L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Google Enquête : mais qui est Audrey Linkenheld, l’inconnue d’Aubry ?

DailyUne | Réflexions Par | 11 janvier 2011

Audrey Linkenheld. Ça ne vous dit rien ? Pas question de vous jeter la pierre : en dehors des cercles politico-médiatiques lillo-parisiano-socialo-nordistes (ça fait quand même du monde, non ?), la trentenaire n’est pas encore très connue. Ça ne saurait pourtant tarder. Car si Martine Aubry accède à la Présidence de la République (on sait, il y a encore du boulot) ou monte simplement encore dans les hautes sphères, ce bras droit de l’ombre pourrait encore prendre du galon. Portrait à travers l’ami Google.

L-I-N-K-E-N-H-E-L-D. Retenez bien l’orthographe, pas forcément évident de prime abord. En tout cas moins que le nom Aubry bien ancré dans les mémoires lilloises depuis 1995. Il faut dire que l’on n’a pas trop l’habitude de l’écrire. Sept références dans le sacro-saint Google Actu du mois de décembre. Et encore, la plupart du temps en local. Les observateurs de la chose publique se gaussent : quoi, vous ne connaissez pas Audrey Linkeheld, non Linkenheld ? Faites un bref sondage autour de vous, lors d’une soirée entre amis, par exemple : on vous défie de trouver un quart des gens qui en ont entendu parler. D’ailleurs, même son profil Facebook est vide : il y a bien une Audrey Linkenheld, mais sans visage. Prémonitoire (si c’est la même) ?

Profession : adjointe au logement à Lille

Pour voir le visage d’Audrey Linkenheld, il faut donc parcourir les archives googlesques. 20 Minutes, La Voix du Nord, Nord Eclair lui ont déjà consacré des portraits ou interviews en locale. Normal, vous me direz : la jeune femme – car elle est encore jeune pour une femme politique : 37 ans – est tout de même adjointe au logement à la mairie de Lille (troisième dans l’ordre des adjoints) depuis les dernières municipales de 2008. Du coup, logique qu’on s’y intéresse. D’autant plus qu’elle est désormais la secrétaire du comité de Ville du PS lillois . Même si certains de ses militants se plaignent de ne pas beaucoup la voir beaucoup sur le terrain (La Voix du Nord)

Profession de foi : « fille spirituelle » d’Aubry

Plus surprenant pour le néophyte, les références du Point, du Nouvel Observateur ou encore de L’Express. Quoi, je ne connais pas Audrey L-I-N-K-E-N-H-E-L-D et les journalistes parisiens la connaissent ? Eh oui, ma chère madame. C’est même d’abord là-bas qu’a commencé à officier l’Alsacienne de naissance (père ouvrier qualifié, mère employée), après avoir eu un diplôme à l’ESSEC, puis à Sciences Po. Jugez-en plutôt : cartée depuis 95, « tous les jours à Solfé » (le siège du PS, confie-t-elle à Nord Eclair) elle devient secrétaire nationale du Mouvement des jeunes socialistes à la formation et côtoie les grands du monde socialiste : Hamon, Hollande, Sapin et… Aubry. Titine avec qui elle accroche au point qu’elle prend le TGV pour s’installer à Lille en 2002 après la ramassée socialiste aux Présidentielles. Et là, c’est l’ « ascension » du beffroi : simple conseillère, puis directrice de cabinet, avant de devenir, on l’a dit, adjointe au maire de celle dont elle est présentée comme « la fille spirituelle », à la fois bosseuse et femme de dossiers… Mais également autoritaire comme le signale gentiment un commentateur, prenant l’exemple d’un papier de La Brique, où le journal donne notamment la parole à un représentant de l’Atelier Populaire d’urbanisme du Vieux-Lille. On cite : “C’est une espèce de petit chefaillon, elle est extrêmement cassante, elle rentre dans le chou tout le temps”.

Pas de carrière en politique, mais une deuxième place aux Sénatoriales…

Politicarde, notre chère Audrey Linkenheld ? Avec un tel parcours, on pourrait le croire. Même si elle avoue ne pas avoir envie de faire carrière dans la politique (20 Minutes). Enfin, ça, elle l’avait déclaré en début d’année 2009. Avant la nouvelle de 2010 : la mère de famille est propulsée seconde sur la liste des Sénatoriales du Parti socialiste dans le Nord. Pas forcément le poste le plus exposé, mais un poste bien au chaud qui fait grincer quelques dents. Dont celles de Bernard Frimat dont nous vous avions parlé ici-même il y a quelques semaines, relayant une interview donnée à Public Sénat, sans pour autant nommer l’intéressée : «  Le PS, sous l’impulsion de Martine Aubry, a constitué des listes où le premier souci n’est pas de constituer la meilleure liste pour faire gagner le Sénat, mais de placer un maximum de ses proches. » Placer les proches. Et placer l’une des plus proches peut-être avec en ligne de mire 2014, croient savoir certains observateurs qui se demandent bien jusqu’où elle pourra aller : car si l’éternel second de Martine Aubry est Pierre de Saintignon, celui-ci est-il vraiment le mieux placé pour reprendre le prestigieux bureau à long terme sous le beffroi. Tandis qu’Audrey Linkenheld, qui fêterait alors ses quarante ans, aurait encore quelques belles années devant elle, peut-être lors d’un ticket avec De Saintignon justement (La Voix du Nord)… A moins que son destin ne s’écrive de nouveau au niveau national, toujours en compagnie de sa mère « spirituelle », dont elle fait partie de la proche “galaxie” (L’Express). Quoiqu’il en soit, on n’a certainement pas fini d’entendre parler de l’Alsacienne devenue lilloise. Il était donc temps de faire les présentations. Et de devenir ami avec elle sur Facebook ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

7 Commentaires

  1. Vous faites une “google enquête”, alors faites la totalement: http://labrique.net/numeros/numero-21-avril-2010/article/audrey-linkenheld

    Linkenheld n’est pas qu’une “bosseuse et femme de dossiers” (on dirait un papier de La Voix…), elle est aussi autoritaire. C’est un minimum de citer ça, même sur une phrase, surtout quand on prétend être dans la lignée de Bakchich.

    Amicalement.

  2. Et… bonjour !
    Non, nous n’avions pas vu votre papier dans les méandres de Google. Vous nous en voyez absolument désolés, on s’auto-flagelle directement. En revanche, on ne voit pas où (et quand) nous avons prétendu être dans la lignée de Bakchich…

  3. Oui, j’extrapole un peu, mais vous bossez quand même avec eux de temps en temps…

    et pas besoin de s’auto-flageller, c’était juste le p’tit com’ hargneux du matin… parce que je vous lis et, souvent, j’aimerais bien que vos papiers soient un poil plus “poil à gratter”, même juste un poil… comme dans Bakchich.

  4. Oui, en effet, nous avons un partenariat avec eux. Mais eux font du Bakchich, nous du DailyNord, ce qui peut se recouper sur certains papiers ! Pas de soucis sur le “com’ hargneux du matin”, les retours de lecteurs sont importants pour la rédaction. D’ailleurs, on rajoute de ce pas le passage sur l’autoritarisme dans le papier, car il éclaire en effet les choses. Pour le côté “poil à gratter”, on pense en donner, mais peut-être pas assez d’après votre remarque. On y travaillera alors !

  5. Ben oui, Audrey Linkenheld est autoritaire. Vous connaissez un dirigeant, chef d’entreprise, homme ou femme politique, rédacteur en chef (même de la Brique ou de Bakchich), capitaine d’une équipe de foot, qui n’est pas autoritaire vous ? A l’APU aussi il y a des gens autoritaires qui s’ils ne l’étaient pas n’embêteraient pas beaucoup les marchands de sommeil qui pulullent dans la région.
    Vive l’autorité… quand elle est éclairée !

  6. Vive l’autorité, vive l’autorité… oui lorsqu’elle est légitime et donc légitimée. Par le peuple si possible mais c’est vrai j’en demande trop. Audrey Linkenheld n’est rien d’autre qu’une politique professionnelle, catégorie que je n’hésite plus à classer au rang des responsables de la déliquescence de nos institutions. Et catégorie qui prolifère dans les couloirs des mairies, conseils généraux et régional. Il y en a un dans le Pas-de-Calais directement “importé” de Nantes. Viré pour son incompétence d’une mairie artésienne (preuve que directeur de cabinet est à la portée de tout le monde…), il n’a pas eu besoin de pointer à Pôle emploi puisqu’aussi vite recasé au conseil général à un poste plutôt flou mais grassement rémunéré, le moins que l’on puisse faire pour un protégé de Jean-Marc Ayrault…
    Rendons à César ce qui est à César, c’est -clin d’oeil @ Mouais- sur le site de La Brique que j’ai découvert cette délicieuse personne qu’est Audrey Linkenheld. Mais au fait qu’est-ce qu’on fait ? On la renvoie dans son est natal ? Je n’oublie pas que Roger Quilliot originaire d’Hermaville près d’Arras fut un très brillant sénateur-maire de Clermont-Ferrand. Mais c’était une autre époque. Mme Linkenheld n’est que le reflet de cet establishment contribuant à éloigner les Français de la politique, elle est confortablement installée dans les écuries d’Augias du PS (constat valable pour les autres partis, FN inclut). On ne fera pas place nette à coups de balais mais à grands jets d’eau de javel et d’acide sulfurique. Mais il y a longtemps que je ne crois plus au grand soir. Même en écoutant Mélenchon.

  7. Elle est mauvaise. Une petite apparatchik autoritaire montée dans le système par la classique filière de cooptation MJS, parti politique, porteuse de serviette avant de devenir l’une des 500.000 elues de notre pays.

    Pauvre France !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie