L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

DSK : Un coup du tonnerre

Le monde selon moi | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 15 mai 2011

Enorme. Que dire ? Plus grave dans ses faits présumés qu’un Clinton et les stagiaires peu farouches de la Maison-Blanche ou les gourgandines de Berlusconi, aussi glauque que l’affaire Markovic qui salissait le couple Pompidou, presque du Polanski dans le texte, l’affaire DSK est un coup de tonnerre dont on a pas fini de parler. Observations.
– Le scenario du pire. DSK se prend 40 ou 50 ans de taule dans une prison américaine. Le presque candidat à la primaire socialiste, l’un des hommes les plus importants au monde, transformé en nouvelle Florence Cassez, à condition que l’affaire ne se dégonfle pas bien sûr.
– On ne m’empêchera pas de penser que tout ceci fait partie d’une séquence dont la logique et l’enchaînement sont surprenantes. Résumons : en quelques jours nous avons eu La Porsche à 100 000 euros, les costards hors de prix et maintenant la tentative présumée de viol (et de séquestration et d’agression sexuelle, attention aux critères d’incrimination selon la loi américaine et il est bon de rappeler la présomption d’innocence dans un tel cas) dans un hôtel de New-York. Même l’humoriste Stéphane Guillon, qui avait ironisé sur les appétits sexuels de DSK, n’aurait pas osé. La machination n’est donc pas à exclure. Trop évident pour être vrai ?
– D’accord avec Jacques Attali. DSK est désormais hors-jeu. Après avoir été hors-sol, le patron du FMI ne pourra vraisemblablement jamais remonter la pente d’ici les primaires socialistes et a fortiori les présidentielles dans moins d’un an. Pourquoi désigner un candidat ainsi démonétisé qui, s’il était élu numéro un français, ne pourra plus franchir un seuil de réunion internationale sans s’attirer la foudre ?
-Déjouant tous les pronostics, l’affaire de ce matin rebat les cartes en France, et au PS en particulier. Si DSK jette l’éponge (ce qui n’est pas encore fait), on s’achemine donc vers une bataille Hollande/Aubry/Royal avec, peut-être un calendrier chamboulé. Désormais la question est : qui va récupérer le capital de sympathie dont DSK profitait dans les sondages et qui le donnait favori ? En tout cas, pour la première secrétaire, plus question d’atermoyer, a fortiori après la victoire du LOSC en coupe de France, et dont la simultanéité est étonnante ! Deux coups de tonnerre en 24 heures, de quoi, pour la numéro un du PS, réévaluer ses positions. Pour Hollande, il s’agit de continuer à foncer. Et pour Royal, tout redevient possible.
– L’image de notre pays est sacrément ébréchée. Qu’on le veuille ou non, et quel que soit l’issue de l’affaire, le (a) prochain(e) président (e) de la France n’aura plus le même statut sur la scène internationale. N’oublions pas que le français DSK, candidat présidentiable, a été poussé au FMI par l’actuel président et que sa position n’était pas assurée. Les Etats-Unis ont une influence considérable dans toutes les organisations internationales.
– Sarkozy et la droite retrouvent des couleurs. Pour le président sortant, c’est un adversaire qui disparaît. Cette semaine, un cadre UMP me disait que le meilleur adversaire de Sarkozy était François Hollande…qu’il était sûr de battre au second tour. Et qu’il espérait même voir passer à la trappe dès le premier tour au vu de la position acquise par Marine Le Pen et l’éparpillement prévisible à gauche. A n’en pas douter une telle affaire va faire déplacer des voix d’ici un an et considérablement impacter l’opinion. C’est la stratégie d’un 21-avril bis qui s’en trouve renforcée. Martine Aubry saura-t-elle tirer les marrons d’un tel feu pour s’imposer à gauche et porter une contradiction forte au président sortant ?
– Jean-Louis Borloo voit un boulevard s’ouvrir devant lui. Sans oublier un profil presque identique à celui de DSK (avocat, popularité, train de vie,…). L’ancien ministre de l’écologie chasse sur des terres centristes qui étaient partagées avec DSK. Particulièrement le DSK du second tour qui effrayait tant Sarkozy et qui aurait pu récupérer une partie de ces précieuses voix. L’ancien maire de Valenciennes ne devrait donc plus hésiter à se lancer dans l’aventure.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Vous employez l’expression « tirer les marrons du feu » à contre-sens 😉

    N’importe, votre analyse est cohérente… Espérons ne pas revoir « la bergère du Poitou » ;->

    Hollande a ses chances — peut-être même au second tour, ne l’éliminons pas si vite !
    A condition qu’il passe le barrage des « primaires socialistes », évidemment…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS