L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Dis papa… ça veut dire quoi se faire hazebroucker ?

DailyUne | Petite histoire Par | 21 septembre 2010

Nouvelle rubrique dans DailyNord. Ces questions existentielles en lien avec la région auxquelles il vous faut des réponses tout aussi existentielles. Pourquoi ci, pourquoi ça, il y en a un paquet. Le principe ? On se met à la place d’un enfant qui poserait une question à son père : « Dis Papa, la maîtresse nous a dit qu’elle ne serait plus à l’école dans notre ville. Elle s’est faite haze… hazebroucker, je crois ?  Dis papa, ça veut dire quoi se faire hazebroucker ? »

« Oh lala… Ta maîtresse n’a pas dû être sage. Ou elle a dû répondre méchamment à un inspecteur de son académie.  Parce qu’hazebroucker, c’est mauvais… Très mauvais. En fait, hazebroucker, ça vient d’Hazebrouck, tu sais la ville où on passe de temps en temps pour aller chez papi et mamie. Oui, la ville entre Lille et Saint-Omer où on s’arrête jamais parce qu’à première vue, il n’y a pas grand-chose à y faire.

Bref, le verbe hazebroucker vient de là. Ça date des années 70. T’étais pas né. Et moi non plus. Etienne Ceccaldi, il était juge à Marseille et poursuivait les méchants. Les compagnies pétrolières et leurs caisses noires (de l’argent caché en fait). Sauf que ça ne plaisait pas à tout le monde. Du coup, sa hiérarchie a voulu l’envoyer en vacances dans une autre ville. Une mutation à Hazebrouck dans le Nord de la France. Les petites frappes de la campagne nordiste qui piquent des mobylettes devant les commissariats, tu imagines la promotion pour un mec qui s’occupait de caisses noires…

Comme “limogé”

Du coup, depuis, le verbe « hazebroucker » est entré dans le langage courant, comme “limoger” suite aux officiers jugés incompétents parqués à Limoges pendant la Première Guerre Mondiale (même si je te l’avoue les sources divergent sur ce verbe). Souvent, quand quelqu’un est nommé à Hazebrouck, on se dit qu’il est puni. Alors que ce n’est bien sûr plus forcément vrai, mais ça reste parce que la ville ne fait pas non plus rêver. Et pour éviter de se faire « hazebroucker », donc aller dans un lieu dont personne ne veut, mieux vaut être bien classé à l’école. Et pouvoir choisir ton affectation pour éviter de tomber dans le pire endroit de la Creuse, du Nord ou de la Marne. Je pense que t’as compris la leçon : pour éviter d’être hazebroucker, il faut bien travailler à l’école et surtout éviter de faire des vagues. Enfin, pour l’anecdote, c’est marrant que ta maîtresse se fasse hazebroucker : parce que le tribunal à l’origine de ce nom va bientôt fermer…

Crédit photo Une : Hôtel de ville d’Hazebrouck sur Wikimédias

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie