L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Primaires socialistes : Le temps des renforts

Le monde selon moi | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 18 mai 2011

En pleine tourmente DSK, on parle déjà d’un ticket Aubry/Fabius. La première à l’Elysée, le second de retour à Matignon. C’est vrai qu’il faudra au moins être deux pour espérer bousculer le Sarko sortant, qui prépare son come-back du fin fond des sondages à coup de paternité joyeuse et de tactiques moins glamour. L’opinion de gauche (sympathisants et militants du PS) donne encore une longueur d’avance à l’ancien premier secrétaire du PS dans la course aux primaires. Et Martine Aubry est, par la force des choses, reléguée au rang d’une candidate de substitution, un vrai plan « B »…Car il s’agit aussi d’être deux pour rattraper la tortue Hollande, partie tôt derrière le lièvre DSK, et promue en ligne de lire de ses poursuivants. Un tandem Aubry/Fabius peut-il cristalliser les suffrages au détriment d’un Hollande désormais en cavalier seul dans les sondages ? Un binôme qui a l’avantage de l’expérience et de la cohérence politique. Le président du conseil général de Corrèze doit se trouver des soutiens de poids et ranimer ses amis politiques, même pressentir un ticket avec un premier ministre crédible et plausible. Lui aussi a besoin de quelques grands noms qui sont autant de futurs grands ministres à proposer au pays (même Ségolène Royal pourrait en faire partie). Le premier qui donnera l’impression d’avoir une équipe autour de lui prendra l’avantage dans des primaires jusqu’à présent indécises. Une désignation qui devra faire la part belle aux idées pour ne pas raviver le spectacle désolant d’une foire aux ego. Qui sera la meilleure antithèse à DSK ?
Mais l’écueil qui guette le PS, c’est une confrontation entre deux grands blocs (ma marotte, je sais) d’égale importance. Une sorte de remake du congrès de Reims et ses relents de scrutin frelaté. Pour convaincre ensuite l’opinion des Françaises et des Français, le PS ne peut pas désigner dans ces primaires un ou une candidate avec une majorité de guinguois, ric-rac de surcroît, faite de ressentiments et de rabibochages de coulisses dont le PS est devenu coutumier. Le pays a sa dose de scandales et de tricheries, non ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS