L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Ceci est ma pisse

Le monde selon moi | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 20 avril 2011

Evidemment, c’est une provocation gratuite et tout ce qu’il y a de plus fabriqué. Sans mauvais jeu de mots, c’est le propre de l’art que d’essayer de se faire remarquer. Andres Serrano, artiste incontinent, voudrait gagner à être connu. Il s’oublie volontairement sur un crucifix pour qu’on ne l’oublie pas : l’art pipi-caca me rappelle ce mot de Mallarmé qui répondait à Zola éructant:  » Pour moi, le diamant et la merde, c’est pareil », Mallarmé : « Tout de même, le diamant, c’est plus rare ». Ceci est sa pisse. On trouve dans la littérature des exemples de provocations – ou de blasphèmes – encore plus hard. Dans le fort roman de Georges Arnaud, Le salaire de la peur, un des personnages (magnifiquement incarné à l’écran par Peter Van Eyck, film signé H.G Clouzot), un ancien républicain espagnol, profane un crucifix et un bénitier à peu près dans les mêmes conditions. Et fait la peau au prêtre de la paroisse. Après tout, l’iconoclastie existe depuis que les guerres de religion font rage. Et ce voltairien de chevalier de La Barre est mort supplicié* courant XVIII ème siècle pour avoir refusé de se découvrir pendant une procession religieuse.
Tout le monde l’a déjà remarqué : que n’aurait-on dit si Serrano avait fait son pipi sur un coran ou une bible juive ? Et comment ne pas comprendre les intégristes (et les moins intégristes) du catholicisme, légitimement choqués et qui ont détruit l’oeuvre à coup de pic à glace ? Allez, une bonne bière et on la refait, ce Piss Christ ! Je sais qu’il y a beaucoup de points communs entre une oeuvre et le sacré religieux, au moins au sens étymologique. Mais ce n’est pas une raison pour ériger l’oeuvre d’art en objet de culte, voire en fétiche, grosso modo ce qu’ils reprochent eux-mêmes à la religion en général et au catholicisme en particulier. Les obscurantistes font de grands illuminés. Les cris d’orfraies des défenseurs de l’art intouchable, nouveaux ayatollahs prétendus modernes, moins bavards quand il s’agit d’une caricature de Mahomet, résonnent comme des prêches de fanatiques.

* Je corrige, j’avais écrit “roué à mort”. Allez savoir pourquoi…avec un nom pareil.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Pisse and love Marc!

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .