L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Un an sans Facebook : et maintenant ?

DailyUne | Petite histoire Par | 20 février 2011

Facebook. Le méchant Big Brother du web 2.0. Qui attire cependant de plus en plus d’internautes. Vingt millions d’adeptes en France, soit cinq millions de plus que début 2010. Une croissance continue malgré un très (très) léger mouvement de ras-le-bol qui perce chez quelques utilisateurs. Il y a un peu plus d’un an, nous vous rapportions l’expérience d’un Armentiérois qui s’était retiré de Facebook. Nous l’avons recontacté pour qu’il nous dresse le bilan de sa vie sans l’outil de Mark Zuckerberg.Tenez-vous bien : il parle de se réinscrire.

On va vous rassurer tout de suite. Nicolas va bien. Même très bien. « On arrive à s’en sortir, plaisante-t-il. Ma vie sociale n’a pas changé ! Je ne suis pas un marginal ! » Il a toujours autant d’amis, vit en couple et avoue finalement ne pas avoir tant de remarques que ça sur sa désinscription-sacrilège du réseau social Facebook : « A vrai dire, j’en ai juste vraiment discuté avec ma famille. Comme pendant plusieurs mois avant de me désinscrire, j’avais essayé de les convaincre que Facebook n’était « dangereux » que si on ne savait pas l’utiliser, ils ne comprenaient pas mon choix  ! »

2010, année de méconnaissance de Facebook

Les raisons de son choix, on ne va pas y revenir très longuement. Confidentialité pas très claire, ambitions de Zuckerberg assez floues,  DailyNord les avait déjà longuement exposées l’an dernier (relire Facebook : il est venu lui dire qu’il s’en allait…).Mais les nombreuses affaires « Facebook » qui ont éclaté en 2010 ont achevé de convaincre notre internaute qu’il y avait chez certains une vraie méconnaissance du réseau social : « Facebook est privé, sans être privé. Tout ce qui est posté chez eux leur appartient. Mais on a l’impression que certains n’en ont pas conscience. » En témoignent les licenciements pour cause d’insultes envers leur direction. Une résonance toute particulière au fameux portrait de Marc L., modèle du je-ne-sais-plus-où-en-est-ma-vie-privée-sur-le-net, effectué par le journal Le Tigre (pour ceux qui ne l’ont pas lu, c’est là).

Hello Tipi, l’alternative

Les possibilités d’échange avec des proches, uniquement possible avec Facebook ? Non, bien sûr que non, il existe de nombreuses autres méthodes sur le net pour partager des infos, des photos, dialoguer, etc. Ainsi, Nicolas a lui mis en place en famille un espace sur le site Hello Tipi. « C’est payant, 35 euros par an. Mais on ne partage les choses que dans un réseau strictement privé. Quand quelqu’un essaie de s’inscrire, nous sommes prévenus. Et les résultats, comme la recherche de personnes, ne sont pas indexés dans les moteurs de recherche. » Une autre démarche de partage.

Il envisage de se réinscrire… pour contrôler son identité numérique !

Alors, Nicolas envisage-t-il pour autant une vie sans Facebook désormais ? Tenez-vous bien, étonnamment, ça lui trotte dans la tête depuis quelque temps. Pour une raison assez pernicieuse : « En fait, je me rends compte qu’il y a des gens parfois qui postent des photos de toi sur le réseau social. Et du coup, comme je ne suis pas inscrit, je ne peux pas contrôler ce qui circule sur moi ou ma femme. » Une volonté de contrôle qu’il assure désormais sur tout le web. S’il n’a pas réussi à se débarrasser de l’autre grand Big Brother Google (« impossible, il y a trop d’outils indispensables comme les mails ou d’autres choses pour le boulot »), il avoue faire le ménage et chercher les références qui le concernent pour mieux soigner son identité numérique : « J’ai ainsi supprimé des adresses mails qui traînaient sur les forums par exemple. Mais c’est normal de faire attention à cela : aujourd’hui, les recruteurs vous googlisent pour avoir des informations sur les gens. D’ailleurs, j’en fais de même. » Sauf que lui a bel et bien décidé de maîtriser ce qui traîne à son sujet sur le web.

A lire ou relire sur DailyNord :

Gloob, le nouveau Facebook venu du Nord ?

Et Facebook s’en prend maintenant à Kiabi

Facebook : dix groupes nordistes qui ne feront pas avancer le monde

Redécouper le Nord – Pas-de-Calais ? Les bonnes idées de Facebook

Facebook, la consommation sans modération

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus