L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La neige, mais que c’est anxiogène !

Rebrousse-poil Par | 19 décembre 2010


C’est fou ce que la neige inspire nos médias. Encore une avalanche de papiers dans Google Actu ce matin. Logique, c’est un sujet qui fait parler dans les chaumières. Du coup, comme souvent, on n’hésite plus à vous faire des articles très anxiogènes. Avec une sémantique adaptée. Histoire de faire encore plus flipper les travailleurs (euses) et la ménagère (ou l’homme au foyer).

Déjà, il y a rien que cette expression : « Alerte orange ». Ou « vigilance » au choix. Le truc qui vous fait hérisser les poils bien haut. Ben oui, il y a de l’alerte (on s’imagine déjà visé par les snipers du ciel), et en plus elle est orange. Soit pas très loin du rouge. Autant dire que ça peut vite virer au drame cette histoire. D’autant que comme cette nuit, certains peuvent devenir « naufragés ». Là, la mamie, qui reste chez elle histoire de ne pas se ramasser une gamelle sur le trottoir,  imagine tout à fait la scène : le routier qui ne peut pas rentrer chez lui, bloqué dans un océan de neige, obligé de passer la nuit accroché à son volant pour ne pas chavirer et finir congelé. Ça fait flipper. Mais attention, le pire n’est pas encore arrivé. La preuve avec cette dépêche du jour : « Mauvais temps : le pire attendu aujourd’hui en France ». Pire que la veille ? Pas possible, ma petite dame. Eh bien si. Alors, surtout, restez bien calfeutrés chez vous et faites bien « attention » sur la route ou les trottoirs (le conseil médiatique du moment, en parallèle à la « prudence sur les routes »).

Des centaines voire des milliers

Pour faire monter la tension, n’oubliez pas aussi les chiffres. C’est bon, ça mon coco. Mais pas trop précis, c’est mieux, ça laisse l’imagination travailler et penser au pire (tiens, on y revient).  Ce jour, dans l’un de nos quotidiens régionaux, qui nous parle des camions bloqués sur les autoroutes. « Des centaines » nous annonce-t-on. Des centaines, autant dire que ça peut être 200 comme 900, voire comme 2 000. En même temps, on peut comprendre : le journaliste ne va pas se mettre à compter tous les camions. Heureusement, un peu plus bas, on est plus précis. Oui, la Préfecture estime le nombre de véhicules bloqués à près d’un millier. Le nombre fait l’anxiété et moins il est précis, mieux c’est. L’emploi du conditionnel est dans le même esprit : du genre, les routes qui pourraient être glissantes le lendemain. Forcément, on ne peut pas réellement le savoir la veille… Sans oublier les  « températures exceptionnelles » ou « températures pas enregistrés depuis 1984-1985 ». Là, on vous montre que c’est hyper-rare et que de fait, la région pourrait se retrouver paralysée avec des villages « coupés du monde » à la Robinson Crusoé, le naufragé. Tiens, on y revient (bis). Bref, on ne va pas vous faire toutes les expressions, on préfère retourner sous la couette. A rêver de canicule, c’est plus prudent. Et moins anxiogène.

Photo de Une : Stéphane Dubromel


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Il y a le mot pagaille également. Si l’on regarde son origine, la pagaille partagerait son origine avec la pagaie, une rame. Pagaille serait a relier avec les mouvements un peu… convulsifs de l’utilisateur de la pagaie. Comme synonymes, on trouve chaos, confusion, débandade, désarroi, désordre, désorganisation, désunion, embrouillement, éparpillement, perturbation, trouble. Ouf!
    Donc, quand la pagaille règne, le pays prend l’eau. Et rame.

  2. Et on pourrait parler aussi des envoyés spéciaux de nos journaux télévisés. Envoyés spéciaux à moins de 200 kms de Paris (voire même à Roissy) pour couvrir la pagaille de la neige. On imagine le reporter de guerre, armé pour ce conflit essentiel pour l’humanité. Remarquez, c’est l’aventure pour eux…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus