L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Classement des lycées : DailyNord préfère celui des maternelles

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 06 avril 2011

Chaque année, l’Education nationale  lâche les chiffres de réussite des lycées. L’occasion pour les médias de faire des classements… qui ne sont jamais les mêmes (on en déjà parlé l’an dernier : la foire aux classements… ). Soucieux d’aider les parents qui souhaitent le meilleur pour leurs rejetons et parce que l’avenir d’un délinquant se joue dès la petite enfance, DailyNord imagine en avant-première ce que donnerait le classement des maternelles de la région. On ne plaisante pas : ça va bien finir par arriver…

Grande gagnante de notre palmarès des maternelles, l’école Julien-Lepers de Bouchin-les-Mines. Avec un taux de 75% d’élèves capables de faire un carré et 82% capables d’écrire leur prénom dès la fin de la première année, cette maternelle publique d’un petit village a de quoi faire rêver les hussards de la République. « Il n’y a pas encore de maternelle privée dans le village, explique Ginette Boulieu, la directrice très heureuse du résultat de notre classement exclusif. Les parents sont donc obligés de mettre leurs enfants dans le public et les meilleurs tirent les moins bons vers le haut. ». Résultat, un taux de délinquance juvénile (cher à notre Président de la République) de 14 % seulement. Très inférieur à la moyenne qui flirte avec les 35%. Mise en lumière par le pédo-psychiatre Nicolas Nagy de Bocsa en 2009, cette mesure a été intégrée aux chiffres du rectorat dès cette année. Pipi dans la culotte, gros mots, graffitis sur les tables… dans certaines écoles de Roubaix, ville la plus pauvre de France pour y voir un lien de cause à effet, ce taux dépasse même les 40% !

Taux Darcos catastrophique au complexe Mathieu-Debuchy de Roubaix

C’est le cas du complexe scolaire Mathieu-Debuchy, bon dernier de notre classement (exclusif, c’est toujours bon de le rappeler). Au grand dam de son directeur, Gérard Tillies, qui a longtemps refusé de nous parler : « Nous avons du mal à stabiliser notre équipe enseignante. Regardez notre taux Darcos ! Il est catastrophique. » Ce taux intégré  par l’Education nationale fait suite aux déclarations du ministre Xavier Darcos en 2008 sur « ces professeurs bac +5 dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ». Il mesure l’implication de l’équipe enseignante dans son école. Sur cet unique critère, c’est l’école Sainte-Marguerite-de-la-Conception de Sainte-Marie-La-Chapelle-Verte (troisième au classement général qui mélange allégrement écoles privées et publiques, parce qu’à vrai dire, autant les comparer) qui bat tous les records avec un taux Darcos de 96% ! « Outre un voyage de classe à Lourdes dès l’âge de 3 ans, nos petites têtes blondes réalisent chaque jour avec soeur Madeleine des ex-voto aux crayons de couleur pour Sainte-Rita-de-Vendeville », témoigne sa directrice, Thérèse Villain.

Les enfants sont capables de s’essuyer tout seul en chantant la Marseillaise

Source de satisfaction pour la région quand on compare aux résultats hexagonaux : la moitié des écoles maternelles apportent une véritable valeur ajoutée aux enfants. Ainsi, les petits Chti’mis ont un taux d’indépendance plus élevé que la moyenne. Ils abandonnent leur tétine à 4 ans et 3 mois en moyenne contre 4 ans et 8 mois au niveau national. En début de deuxième section, la plupart sont capables de s’essuyer tout seul en chantant simultanément le premier couplet de la Marseillaise, ce qui n’arrive en général qu’en début de troisième cycle.

A lire ou relire :

Palmarès : la carte de la foire aux classements

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. au fait, le complexe Mathieu Debuchy dépend bien de la Rep Adil Rami ?

    concernant les chiffres sur l’indépendance précoce de nos chers petits : s’ils abandonnent la tétine plus tôt que le reste de la France, ce n’est pas pour chanter la Marseillaise, mais bien l’hymne du Losc. Il est avéré que dans nos contrées où la pauvreté culturelle fait rage, “les excellents résultats de l’équipe de foot favorisent un climat familial serein et détendu permettant un meilleur développement psychomoteur de nos gamins” (source : Le LOSC, dernier lien social d’une région dévastée, par Grimond Préjoris)

    à méditer à l’heure où des ouvriers privilégiés et manipulés par une intersyndicale ignorante des vrais défis de la région bloquent le chantier du Grand Stade…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture