L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Bachar, chrétien d’Irak réfugié à Lille : « J’ai perdu des amis »

DailyUne Par | 10 novembre 2010

Bachar est étudiant à Lille 1. Mais Bachar est avant tout un Irakien, de confession chrétienne. Des Irakiens une nouvelle fois meurtris dans leur chair il y a quelques jours avec la prise d’otages sanglante dans une église de Bagdad. Le jeune homme, réfugié sous nos latitudes depuis un an, a accepté de témoigner pour DailyNord. Au moment même où l’on apprenait de nouveaux attentats contre la communauté chrétienne.

La nouvelle est tombée ce mardi soir. Dépêche AFP : «  Une nouvelle série d’attaques a visé depuis mardi soir la communauté chrétienne de Bagdad, faisant six morts et 33 blessés, et suscitant la panique des fidèles, dont la majorité ne pense plus qu’à fuir » (voir l’intégralité de la dépêche). Encore, serait-on tenté de penser dans un pays à feu et à sang depuis des années. Encore, acquiesce Bachar, jeune chrétien Irakien réfugié sous nos latitudes depuis un an « parce qu’obligé », nous explique-t-il en anglais, s’excusant de ne pas parler correctement le français.

Amis de théâtre, de chorale, d’enfance…

Un nouveau coup dur pour l’étudiant à Lille 1 (Villeneuve-d’Ascq). Car depuis quelques jours, les projecteurs sont braqués sur cette communauté chrétienne d’Irak à laquelle il appartient. Depuis qu’une prise d’otages par un commando lié à Al-Qaïda a eu lieu dans une église de Bagdad, Notre-Dame-du-Salut, en pleine messe, se finissant dans un bain de sang avec plus de cinquante morts et près de soixante-dix blessés (lire l’article du JDD par exemple). Des proches de Bachar pour certains : « J’ai perdu des amis là-bas. Il y en a plusieurs avec qui je faisais du théâtre, d’autres avec qui je participais à la chorale. Forcément, ce sont des gens que je côtoyais. J’ai également perdu un ami d’enfance. »

Pas une guerre chrétiens-musulmans

Pas question cependant pour celui qui vit à Villeneuve-d’Ascq de s’épancher plus sur ses sentiments les plus profonds suite à la tragédie. « Je ne peux pas vous expliquer. Ce que je peux juste dire, c’est que pour moi, ce sont des martyrs », confie ce pratiquant convaincu qui veut surtout garder la foi et démonter les préjugés qu’il estime ressentir dans les pays d’Occident : « Ce n’est pas une guerre de religion. Ce n’est pas une guerre entre chrétiens et musulmans.  Bien au contraire : nombre de mes amis sont musulmans. Ce n’est pas ça. Mais une guerre menée par des groupes extrémistes. » Avant d’ajouter : « n’oubliez pas les nombreuses personnes qui meurent aussi sous les balles de notre propre armée… »

« L’Irak est notre pays »

Une situation de chaos vécue en France par le prisme de la télévision et des journaux. Et une situation que Bachar, qui a laissé sa famille en Irak, espère un jour voir s’arranger. Mais alors, quelle solution ? Conseiller à ses amis restés en Irak de fuir ? « Non, ce n’est pas la solution. D’ailleurs, je veux retourner dans mon pays. L’Irak est notre pays, j’y ai grandi, le sang qui coule dans mes veines est irakien. J’y retournerai. » Mais pourquoi est-il parti ? Il ne souhaite pas en dire plus. Mais il continue d’argumenter : car si aujourd’hui, les Chrétiens, l’une des plus vieilles communautés au monde, doivent quitter le pays, après ce seront les Chiites, puis les Sunnites. Et que restera-t-il ? « Juste les gens les plus modestes ? » Des attentats au quotidien dans son pays qui en viendraient presque à lui faire regretter l’époque de Sadam Hussein : « C‘était déjà mauvais. Mais aujourd’hui, c’est pire. Je n’irais pas jusqu’à dire que je préférais Sadam, mais désormais la mort touche tout le monde : des innocents qui n’ont rien demandé à personne. » Avant de conclure: « Les Etats-Unis et le monde sont responsables de ce qui arrive à notre pays. Je suis désolé de vous dire ça, mais c’est le cas. »

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus