L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Bienvenue aux marronniers de l’hiver !

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 21 novembre 2010

Novembre. Brrr, il commence à faire frisquet. Et même si on n’est pas encore officiellement en hiver, ces périodes de faibles températures sont la possibilité pour nos médias de faire quelques marronniers (à l’instar de ceux de l’été).  Revue d’effectif de ce que vous risquez de lire ces prochaines semaines dans la presse (et peut-être même chez nous).

Ciel, il neige ! (et l’automobiliste est en colère)

Eh oui, l’hiver, il neige… Enfin de temps en temps. En tout cas, sous nos latitudes, il fait froid, ça verglace… et ça paralyse tout le réseau routier. Un flocon ou une plaque de glace (ou encore la variante du brouillard à laquelle on a eu le droit la semaine dernière) et c’est toute la région qui va encore souffrir ces prochains mois. Des kilomètres et des kilomètres de bouchons, les sempiternelles polémiques mais-pourquoi-c-‘est-pas-déblayé-avant, les services concernés qui se défendent. Et la morale de l’histoire : on ne peut pas lutter contre les éléments climatiques ma chère madame.

Papa Noël, quand tu descendras du ciel

L’hiver, c’est aussi bien sûr Papa Noël. Celui qui descend du ciel pour donner des cadeaux aux enfants sages… et du boulot aux journaleux. Parce qu’il y en a des sujets autour de Noël : ceux qui dégainent les premiers avec leurs décorations à couper le souffle et faire pâlir les Verts ; ceux qui vont faire leurs courses en novembre pour éviter la foule de décembre ; ceux qui vont les faire au dernier moment parce qu’ils ne sont pas organisés ; le menu de Noël ; le choix du sapin ; le budget pour les cadeaux ; les présents qui retournent en SAV dès le lendemain, etc. Bref, toute une litanie de sujets à vous en faire un mensuel spécial. Tiens, c’est une bonne idée ça, non ?

Chouette, des soldes !

Noël et le Jour de l’An sont passés. Ouf. L’occasion de se refaire une santé financière pour ce début d’année. Pas de pot, les magasins ont pensé à tout pour vous déplumer : organiser les soldes au sortir des festivités de fin d’année. Du coup, bien obligé, on est reparti à dépenser. Et le premier mercredi, c’est la cohue, nous annonce-t-on dans le canard du coin. Qui interrogera évidemment les clients, qui diront chaque année peu ou prou la même chose… Qu’à cela ne tienne, on reviendra à plusieurs reprises sur les soldes : au moins pour un bilan à mi-parcours et un bilan tout court.

Les étrennes, ce n’est plus ce que c’était…

Sujet d’hiver aussi. Les étrennes. Oui, celles qu’on donner au facteur, au pompier, à l’éboueur. D’ailleurs, ça a déjà commencé (info exclusive DailyNord qui a déjà dû mettre la main au porte-monnaie). Les dossiers vont donc s’accumuler : combien faut-il donner, la tradition se perd-t-elle, etc. Et il faudra aussi compter sur les quelques faits-divers qui accompagnent le moment des étrennes : ces arnaqueurs qui profitent de la crédulité des personnes âgées pour les détrousser…

Et pendant ce temps-là, sur les trottoirs…

L’hiver, ce n’est malheureusement pas que la fête. Car le froid s’accompagne d’une magnifique prise de conscience collective : il y a des gens qui vivent dans la rue. Alors, forcément, quand il fait moins cinq degrés, ça interpelle. Et ça fait vendre : reportages au niveau du trottoir, immersions d’une demi-heure dans les centres d’accueil, maraudes avec les bénévoles, soupes populaires, associations caritatives, tout un panel pour vous présenter ces nouveaux pauvres, Monsieur et Madame tout-le-monde avec en discours sous-jacent « ça-peut-vous-arriver »… Du coup, on regarde ou on lit. On compatit aussi. Puis on oublie dès les premiers bourgeons du printemps.

Certains ont un toit… mais ne sont pas mieux lotis

Dans la vie, il n’y a pas que les SDF. Et la presse vous en donnera encore la preuve cet hiver. Si les expulsions sont interdites depuis quelques semaines, il reste un tas de logements insalubres en circulation. Occupés bien évidemment. Et qu’est-ce qu’on fait pour que le propriétaire ou bailleur indélicat, voire EDF rebranche l’électricité ? On appelle la presse. Qui à travers un bel article (on peut le dire, d’autant qu’on l’a déjà fait…) fera prendre conscience de la situation dramatique de l’interviewé. Et de la méchanceté de l’autre. Mais en restant neutre… bien sûr.

Du ski en haut des terrils ?

Réjouissons-nous un peu. L’hiver, c’est aussi la période du ski. Oui, les sports d’hiver. Au mois de février, il y aura donc plein de bouchons autour de Lyon, sur la route des vacances. Où la famille Duchemolle de Bully-les-Mines ira découvrir l’ivresse des cimes, gros plan sur le vin cuit à l’appui. Pendant que leurs voisins devront se contenter du ski synthétique sur le terril de Noeux-les-Mines. Mais, c’est pas grave : l’important, c’est de s’amuser. Et de donner du boulot « skiable » à tous les journalistes.

… une bonne gastro au passage

Eh oui, l’hiver, c’est aussi la période des épidémies. Pas de grippe H1N1 en vue apparemment, la présumée grande faucheuse de l’an dernier. Mais des épidémies classiques, gentillettes : grippe, gastro, etc, avec des pics, des conseils de médecins, des rappels de vaccins…

On se fait une Miss France en plus du Téléthon ?

Premier week-end de décembre, quelles sont les actus télévisuelles ? Miss France bien entendu. Avec pour la presse locale, l’occasion idéale de faire le portrait de la miss régionale en espérant si possible remporter la mise pour donner du grain à moudre toute l’année. Petit avantage cette année : la guerre des Miss avec deux concours, le Miss France Endemol et le Miss Nationale avec Geneviève de Fontenay. Un premier week-end de décembre propice aux actus télévisuelles : car c’est aussi le Téléthon dont vous retrouverez forcément quelques comptes-rendus dans vos quotidiens…

Vous n’y couperez pas non plus dans la région…

Les baigneurs givrés de Dunkerque, ces voleurs qui se font prendre à cause de leurs pas dans la neige,  les carnavals de Dunkerque, Bergues et Bailleul, ces canalisations qui pètent car gelées, les menus de Nouvel An, la décoration de votre table de fin d’année, etc.

A lire ou relire dans DailyNord :

Ces marronniers qui sentent bon l’été

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie