L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Nos élus surpris en pleines fautes (d’orthographe)

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 15 juin 2011

L’orthographe est la science des imbéciles, paraît-il. Fort bien. Du coup, DailyNord a décidé de ramener sa science et de mettre nos élus régionaux  à l’épreuve à la veille du bac. Comment ? En passant leurs blogs au crible et en traquant les vilaines fautes d’orthographes, tout en laissant de côté les imperfections syntaxiques voire stylistiques. (*)

Politique, une histoire d’hommes…

La politique ? Une histoire d’hommes, bien sûr ! Et nos élus ont parfois un peu de mal avec le genre féminin. Le masculin l’emporte toujours dit la grammaire, mais en politique, il l’emporte même lorsqu’il est absent de la phrase. On en a surpris quelques-uns sur le vif, trahis par leurs récents écrits. On vous le laisse le soin de débusquer la faute…

« Une instabilité juridique qui est ainsi créé. » Signé Jean-Pierre Decool, député du Nord et naguère prof de maths. Voir l’objet du délit sur son blog.

« L’UMP réclame donc 5 heures de travail rémunérés au sein des collectivités… » Signé Dominique Dupilet, président du Conseil général du Pas-de-Calais. Voir le post.

“Le cucurbitacée mis hors de cause depuis quelques jours. » Gilles Pargneaux, député européen, voit aussi du masculin même lorsqu’il n’y en a pas. On dit “la” cucurbitacée. Voir son billet.

” (…) par le biais d’un échange d’idées constructifs” Une faute à quatre points, oeuvre de Michel Delebarre, député-maire de Dunkerque. Son post.

« 11 structures participent cette année issus des communes de Boulogne-sur-Mer, de Wimereux (…) » Signé Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-Mer. Pour vérifier noir sur blanc.

“(…)le Gouvernement n’a pas su profiter de l’occasion qui lui était donné”, Bernard Derosier, député et ex Président du Conseil général du Nord. Son post.

Confusion des genres

A l’inverse certains ne résistent pas à l’envie de mettre du féminin partout. Même quand cela ne se justifie pas. Lapsus? A l’instar de Michel Delebarre (oui, encore lui).

« Edifié sur cinq niveaux, le nouvel équipement est prévue. » Voir le post.

L’élu dunkerquois n’est pas le seul à voir du féminin partout, son collègue socialiste, le patron du Département du Nord, Patrick Kanner, souffre aussi du même symptôme :

« (…)toutes choses plus ou moins nouvelles pour moi mais qui m’ont finalement semblées naturelles. » Lire le billet.

Récidiviste, dans ce billet intitulé sobrement « Mes premiers pas de Président du Conseil général », le novice président du Conseil général les accumule (les faux pas). Quelques lignes plus loin, il s’emmêle les pinceaux entre subjonctif et indicatif et nous livre cette fort vilaine faute…

« Un moment solennel pour moi, qui ai toute conscience de l’importance de la tâche et de la responsabilité qui m’incombent maintenant ».

Singulier ou pluriel ?

Un politique est souvent un être singulier. Du coup, nos politiques éprouvent parfois des difficultés avec le pluriel…

« Alors que les partis de gauche ont totalement abandonné les salariés (…) et se couche chaque jour » : encore une belle faute à quatre points. Merci qui? Le frontiste Steeve Briois, conseiller régional et candidat permanent à la mairie de Hénin-Beaumont (voir le post).

Singulier ou pluriel ? Le conseiller régional frontiste pourra se consoler d’avoir laissé filer cette grossière erreur, puisque le Président de la Région, Daniel Percheron himself (accessoirement enseignant dans une vie antérieure) a commis la même bévue dans un post tout récent. Morceau choisi :

« ceux-ci assurent que les jeunes ne travaillent pas plus d’une quinzaine d’heure par semaine dans leur emploi. » L’objet du délit.

« Son excellence Ranjan Mathai, ambassadeur de l’Inde en France, le général de corps d’armée Mukesh, Chef des armées de l’Inde , le lieutemant colonel Cian ont été reçu. » Odette Duriez, députée du Pas-de-Calais (son post).

Jeu de massacre

D’ordre général, soyons honnêtes, nos élus sont plutôt respectueux de la langue française et il faut plutôt traquer la faute. On en trouve pourtant quelques-unes grossières… Qu’est-ce que la maîtresse dit à ses élèves dans pareille situation: relisez-vous bon sang !

“Une belle occasion de mettre a l’honneur »…  Elle est tout fraîche. Datée de ce 11 juin, et signée Frédéric Cuvillier (député-maire de Boulogne). Le post incriminé.

« nous promenons autour d’un petit lac avec vu sur les terrils. » Steeve Briois (Voir le post).

« dans le cadre d’un reportage consacré aux premier anniversaire de la mise en oeuvre du RSA. » Signé Marc-Philippe Daubresse. Son billet.

Les cas de conscience

Dure dure, la grammaire française. Là, on le confesse, on n’était pas trop sûr d’avoir raison et il a fallu sortir le Littré, le Girodet (Pièges et subtilités de la langue française)  et tout le tintouin…

« c’est la précarité qui est sortie gagnante de la soi-disante « reprise » mise en avant par Monsieur BERTRAND » Signé Bernard Derosier. Subtile faute qui n’a pas fini de passionner les grammairiens : soi-disant est invariable. Voir le post.

“des minimas sociaux”, signé Patrick Kanner qui a oublié ses cours de latin… Minima ne prend pas de “s”. Le post.

“Chants et discours patriotiques se sont succédés. » Succédé sans “s”. Odette Duriez. Voir son billet.

Allez, on arrête là la leçon. D’autant que finalement, nos élus se laissent assez peu surprendre et qu’il a vraiment fallu traquer leurs coquilles. Naturellement, ceux qui ne font rien, ceux qui n’ont pas de blog (on cherche encore ceux de Martine Aubry ou de Jean-Louis Borloo)ou qui balancent des billets uniquement en campagne, ne risquent pas de se planter.

(*) Pour devancer les éventuelles et non moins légitimes critiques, ce sujet est naturellement à prendre au second degré. Car DailyNord est loin d’être exempt de tout reproche sur le sujet de l’orthographe. N’hésitez donc pas à nous signaler les éventuelles coquilles que nous aurions malencontreusement laissées traîner ici ou là…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Merci pour cet exercice qui m’impose à l’avenir d’être encore plus vigilant. J’en profiterai pour avertir mes camarades élus sur l’absolue nécessité de se relire avant la validation fatidique de chaque post. Bonne journée

  2. Merci pour votre commentaire. Mais comme on le dit, personne n’est irréprochable et ceux qui n’ont pas de blog ne risquent pas de passer sous l’oeil aiguisé (ou pas) de DailyNord…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture