L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Il doit bien rigoler Christian Vanneste, le provocateur le plus prolixe de l’hémicycle. Sandrine Mazetier, députée socialiste ne digère vraiment pas être assimilée (…), elle et le PS, au « parti de l’étranger », comme le dit son homologue tourquennois. Et menace même de discuter le bout de gras en justice… Injures, diffamation, on en reste coi… Madame Mazetier s’appuie sur le fait que : « Cette expression renvoie à des références historiques très précises, et je pense notamment ici à l’affaire Dreyfus. C’est une phrase lourde de conséquence », a -t-elle expliqué au JDD. Curieux phénomène d’identification, en tout cas. « Nous sommes tous des Dreyfus… », semblent clamer les bonnes consciences de gôche*. Vanneste n’en est certes pas à son coup d’essai. Et l’homme sait très bien que sur fond de contexte presque exacerbé sur la place de l’immigration et de l’islam dans notre pays, le tout sur fond de conflit libyen et de révolutions arabes pendant un entre-deux tour électoral, il susciterait des réactions. Rappelons qu’il préconise une alliance entre les partis de droite – UMP en tête -et le Front national  (« à condition que ce dernier change ») et qu’il siège sur les bancs de la Droite populaire, un club d’élus précisément à la droite de la droite, et dont l’un des effets est de cliver la droite modérée quant à la posture à adopter vis-à-vis du FN. Ce faisant, il sait mieux que personne qu’un tel cri d’orfraie surgi des rangs de la gauche fait mousser le vote FN et apporte de l’eau et des arguments au moulin UMPS de Marine Le Pen. Donc au sien. Une poursuite judiciaire de plus ne doit pas lui faire peur. Et au moins, on parle de lui. Tiens, si Sarko se fait réélire avec les voix de Marine Le Pen après un second tour Sarkozy/gauche, il récupère un maroquin (oui, je sais c’est facile…) dans un gouvernement de coalition UMP/FN.


Vanneste et le "parti de l'étranger" ‎(I-Télé) par LePostfr

* On en disait autant du parti communiste inféodé à l’URSS. Jacques Chirac avait ainsi stigmatisé Giscard d’Estaing pendant les premières élections européennes de 1979. Et les Bourguignons qui avait vendu le royaume de France à la perfide Albion. On peut même remonter aux Eduens, cette tribu gauloise qui avait rallié notre Vercingétorix pour mieux l’affaiblir face aux Romains…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .