L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Spéciale marronniers : elles sont belles, mes fournitures !

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 09 août 2010

Dans la série « les marronniers de l’été », le mois d’août est souvent l’occasion de parler fournitures scolaires. Ben ouais, parce qu’après les vacances, ben c’est l’école. Et avant l’école, l’achat des petites affaires. Reportage fictif  dans une grande surface qui a dévolu ses rayons aux fournitures de nos bambins depuis déjà quelques semaines.

« Oh, maman, je veux ça ! ». Brenda, toute heureuse, se saisit d’un classeur PICA. Maman, elle, retourne l’objet. « Ah oui, quand même… » Elle hésite, voit les yeux implorants de la gamine et décide finalement de le mettre dans le chariot. « Mais le reste, c’est moi qui choisit ! » Brenda fait la moue. Puis regarde avidement un autre cahier aux couleurs pops pendant que Myriam, la maman, employée dans un central téléphonique, nous confie : « Oui, je ne peux pas. J’ai deux enfants, un petit salaire… Et les fournitures, ça coûte vraiment cher. »

UN SMIC, un mari parti et un budget fournitures

Chères les fournitures scolaires ? Bien entendu, le refrain est connu. Rééquiper son gosse qui va entrer en CE2 pendant que le grand en 4e commence vraiment à nous casser les pieds avec la trousse pour faire comme tout le monde, du vu, du déjà-vu, de l’archi-vu, depuis des années. En 1974, on parlait déjà du prix des fournitures scolaires avec la création d’une allocation spécifique pour équiper son gamin à l’école. Une allocation qui s’élevait à 254 francs contre environ 300 euros aujourd’hui.  Une augmentation apparemment pas suffisante avec la récession économique des derniers mois. Myriam, par exemple, la mère donc de la petite Brenda, et du grand, Kévin : « Je touche le SMIC. Je vis toute seule, mon mari est parti pour une jeunette et ne veut pas participer à l’éducation des enfants. Les fournitures, ça me coûte au moins 300 euros minimum. C’est un sacré budget. » Parce qu’en plus, EDF ou Orange ne font pas de pauses dans leurs factures en été, et il faudra aussi offrir des activités aux gamins pendant l’année…

“Les gens font plus attention”

Et Kévin, qu’est-ce qu’il en pense ? Pas grand chose, apparemment, vu qu’il n’est pas là. Brenda : « Il préfère jouer à la console ». Et du coup, c’est maman qui se coltine la liste dans ce rayon de grande surface bondé de deuxième quinzaine d’août. Toujours autant de monde à cette période de l’année ? C’est Jacqueline, responsable du rayon depuis des lustres (les rides avec) qui nous répond : « Il y a toujours du monde à cette période, c’est le passage obligé. On fait 50% du chiffre d’affaires du rayon papeterie pour la rentrée scolaire ! Mais on remarque quand même que ces dernières années, c’est plus étalé dans le temps. » Entendez, les parents viennent tout l’été, voire même un peu avant pour acheter les fournitures scolaires. Un panier moyen en baisse d’ailleurs, comme pour confirmer les paroles de Myriam : « Oui, les gens font quand même plus attention maintenant. On essaie de faire des prix attractifs, mais que voulez-vous, les gens n’ont pas un porte-monnaie extensible. Alors, souvent, ils prennent une ou deux fournitures de marque, qui font plaisir aux enfants et ensuite, ils se rabattent vers des choses plus classiques et les promos. » Comme Myriam en ce moment dont le chariot se remplit petit à petit tout en jouant des coudes dans une ambiance de fête foraine avec des gamins qui courrent partout. D’ailleurs, Brenda s’est retrouvé un copain de classe, Dylan. Lui vient juste chercher avec maman, une règle, seule fourniture oubliée il y a déjà quelques semaines : « Oui, je ne voulais pas me coltiner tout ce monde, j’ai d’autres choses à faire », nous explique la maman. Nous aussi (il fait beau quand même), du coup, on a laissé tout ce beau monde en plan.

Toute ressemblance avec des faits existants ne serait que pure coïncidence.

Illustration page d’accueil : Darounet

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture