groupes hôteliers. C’est certainement dû à la proximité de Dunkerque ou de La Panne. Mais bon : actuellement, nous sommes en discussion avec d’éventuels investisseurs… A suivre.

DailyNord : On parlait des bouchons sur l’A 25. Pourquoi les gens ont-ils besoin de tous repartir à la même heure ?

Yannick Vanhée : Figurez-vous que l’on essaie de faire changer cela ! A Bray-Dunes,  il y a des animations d’avril à septembre. Du sport, des villages artisanaux, des marchés, le Festival des Folklores du monde, des feux d’artifices, etc. Et depuis quelque temps, on a le festival « Musique en crépuscule ». Soit des groupes amateurs qui jouent vers 18h-18h30. Le principe, c’est d’inciter les gens à rester un peu plus après la journée de plage. Ecouter de la musique, manger un morceau, et éviter les bouchons de l’A 25. Comme ça, ils partent à 20h-21h au lieu de quitter la ville à 18h tous en même temps et de mettre trois à quatre heures à rentrer vers la métropole lilloise. D’ailleurs, ces animations tardives que nous avions lancé un peu par hasard, fonctionnent très bien !

bray-dunes2DailyNord : On parle beaucoup des habitants de la métropole lilloise. Rassurez-nous, ce ne sont pas les seuls touristes de Bray-Dunes ?

Yannick Vanhée : Non. Il y a aussi 30% d’étrangers. Et dans ces 30% d’étrangers, 70% de Belges qui ont notamment des résidences secondaires. Et pourquoi viennent-ils ici ? Parce que c’est beaucoup moins bétonné que la côte belge. Ici, vous avez la ville de Bray-Dunes mais vous avez aussi tous les grands espaces qui sont autour dans les dunes. Puis c’est moins cher : les moules-frites, ici, c’est 9,90 euros. De l’autre côté de la frontière, c’est 20 euros. Enfin, c’est normal, La Panne pour la Belgique, c’est la Côte-d’Azur, le sud. Mais je peux vous dire d’ailleurs que Bray-Dunes est souvent l’objet de reportages par la presse belge.

“Il faut peut-être communiquer autrement”

DailyNord : Ce n’est pas trop difficile d’oeuvrer à côté d’une grande ville comme Dunkerque ?

Yannick Vanhée : Non, ça se passe bien. On essaie de travailler intelligemment avec les décideurs dunkerquois. Par exemple, lors des feux d’artifices. Si pour le 14 juillet, chaque commune a le sien, en août, on fait en sorte de ne pas le tirer au même moment.

DailyNord : Pour conclure : on a compris que Bray-Dunes était familiale, mais à vous entendre, il se passe de nombreuses autres choses que le TER Mer dans la station. Tout ça, ce n’est pas un problème de communication finalement ?

Yannick Vanhée : Si, il y a un problème de communication que nous devons régler certainement. L’opération TER Mer, ça se sait, d’autres choses non. C’est comme il y a quelques semaines : il y a eu une inauguration d’une plaque sur Le Baiser, la chanson d’Alain Souchon qui parle de Bray Dunes. On a appris deux jours avant qu’Alain Souchon allait venir. Il aurait peut-être  fallu faire plus de bruit pour le faire savoir. C’est comme Dany Boon. Pendant le tournage des Ch’tis, il a logé ici pendant trois mois. Tranquillement. Quand Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au tourisme,  passe ici l’an dernier, ça veut dire aussi que Bray-Dunes compte. Il faut peut-être communiquer autrement.

 

Crédit photo : Office de tourisme de Bray-Dunes.

A lire ou relire sur le thème du tourisme :

Comité départemental du tourisme Pas-de-Calais : « si on se plante, on assumera »

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture