L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Google Portrait : Patrick Kanner, cet illustre inconnu

DailyUne | Petite histoire Par | 07 avril 2011

Il est le nouveau boss du Conseil général du Nord. Qui ça ? Patrick Kanner. Hein, qui ça ? Inconnu au bataillon pour le commun des mortels, plus connu chez les politiques comme le successeur désigné de Bernard Derosier. Qu’à cela ne tienne, on a tenu à lui tirer le portrait et une notice biographique. A coups de Google Universalis, c’est toujours plus rigolo que d’aller interviewer un politique…

Rayon who’s who, faudra repasser. Rien, nada, nothing. Chez Wikipedia, on trouve bien un Leo Kanner (un pédopsychiatre expert ès autisme), un Alexis Kanner (un acteur), mais aucune fiche au nom de Patrick. Déroutant. D’ailleurs dans le Conseil général sortant, chacun des quinze vice-présidents avait son laïus wikipediesque, mais pas son 1er vice-président, j’ai nommé Patrick Kanner (si vous voulez la rédiger, vous savez ce qu’il vous reste à faire). Un homme discret. Avec moins de 25 000 résultats chez Google. Autant dire une paille. Pas la peine non plus de compter sur les sites  des notices biographiques, le nouveau président demeure également inconnu des peapoleries du genre.

Taureau et coq de feu

On est jamais mieux servi que par les siens, direction le site du Conseil général du Nord où, là au moins, de petites mains bienveillantes ont pensé à mettre à jour la fiche du bien aimé président. Ainsi apprend-t-on qu’heureux papa de deux enfants, Patrick est né un 29 avril. Signe astral, taureau. Comme Zizi Jeanmaire ou Saint François d’Assise, mais pas le même cru forcément. Millésime 57 pour PK et coq de feu pour l’horoscope chinois. Signe distinctif chez le coq de feu? La loyauté. Elle commence d’abord envers sa ville natale. Plus lillois, tu meurs. Il est né à Lille, a grandi à Wazemmes, a effectué ses études à Lille et devinez où il a enseigné ? A Lille, of course. La notice hagiographique du CG le gratifie ainsi du titre de maître de conférence à Lille 3. Un amour de la patrie qui transpire jusque dans son Facebook. Au chapitre « activités et intérêts », le boss du CG 59 a rangé pêle-mêle la Lille Art Fair, un « Nord fort et solidaire avec les socialistes », Annie Hidalgo, Martine Aubry, etc. Il aime Lille, il aime les socialistes. Tous les socialistes: Mitterrand, Chevènement, Mauroy, Aubry…

En rose et noir

Le PS, d’ailleurs c’est « sa seconde famille » comme il le dit si bien (Nord Eclair). Une famille qui l’a adopté à l’âge de 17 ans, en pleine Giscardie et en pleine adolescence. C’est que Patrick témoigne d’une âme rebelle. Papa est gaulliste? Lui se laisse d’abord séduire par l’anarchisme. Jusqu’à lire des bouquins libertaires. Gothique avant l’heure, il se balade tout de noir vêtu dans la France des années 70. Sauf que Patrick comprend vite que pour satisfaire une ambition politique naissante, la dégaine est peu porteuse. Du noir, il passe donc au rose. Avec un relooking complet digne d’une émission d’Evelyne Thomas, l’ex anarchiste se mue en premier communiant. Toujours tiré à quatre épingles, la raie sur le côté, la mèche non rebelle, la cravate qui sied à tout politique et parfois même, comble de la distinction, la petite pochette. Plus classe tu meurs. Il a trouvé son look de gentleman et il n’en changera plus comme en témoigne cette collection de calendriers à sa gloire, certes moins connus que le Pirelli, mais eux-aussi récurrents d’année en année (voir la collection).

Désormais dans sa nouvelle peau, armé de son sourire (lui-aussi invariable au gré des calendriers), Patrick peut entamer sa lente ascension. Mécanique. Il accumulera les seconds rôles. Vice-président du Conseil général, adjoint à Lille, responsable au crédit municipal de Lille, patron du PS lillois, président d’associations dont tout le monde ignore l’existence… Le temps passe, Patrick attend son heure. Il creuse son trou. Ces multiples casquettes lui permettent de serrer moult pognes et d’être très souvent cité et photographié dans la presse locale. Coq de feu, on a dit : paraît qu’il ne faut pas leur parler de découragement. Le jour béni est arrivé. Patriiiiiiiiiick, comme s’amuse à l’appeler Maître Cobert, est enfin passé de l’ombre à la lumière.

A lire ou relire sur le sujet :

Le billet de Marc Prévost du Petit Théâtre de Martine Aubry. Patrick Kanner : une jeunesse bien socialiste

Et notre hommage à son prédécesseur. Hommage à B. Derosier : au revoir, Président !

Nos précédents Google Portraits ou Google Enquêtes :

Mais qui est Audrey Linkenheld, l’inconnue d’Aubry ?

Jean-Louis Borloo ou la rumeur de la bouteille

Fernand Duchaussoy sous l’oeil de Google Brother

Jack Lang, l’absent du Boulonnais ?

Mais qui sont les femmes panthères ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Le conseil général est un os que les toutous de la métropole lilloise ne sont pas prêts de partager. Exceptée la parenthèse Albert Denvers, la présidence du département a toujours été la propriété de ce petit périmètre géographique et humain. Belle marque de respect et de confiance pour les élus et populations de Dunkerque, Avesnes, Valenciennes, Cambrai, Maubeuge ou encore Douai voire Hazebrouck…. Une centralisation dans la décentralisation en quelque sorte. Dans le Pas-de-Calais, le président du CG est Boulonnais. Ses prédécesseurs étaient Isberguois (Huguet), Liévinois (Darras), Audomarois (Chochoy), du sud de l’Arrageois (Durieux), Berckois (Le Sénéchal) et Arrageois (Mollet). Cela illustre une certaine idée de l’équité et de l’alternance des territoires. On constate la même pratique dans la Somme. L’alternance Nord-Pas-de-Calais est également respectée à la présidence du conseil régional. Comment la population nordiste peut-elle accepter cette hégémonie métropolitaine ? Les élus de la métropole lilloise représente 50% du CG du Nord me répondrez-vous, et alors ? Le reste ne serait composé que de béotiens et d’incapables ? Il s’agit tout simplement d’un flagrant délit de féodalité.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture