L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Un Borloo mal en schiste

Textos Par | 07 juin 2011


Pauvre Jean-Louis Borloo. Son erreur de jugement sur le gaz de schiste risque de lui coûter cher un bout de temps. D’autant que malgré son mea culpa, on vient d’apprendre que son peut-être futur directeur de campagne (qui ne le sera donc peut-être plus) défend les adeptes du schiste.

Ça tombe plutôt mal. Pour Jean-Louis Borloo et pour Nicolas Hulot d’ailleurs (qui estimait que Borloo pouvait être écolo-compatible). L’une des principales casseroles que l’on risque de ressortir au député valenciennois s’il se déclare candidat à la Présidentielle ? Sa main un peu trop légère sur l’exploitation des gaz de schiste et de couche (relire nos deux articles : Le Nord – Pas-de-Calais, nouvel Eldorado gazier ? et Le Nord – Pas-de-Calais s’organise en collectif et dévoile la liste des villes concernées). Jean-Louis Borloo en était revenu d’ailleurs et avait tenté de désamorcer la polémique il y a quelques semaines lors d’un très commenté – et suivi – passage sur France 2, en assurant avoir manqué de vigilance (Jean-Louis Borloo y va tout droit)

Mais voilà, on peut s’autoflageller pour ses erreurs, il y a toujours le problème de l’entourage. Et dans l’entourage de l’ami Jean-Louis, il y a un certain Frédéric Salat-Baroux. Ça ne vous dit rien ? A nous non plus. Sauf pour quelques journalistes – mal intentionnés, ça va de soi – qui ont été chercher la petite bête (voir sur Owni) : le possible futur directeur de campagne de Borloo est également – c’est dommage – l’avocat d’un industriel des hydrocarbures de schistes, une société dénommée Toréador. Deux enseignements : celui qui est par ailleurs le mari de Claude Chirac vient peut-être d’être mis sur la touche avant l’heure ; et Jean-Louis Borloo a intérêt à ramer très fort pour convaincre les écolos.


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Je suis un particulier qui a étudié avec soin depuis plus de 6 mois le dossier Gaz de Schiste (1000 heures de travail bénévole) avec en janvier 2011 des courriers directs et personnels aux 4 ministres concernes et au président de la République. . (Plusieurs réponses positives m’ont été apportées.)

    Mes conclusions :
    Il faut reprendre les textes la convention Aarhus qui n’ont pas été respectés.
    Il faut revoir le code minier :
    Il faut modifier l’article 68.9 du code minier.
    Dans le code minier :
    IMPORTANT : Ce qui est en cours au sénat depuis le 01.06.2011 :
    Une autorisation d’expérimentation est valable 5 ans avec possibilité de proroger deux fois (soit 15 ans).
    Le code minier permet également de vendre les produits de l’expérimentation… donc nous sommes dans le cadre d’une exPLOration qui devient une exPLOItation déguisée…

    Il faut revoir l’argumentaire (B.A.P.E.) des experts du ministère de l’écologie du Québec ou de nombreux textes sont à étudier pour ne pas faire les mêmes erreurs qu’au Québec.

    De plus je me suis aperçu que ces divers permis accordés l’an passé et signés par Mr BORLOO (et son chef de cabinet qui est maintenant Préfet Rhône Alpes) ont été accordés sans appel d’offres donc, sont irréguliers.
    Ce qui permettra de les annuler simplement sans dédommagement…….

    Les Sénateurs ont ils vu tout cela ?????
    J’ai donné un rapport de plus de mille pages au sénateur de ma région (celui qui est cité dans votre rubrique ci-dessus) et au Président du Conseil General pour qu’ils interviennent…..Et il l’a fait.

    Pour mémoire :
    Pour tout ce qui est mentionné ci-dessus j’ai fait en sorte d’avertir cela ainsi que d’autres mentions importantes dans des réunions de Gaz de Schiste depuis Décembre 2010 …Aucune réaction ne s’est produite ????????
    Me trompai-je ?????

    J’ai encore beaucoup d’autres remarques qui sont trop longues a développer dans la présente….
    Je suis donc à la disposition de celui qui voudra m’entendre et prendre contact avec moi pour développer ce sujet très important.
    Car, n’oublions pas : La terre ne nous appartiens pas, c’est nos enfants qui nous la prête.

    Marc DUGENDRE

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus