L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Quelques bonnes idées pour ne plus être bloqués par la neige

Mouchard Par | 17 décembre 2010

Et voilà, c’est reparti. Depuis ce matin, c’est de nouveau le bordel sur les routes. L’un des journalistes de DailyNord a mis 2h30 pour faire un trajet d’une demie-heure, un second a fait demi-tour après avoir fait deux kilomètres en trois quart d’heure, l’une des amies d’un troisième a passé près de trois heures sur l’A 25, bref, tout le monde est content. L’empêcheur de conduire en rond ? La neige bien évidemment. Du coup, on s’est creusé les méninges pour éviter que le Nord – Pas-de-Calais se retrouve bloqué par la poudreuse. Car nous, nous n’avons pas les blindés d’Ile-de-France. Quelques pistes. A peu près toutes irréalisables bien sûr.

Couvrir le réseau autoroutier

Imparable en cas de neige. Couvrir le réseau autoroutier nordiste. Du moins dans les alentours de la métropole lilloise. Comme ça, plus de problème d’intempéries, en plus, on pourrait même chauffer l’ensemble (si les pots d’échappements ne suffisent pas). Un gigantesque chantier certes, mais tellement pratique pour les dix jours de neige annuels. Stupide ? Au Qatar, pour la Coupe du Monde 2022, ils vont bien couvrir les stades et les climatiser pour ne pas avoir trop chaud. Et même Yann Arthus-Bertrand a soutenu le projet, c’est dire. Quant au financement, pas de soucis : la Région peut encore augmenter le prix des cartes grises (voir la revue d’actu « hausse de tension » !). Génialissime.

Faire travailler les retraités la nuit

Les retraites. Le grand débat de l’année 2010. Et les retraités, une solution toute trouvée pour empêcher les bouchons neigeux. Imaginez : alerte orange, jaune ou rouge, le Préfet réquisitionne les retraités pendant la nuit. Ceux-ci sortent de chez eux et déneigent les axes routiers en complément des saleuses et tout ce que vous voulez. Résultat, le lendemain matin, plus une trace de neige sur les routes et des salariés contents d’aller travailler pour financer les retraites de leurs anges-gardiens. Une question de paix sociale.

Que les jours de neige deviennent jours fériés

Idée lumineuse encore s’il en est. Il neige, les salariés sont en retard au boulot, vos rendez-vous foirent, bref, il n’y a rien qui va et l’économie est complètement désorganisée. Du coup, pourquoi ne pas rendre les jours neiges tout simplement fériés ? Dès qu’on calcule un certain nombre de centimètres, la journée passe automatiquement en mode férié. Plus de souci, tout le monde est content. Irréalisable ? A Dunkerque, nombre d’entreprises, voire collectivités, ont compris qu’il ne servait à rien de travailler pendant les Trois Joyeuses du carnaval. Une idée à faire valider par Michel Delebarre.

Construire des RER partout

Un RER Bassin minier – Métropole lilloise ? C’est bien. Mais ce n’est pas suffisant. Autre idée pour éviter que l’absentéisme soit trop fort les jours de grève, construire des lignes de RER partout dans la région. Ou augmenter les cadences des trains. Comme ça, plus aucune excuse pour personne. “Ben, t’avais qu’à prendre le train ou le RER, eux, ils roulent“. Imparable. Pour le prix, on laisse les décideurs voir.

Chauffer les routes

Le pendant de la couverture du réseau autoroutier. Il neige, ça verglace, l’idée est tout simplement de chauffer les routes. Oui, afin que la neige fonde directement et que le verglas trépasse. L’écologie ? On s’en fout, Borloo n’est plus ministre.

Faire croire au gouvernement que les perturbations lilloises peuvent déborder sur Paris

La semaine dernière, il a neigé à Paris. Belle pagaille quoiqu’en dise Brice Hortefeux. Du coup, pour cette semaine, c’est à coups de blindés (oui, rien que ça), que l’on a anticipé la neige aux alentours de la capitale. Vu les moyens mis sur place et l’intérêt des médias pour la cause parisienne, il faudrait juste une bonne campagne de communication  en cas de neige. En l’occurrence, faire croire au gouvernement que la neige lilloise entraîne des perturbations gigantesques qui pourraient même, effet domino oblige, déborder jusqu’à Paris. C’est osé, mais avec l’aide de Twitter, ça peut marcher.

Dormir au bureau

Pas si bête comme idée : d’ailleurs, certains l’ont expérimenté la semaine dernière en Ile-de-France. Bien obligés certes. Donc, l’idée est là : faire voter à l’Assemblée nationale une loi pour qu’en cas de prévisions de neige, les salariés ne rentrent plus chez eux. Et restent dormir au bureau. Les avantages sont nombreux : resserrer les liens entre salariés (attention néanmoins à la formation de couples), éviter la pagaille sur les routes, et surtout en profiter pour faire travailler les piégés de la neige un peu plus. Désavantage : faudra au moins leur payer le petit-déj.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus