L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

En direct de Pensées d’outre-politique : à Lille, on ne veut pas accueillir toute la misère du monde

Mouchard Par | 17 février 2011

Les socialistes sont très forts pour s’indigner quand, au niveau national, la droite justifie sa politique d’immigration par le fait qu’on ne puisse pas accueillir toute la misère du monde, pour reprendre la formule – tronquée – de Michel Rocard. A Lille, sans que cela choque qui que ce soit, une adjointe de la patronne du PS, Martine Aubry, s’élève contre l’installation d’un accueil de nuit pour les SDF dans un quartier bourgeois sur ce même motif : Lille ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

Il y a les discours, et puis il y a l’attitude concrète sur le terrain. Quand des SDF meurent dans la rue, en période hivernale, que le sujet fait la une du 20 heures, on ne trouve personne pour y rester insensible. Et puis quand il faut passer aux actes, à savoir faire en sorte, réellement, que personne ne puisse dormir dans la rue, tous les vieux conservatismes se réveillent et se chargent de mettre en pièces toutes ces bonnes résolutions.

Il en est ainsi de ce projet qui fait du bruit, à Lille : la création d’une halte de nuit pour les sans-domicile, au coeur d’un quartier des plus bourgeois. L’affaire, évidemment, n’aurait pas fait autant de ramdam si ce lieu avait été installé au coeur d’un quartier populaire. Nos amis rentiers, médecins, avocats, commissaires priseurs et autres cadres supérieurs veulent bien de la solidarité, mais pas à leurs portes. Alors ils font tout pour faire échouer le projet, à coups de pétitions, de pressions diverses et variées – y compris sur les journalistes. Lors d’une réunion publique organisée pour calmer la colère des riverains, nombre d’entre eux ont tenu des propos qui font froid dans le dos. « Une halte de nuit pour SDF, mais quel modèle pour nos petits-enfants ? Ils ne méritent pas ça! », s’est emportée cette consciencieuse mère de famille. Car il faut préciser que ce lieu d’accueil s’installera dans un ancien collège privé, qui jouxte quatre écoles primaires. Pauvres enfants de bourgeois, confrontés dès leur plus jeune âge à la pauvreté!

Cachons au plus vite toute cette saleté, pour préserver nos petits bambins! Et leurs parents, aussi, car certains d’entre eux n’hésitent pas à craindre ouvertement pour leurs biens. Ben oui, vous ne saviez pas? Qui dit pauvre, dit voleur, voyons! Et je vous épargne toutes les réflexions ras-du-plancher, sur ces pauvres qu’il faut remettre au travail plutôt que de les assister. Et les insinuations visant à affaiblir le curé du coin, qui avait eu le malheur d’essayer de rappeler leur devoir à ses paroissiens.

Or voilà que la municipalité, au lieu d’expliquer ce projet initié depuis des mois par l’association ABEJ, et qui sera financé par l’Etat (vous savez, le méchant Etat qui se désengage de tout), souffle sur les braises de la contestation. L’élue en charge des solidarités (ça ne s’invente pas), Marie-Christine Staniec-Wavrant, dont on doute qu’elle puisse s’exprimer sans avoir l’aval du maire de Lille en personne, Martine Aubry, crie au scandale en utilisant des arguments pour le moins contestables : 1/ la ville n’a pas été prévenue en temps et en heure (pauvre petite!) 2/ on aurait bien aimé créer une cantine scolaire ou des logements sociaux à cet endroit – « Je ne cache pas que ma priorité est d’aider les cantines scolaires », a martelé le président du conseil de quartier, l’équivalent du maire d’arrondissement 3/ Lille remplit déjà plus que sa part dans la lutte contre l’exclusion : d’autres communes auraient pu accueillir ce centre !

Article extrait du blog nordiste Pensées d’outre-Politique. Lire la suite de ce billet directement sur Pensées d’outre-politique.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus