L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Jean-Louis Borloo ou la rumeur de la bouteille

DailyUne | Réflexions Par | 10 novembre 2010

Et patatras. La rumeur Jean-Louis Borloo à Matignon prend du plomb dans l’aile chaque jour qui passe. Dommage, l’ancien maire de Valenciennes, connu pour avoir sorti la ville du marasme économique, était bien placé après huit ans de maroquins divers et variés. Sauf que sa réputation l’a peut-être trahi (bien qu’il puisse toujours devenir Premier ministre au prochain remaniement): celle d’un homme négligé, porté sur la bouteille. Décryptage d’une rumeur.

[singlepic id=1616 h=300 float=left]Si la consécration d’un homme public passe par Les Guignols de l’Info, alors, Jean-Louis Borloo est consacré. Tant mieux, nous direz-vous pour celui qu’on disait encore Premier Ministrable en puissance il y a encore quelques jours (aux dernières nouvelles, il n’y croirait plus lui-même). Mieux vaut qu’il ait un peu de poids et un peu de bouteille. On admire le jeu de mots et la transition pour entrer dans le vif du sujet. Car aux Guignols de l’Info, la marionnette de l’ex-maire de Valenciennes est plutôt osée : un imper sale doublé d’un penchant certain pour la bouteille. Borloo y est le mec sympa, le mec qui fait la fête et qui arrive bourré aux interviews de radios matinales. Une caricature merveilleuse au pays du pinard.

Guignols de l’Info, Canteloup sur Europe 1 : les caricatures le touchent

On a connu portrait plus flatteur. D’ailleurs, Jean-Louis Borloo s’en était ému lui-même sur les plateaux télés. C’était fin 2009 face à Papi Drucker (retrouvez notre Lu, Vu, Entendu : Borloo n’aime pas sa marionnette des Guignols) : « « Ça me touche, avait-il déclaré, j’essaie de ne pas y accorder trop d’attention, mais ça me revient par des regards d’enfants, les miens notamment. » On veut bien le croire : si sa marionnette fait apparaître un homme plutôt sympathique, l’image n’est quand même pas idéale auprès des proches. Et d’ailleurs, le web s’en ressent : l’une des recherches les plus populaires sur son nom l’associe à « bourré » (Nos personnalités nordistes vues par Google Suggest). Et à parcourir les nombreuses pages, on voit que le sujet intrigue les internautes : Jean-Louis Borloo est-il réellement porté sur la bouteille, d’où vient cette réputation, pourquoi Borloo est-il caricaturé ainsi dans les Guignols, etc, les questions ne manquent pas sur celui qui a vu un beau jour des années 2 000 sa caricature d’homme plutôt négligé affublée en plus d’une bouteille… Entraînant depuis, et encore plus depuis qu’on parle de lui à Matignon, des caricatures d’autres humoristes s’en donnant à cœur joie, comme Nicolas Canteloup sur Europe 1 (vidéo ci-dessous).

Plus un fêtard qu’autre chose ?

Une réputation usurpée ? Lui dit évidemment le contraire : « j’ai l’hygiène de vie proche de celle d’un athlète de haut niveau ». Avis dans une rédaction parisienne : « On me dit que c’est surtout un gros fêtard plus qu’un alcoolo du matin ». Un avis partagé par d’autres observateurs : Jean-Louis Borloo ne refuse pas grand chose… ce qui aurait entraîné cette réputation. Pas arrangée par le miroir du net et des médias. Fin de l’été 2009, l’un des buzzs du moment concerne la sortie de Jean-Louis Borloo de l’Elysée : Le Canard Enchaîné révèle que France 2 aurait détruit des images « compromettantes » pour l’alors ministre de l’Ecologie, sorti en titubant du Palais présidentiel. Sauf que France 2 se défend et Le Post mène sa petite enquête, pour finalement conclure qu’a priori, ce n’est qu’une rumeur… Dommage : rumeur + net, l’info circule. Et porte un nouveau coup à la réputation de l’ex-maire de Valenciennes.  Qui ne manque pas, écrivait Renaud Revel,  spécialiste médias de L’Express sur son blog, d’être toujours dans les bons coups à l’affut d’une collation ou d’une mignardise. C’est peut-être tout simplement ça le problème de Jean-Louis Borloo : un homme politique, ancien avocat brillant, ancien maire de Valenciennes qui a connu la réussite, un peu à la marge dans son attitude moins policée que celle de ses confrères. Sans casseroles apparentes, ce qui force les humoristes à trouver d’autres biais de caricature. Et un homme qui ne calcule pas tous ses faits et gestes, en témoigne la photo en haut du papier (légèrement floue…) dégottée par DailyNord : à l’époque, à la fin des années 80, Jean-Louis Borloo n’hésitait pas à brandir la bouteille…

Quelques vidéos…

Sa caricature des Guignols :


Jean-Louis hésite encore …
envoyé par Tiotevalisse. – Plus de vidéos fun.

Sa caricature par Nicolas Canteloup sur Europe 1 (4’20)


Marco bling-bling
envoyé par Europe1fr. – Regardez plus de vidéos comiques.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

9 Commentaires

  1. Je ne vois pas Borloo à Matignon. Je trouve qu’il n’a pas la finesse et l’élégance d’un premier ministre. Le Fond compte mais aussi l’apparence.. Je préfère être représenté par Fillon que par Borloo

  2. L’image de Borloo buvant un canon au bistrot est aussi un incontournable de son passé valenciennois… Il a fait son “trou” en politique en n’hésitant pas à boire un coup avec les vrais gens dans les bistrots. Et il le fait encore aujourd’hui quand il retourne à VA. De là à dire que boire un ballon de rouge au comptoir, c’est être un alcoolique… Dans ce cas-là tous les journalistes et tous les auteurs des Guignols sont des pochtrons finis !

  3. C’est sûr que c’est dur quand on juste un bon vivant d’être ridiculisé.
    Mais quand on voit certaines interviews, ça fait peur quand même.
    Je suis loin d’être un fan d’aucun des deux, mais regardez une prestation télévisuelle d’un Chirac ou un Mitterrand en plein milieu de carrière, et vous verrez qu’ils ne donnent jamais l’impression d’être secoués.
    Mais quand même Coudray …vous parlez de finesse et d’élégance pour Matignon
    Et l’Elysée alors, la finesse et l’élégance c’est pour les clochards?

  4. Le problème avec les “rumeurs”, c’est qu’on ne comprend pas pourquoi elles s’acharnent sur un tel et pas sur un(e) autre qui en mériterait tout autant, si on assume vraiment de partir dans ce genre de déballage.

    Suivez mon regard vers une personnalité régionale actuellement très très très en vue (plus que Borloo…), embarquée dans une guéguerre ridicule livrée aux épiciers de sa ville en les accusant d’encourager l’alcoolisme nocturne et de semer la terreur dans les rues. A se demander si ça n’est pas un petit règlement de compte perso avec la picole.

    C’est drôle, j’ai toujours entendu plein de gens affirmer comme une évidence que cette personne était à une époque très portée sur la bouteille, mais on n’a jamais rien vu dans les médias à ce sujet. C’est donc sans doute juste une immonde rumeur totalement infondée et relevant de la calomnie la plus abjecte, comme ils diraient à la télé pour se défendre…

    Pauvre Jean-Louis, il n’a pas eu cette chance, parce qu’il le porte sur lui.

  5. Je trouve scandaleux ces insinuations répétées contre Monsieur BORLOO que j’ai bien connu à Valenciennes étant Valenciennois moi même. Je n’ai jamais vu Monsieur Borloo dans une tenue négligée, ni aussi peu que ce soit en état d’ébriété, j’ai pourtant assisté à de nombreuses cérémonies officielles. Peut être ses detracteurs font ils allusion à son comportement dans des réunions privées ? J’avoue ne jamais avoir côtoyé Monsieur Borloo en dehors des réunions officielles. Mais alors ? si c’est le cas , que penser de ces détracteurs qu’il convient de mépriser pour avoir colporté de supposés comportements appartenant à la sphère privée. Que ceux qui n’ont jamais été plus ou moins “gris ” dans de telles réunions lèvent le doigt !
    Roger Dutilleul officier de la légion d’honneur.

  6. Borloo est devenu l’ alcoolique de service par la grâce des petits marquis de canal+. Cette chaine, qui discrédite sous couvert d’humour les politiciens qui n’ont pas l’heur de lui plaire, cette chaine qui “ringardise” a force de caricature bons comme mauvais, sans discernement, sans finesse, avec une malveillance parfois revendiquée. Les Barthez et les Apathie sont des ennemis de la vie publique: ils ont substitué au journalisme une forme d’ignominie digne de “je suis partout”, un fascisme du rire. c’est une chose.
    Borloo, même quand on n’est pas de son bord, n’en est pas moins un homme fin, intègre, sans prétentions excessives. IL est politicien, donc il ment, certes, mais pas plus que les autres…

  7. Inadmissible de voir ces critiques mensongères alors qu’il a réussit des projets en réunissant des hommes politique de tout bord. En France il est un des seuls a l’avoir fait! Jalousie quand tu nous tiens……. A tous les abrutis qui cherchent a le descendre prenez plutôt exemple!! Merci

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus