L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Ils ont marqué 2010: le LOSC, enfin un grand club ?

DailyUne | Réflexions Par | 27 décembre 2010

Quatrième à l’aune de l’exercice 2009-2010, champion d’automne en Ligue 1 en ce moment même, il est le club qui a sauvé l’honneur dans la région, après les performances moyennes (et encore pour certains on est gentils) de Valenciennes, Lens et Boulogne-sur-Mer. Au point que le LOSC est désormais presque considéré comme un grand de France et que l’on se met à débattre – sérieusement – d’un titre de champion à la fin de la saison. Merci qui ? Merci 2010 !

A quoi reconnaît-on un grand club ? A ses résultats sportifs ? Pas que, regardez le PSG (c’est vrai, pour cette saison, on est mauvaise langue). Mais aussi dans le monde footballistique actuel grâce à son côté people. Alors, people le LOSC ? Grands dieux, non, on ne veut surtout pas de people dans une région de tradition ouvrière où l’humilité est la première des religions. N’empêche que cette année, plusieurs joueurs Lillois ont fait leur entrée au palmarès des petites indiscrétions people. Gervinho, par exemple. L’excellent joueur, d’ailleurs pisté par Liverpool, a passé une partie de son année au tribunal pour sa conduite hasardeuse sans permis. Et en manoeuvrant comme une diva, il a été condamné en conséquence derrière (15 mois de sursis). Si ça, ce n’est pas la marque d’un grand club à l’instar du PSG ou de l’OM… Ajoutez-y un beau gosse, icône gay, chambreur, charmeur, désormais titulaire en équipe de France, j’ai nommé Adil Rami, et vous obtenez déjà deux people. Tu connais un people à Lorient, toi ?

La saison dernière, les larmes de l’ambition

Reste que le foot, ça se passe d’abord sur le terrain (l’auteur est donc prêt à commenter un match sur TF1, vous vous en êtes rendu compte). Et question terrain, malgré les frasques people de certains, le LOSC a déroulé cette année. Avec un superbe sprint final qui le voyait sur la deuxième marche du podium à la trente-septième journée, en mai 2010. Pas de pot, la Ligue 1 se joue en trente-huit journées. Et à la faveur d’une fessée lorientaise, le LOSC redescend à la quatrième place. Exit la prestigieuse Ligue des Champions, bonjour les larmes. Les larmes, quand on finit quatrième avec un record de points lillois (70) et la meilleure attaque du championnat (72) ? Tiens, si ce n’est pas un nouveau signe d’ambition ça quand deux ans plus tôt, Balmont, Cabaye et consorts auraient certainement sauté de joie avec un tel classement final.

DailyNord vous l’avait bien dit

Résultat, avec un football champagne tourné vers l’attaque, une équipe homogène, un joyau à protéger (Eden Hazard, encensé par Zidane et Scifo par exemple), une septième participation à la Coupe d’Europe en dix ans, au moment de reprendre les chemins de Ligue 1 en août, le LOSC était présenté comme l’un des outsiders les plus sérieux pour le titre. Et avant tout le monde, même DailyNord s’était amusé à vous prouver par A+B+C que c’était peut-être l’année ou jamais pour passer le cap et décrocher la couronne (relire : Pourquoi le LOSC va remporter la Ligue 1).

2011, année de la consécration ?

Après un début poussif, le LOSC est au rendez-vous. Au point d’être pour la première fois leader en novembre, avant de céder sa place, puis de livrer un match d’anthologie à neuf buts (victoire 6-3 contre Lorient) pour reprendre les commandes de la Ligue 1 et susciter l’admiration des commentateurs, se mettant à débattre de la possibilité d’un titre pour le Nord – Pas-de-Calais (dans une Ligue 1, il est vrai, assez faiblarde sur cette première partie de saison). Du coup,  Aurélien Chedjou, joueur du LOSC pour les incultes, se croit obligé de remettre les pendules à l’heure dans La Voix des Sports : « Je le répète : on est Lille, on n’a encore rien gagné et nous ne sommes pas le Barça. » Ça, on le savait, mais il n’empêche que une dizaine d’années après sa remontée en Ligue 1 et quelques places d’honneur au fil des saisons (comme Lyon dans les années 90 avant de régner sur l’Hexagone des années 2000, tiens, tiens…), le LOSC n’est plus le petit Poucet ou la petite équipe qui-réussit-quelques-coups-mais-qui-se-fera-bouffer-à-la-fin. Preuve en sont encore les clubs européens qui s’arrachent Hazard, le prodige belge, Rami, le nouveau défenseur central des Bleus (qui doit d’ailleurs donner son accord à Valence), ou encore Gervinho, la star du bitume ; ou encore tout simplement leur classement UEFA sur les dernières années : cinquième club français ; ou enfin, le respect pour le club dans les conférences de presse des équipes adverses, tétanisées à l’idée de se prendre quatre pions dans la soirée. Si ça, ce n’est pas devenir un grand club… Avant 2011, l’année de la consécration, à douze mois de  l’inauguration (programmée) du Grand Stade ?

Quelques papiers sur le LOSC dans DailyNord :

Pourquoi le LOSC va remporter la Ligue 1

Mauvaise foi : quelques bonnes raisons d’arrêter de sélectionner Rami

Gervinho : moins rapide au tribunal que sur les routes

Le LOSC sera champion (on vous l’avait bien dit)


Retrouvez nos “Ils ont marqué 2010” :

Flashmob, la mode de l’orgie

Le LOSC, enfin un grand club ?

Marc-Philippe Daubresse, le fidèle opportuniste

Roubaix, année polémique

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus