L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

“Plus on bégaie, plus on apprend à bégayer”

DailyUne | Petite histoire Par | 15 mars 2011

Carton au box-office, le film Le Discours d’un roi met en scène George VI, le père de l’actuelle reine d’Angleterre Elisabeth, atteint de bégaiment depuis son plus jeune âge. L’occasion d’évoquer avec Christine Tournier, orthophoniste, déléguée régionale de l’association Paroles Bégaiement ce handicap touchant près de 40 000 personnes dans le Nord – Pas-de-Calais. Interview santé.

DailyNord : Quand et comment apparaissent les premiers symptômes du bégaiement ?

Christine Tournier : Entre 2 et 6 ans, quand un enfant commence à vouloir dire quelque chose et qu’il se met à pleurer ou lorsqu’ il s’arrête au milieu d’une phrase et dit « laisse tomber », quand il ne parle plus à certaines personnes… Un enfant de moins de 5 ans qui bégaie a 75% de chances de s’arrêter en grandissant, mais ce taux passe à 98 % s’il consulte un orthophoniste assez vite. Dès qu’un enfant commence à bégayer, il ne faut pas attendre. Car plus il bégaie, plus il apprend à bégayer.

DailyNord : D’où vient le bégaiement ?

Christine Tournier : Le bégaiement est une maladie du temps. L’enfant ne réussit pas à mettre les choses dans le bon ordre. Il peut s’agir d’enfants précoces qui réfléchissent trop vite, mais la plupart du temps, cela est dû à un surcroit de tension. Notamment chez les enfants qui ont des prédispositions génétiques. Les enfants qui ont des parents bègues présentent trois fois plus de risques de développer un bégaiement. Avant 5 ans, un enfant emmagasine énormément de choses, l’école, l’arrivée d’un petit frère… Quand il y a trop de pression dans la marmite peut survenir le bégaiement.

DailyNord : Que faites-vous pour soulager cette tension ?

Christine Tournier : Par rapport à l’orthophonie classique, je vois toute la famille : les parents, les frères et soeurs, les grands-parents… afin de déceler ce qui fait pression chez l’enfant. Ensuite je conseille au mieux afin de rendre la vie de l’enfant plus cool.

DailyNord : Par exemple ?

Christine Tournier : Je peux conseiller aux parents d’y aller mollo sur les exigences de politesse. Ce n’est pas grave si un enfant de 4 ans ne dit pas toujours « bonjour » ou « merci » à la dame. Idem avec les fautes de français. Si l’enfant se met à trop réfléchir avant de parler, il risque de se mettre à bégayer. Dans les moments de stress (départ pour le boulot, préparatifs de Noël…), il est bon de ménager des temps d’écoute pour l’enfant. Il suffit aussi parfois de coucher les enfants moins tard ou de les lever plus tôt le matin pour qu’ils aient plus de temps. Au final, ce sont les parents qui font tout le boulot.

DailyNord : Quand le bégaiment est bien installé, vous pouvez le guérir ?

Christine Tournier : Orthophonistes spécialisés, nous avons des outils pour décoincer quelqu’un qui a des disfluences: des techniques pour attaquer les mots d’une manière différente (penser au son qui suit la consonne d’un mot que l’on n’arrive pas à prononcer par exemple), des méthodes pour se calmer avant de prononcer les mots… Mais il faut se méfier des pubs sur Internet qui promettent une guérison du bégaiement en trois jours avec des vidéos avant/après. C’est très cher et sur le long terme cela marche rarement. Le bégaiement n’est bien souvent que la partie émergée de l’iceberg. Ne travailler que la technique suffit rarement. On le voit bien dans le film Le discours d’un roi. C’est l’histoire d’une relation entre un roi incapable de parler en public et un thérapeute qui remontent très loin dans la petite enfance de George VI pour expliquer et guérir son bégaiement.

Pour connaître le spécialiste le plus proche de chez vous ou pour participer à des séances de groupes entre bègues, vous pouvez contacter Christine Tournier : christine.tournierbadre@yahoo.fr

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture