L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Ribéry : du gentil ch’ti au bad boy de Boulogne-sur-Mer

DailyUne | Réflexions Par | 22 juin 2010

Et voilà, le Mondial des Bleus est fini. L’équipe de France a explosé en plein vol, ça, à moins de vivre sur Mars, vous êtes au courant. Niveau de jeu indigent, traîtres à tous les étages, exclusion d’Anelka et dimanche, l’émotion de Franck Ribéry, venu s’excuser sur le plateau de TF1. De quoi ? De son niveau de jeu peut-être. Mais surtout pour se dédouaner des rumeurs qui courent sur son attitude chez les Bleus. Caïd des vestiaires, arrogant, on est loin de l’auréole qui entourait le gentil ch’ti il y a encore deux ans. Regards sur le Nordiste.

Qu’elle est loin la Coupe du Monde 2006 et sa finale perdue contre l’Italie. A l’époque, quand l’équipe de France était encore sous la main-mise de quelques glorieux anciens (Zidane, Thuram, Vieira, Henry), un vent de fraîcheur déboule dès les matchs de préparation. Un vent de fraîcheur particulièrement apprécié sous nos latitudes, car symbolisé par le Ch’ti de service, Franck Ribéry. Encore plus apprécié car le joueur semble montrer de très bonnes dispositions en matchs amicaux, puis pendant le tournoi où il est même buteur contre l’Espagne en huitième de finales. Le successeur de Zidane est tout trouvé. D’ailleurs, le maître dira de l’élève : «  Franck respire la joie de vivre. Il ne calcule pas, même dans sa relation avec les anciens. Il est très fort. C’est quelqu’un qui marquera les esprits à chaque fois qu’il sera sur les terrains. Il deviendra quelqu’un d’important dans le foot. » (interview Télémagazine, rapportée dans la notice Wikipedia du joueur)

La gueule cassée de Boulogne pour l’exemple

Prémonitoire ? En tout cas, à cette époque, l’image séduit. Franck Ribéry, le Ch’ti qui a galéré pour réussir est vendu et survendu comme tout ce qui touche au foot. On se gausse du LOSC qui a laissé filé le joueur alors que le club l’avait en formation (exclusion due à de mauvais résultats scolaires) et on salue la force de caractère du Ch’ti qui a grandi du côté du Chemin-Vert à Boulogne-sur-Mer : début à justement l’USBCO, Alès en National, des chantiers pour entretenir sa légende entre deux, Brest, puis l’explosion : Metz, Galatasaray, Marseille et le Bayern de Munich en 2007. Le parcours de rêve, comme quoi tout le monde peut réussir dans la vie. Et sans se prendre la tête : car Franck a la réputation du blagueur, du fonceur, du mec qui s’en est sorti malgré sa balafre sur la joue consécutive à un accident de voiture durant son enfance. Le cliché parfait régulièrement entretenu à tout va par quelques anecdotes : il crashe le bus de Bayern de Munich, renverse un seau d’eau sur un coéquipier. Pour rire. Et en plus, il joue bien, alors…

Une Zahia par là…

Quatre ans plus tard, le cliché est donc en train de voler en éclats. Fini l’état de grâce pour le Boulonnais. Déjà, il y a eu l’affaire Zahia. Pas d’une importance extrême, la pratique n’est pas nouvelle, mais alors que la France a un désamour pour son équipe, ça la fout mal.  Et l’image du bon père de famille aimant en prend déjà un coup, tout comme celle du mec simple qui ne met pas les pieds les endroits branchés ou surfaits. Politiquement, on a même le droit à une passe d’armes sur le sujet dans une région où Ribéry est parfois porté comme un étendard, comme un Dany Boon du sport : Daniel Percheron, par exemple, grand amateur de football devant l’Eternel. Le Président de Région demande qu’on temporise un peu l’installation du portrait géant de l’enfant du pays à Boulogne-sur-Mer. Fureur du maire Frédéric Cuvillier, le Ch’ti est la fierté de la ville. Et Nike (de toute façon, que pouvait réellement y faire la politique ?) gagne la partie. Depuis un mois, Ch’ti Franck s’affiche sur le port de Boulogne-sur-Mer, façon Zidane sur la Canebière à Marseille.

Le Bad Boy enfoui en lui ?

Frédéric Cuvillier va-t-il regretter sa prise de position ? Pas sûr, on ne jette pas aux orties ce qu’on a adulé hier (de plus, la carrière de Franck Ribéry ne se résume pas à 2010). Mais on peut se demander si désormais il n’y a pas un petit malaise… Etrangement, plus un politique régional pour se réclamer des valeurs portées par le Nordiste. Etrangement encore (enfin, juste avec un coup d’oeil rapide), on n’a pas vu de reportages au Chemin-Vert, la cité où a vécu Ribéry (ce mardi, on avait tout de même un papier dans La Voix du Nord, mais plutôt concernant le portrait géant). Etrangement ? Pas forcément. Car en Afrique du Sud, le gentil ch’ti est passé de l’autre côté de la barrière. « Suffisant et insuffisant » tonne L’Equipe dans son édition de samedi, tandis que la plupart des médias évoquent désormais son arrogance et ses magouilles en coulisses pour écarter tel ou tel joueur et lui laisser le champ libre. Toujours dans L’Equipe, une drôle d’anecdote : en zone mixte, Gourcuff parle aux journalistes. Quand il voit Ribéry, il évite « de croiser son regard frondeur et se colle un peu plus à la barrière pour le laisser passer comme le premier de la classe fait place au caïd du collège par peur de prendre une baffe derrière la tête ». Surprenant ? Libre à nous de croire ou non ces tentatives d’intimidation (Ribéry s’en est d’ailleurs défendu sur TF1 dimanche). Mais les Nordistes et ceux qui suivent la carrière de Ribéry savent que le joueur n’est pas réputé pour sa tendresse depuis sa jeunesse dans les rues de Boulogne-sur-Mer (suffit d’interroger un peu ceux qui l’ont côtoyé). En 2005, déjà, un journaliste du Parisien lui trouvait par exemple des détracteurs à Boulogne-sur-Mer (« il ment comme il respire », « bad boy », etc), non sans rappeler une bagarre dans une discothèque lensoise quelques mois plus tôt. Rien non plus de bien transcendant (on n’a jamais réclamé d’un joueur qu’il soit un enfant de choeur) et la Coupe du Monde 2006 était passée par là pour balayer les images indélicates du gentil ch’ti. Sauf qu’en 2010, performances médiocres à l’appui et après une année compliquée, tout cela ne lui est plus pardonné… Et les journalistes, à son grand dam,  ont soudain toutes les raisons d’en parler…  Sans grande importance au final – ce n’est que du foot et si Ribéry plante six buts lors de la finale de l’Euro 2012, il redeviendra peut-être un héros national -, mais ainsi va la vie d’une star… Ou d’une starlette.

Pour ceux qui étaient (ou sont toujours d’ailleurs) fans de Ribéry, retrouvez les articles d’un vrai Fan…

Ribérymania : vas-y Francky, c’est bon

Ribérymania : dialogues face au mur de Boulogne-sur-Mer

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

7 Commentaires

  1. Et voilà : on a les idoles qu’on mérite ! Avant, dire que ce mec est moche, c.. comme un balai, arrogant et mauvais joueur de foutcheubôle, c’était un scandale anti-patriotique, mais depuis 3 jours c’est l’opinion obligatoire, et dans 3 mois tout le monde aura oublié. Rien ne changera parce que le public est l’essence même de cette médiocrité. Dommage pour tous ceux (plus nombreux qu’on ne pense) qui espéraient que l’univers tourne un peu moins autour de ce « sport » et des petites frappes capricieuses qui lui servent d’ambassadeurs.

  2. Et on apprend maintenant dans le Nouvel Obs qu’après son touchant numéro de dimanche, Mr Ribéry a failli en venir aux mains avec son pote Gourcuff… Pauvre chou. Sinon, tout à fait d’accord avec H.R.

  3. je l ai trouvé patéthique d’etre venu pleurer a telefoot. j ai interprété son intervention comme un acte de dédouanement pour la mutinerie qui allait suivre, car a ce moment la, tous les joueurs avaient deja prevu le boycott.
    c est petit et manipulateur d avoir fait son cinéma de gentil garcon touché dans la défaite, en avancant qu il ferait tout pour gagner le match contre l afrique du sud, mais en décidant de ne pas s entrainer. Or tout le monde sait qu il fait parti des meneurs de la fronde. il n assume meme pas ses actes de voyou.
    si ce qu on dit de son comportement de caid est vrai, on ne devrait plus le revoir en equipe de france. je suis desolé mais quand on est en equipe de france, on represente la nation et on se doit de faire son maximum pour etre exemplaire. quel exemple a t il montré aux jeunes par sa rébellion? qu on doit etre solidaire envers ses potes qu ils aient eu un comportement indigne ou pas ( affaire anelka bien sur), qu’ on ne doit pas hésiter a prendre en otage une nation pour defendre un imbecile ( c est facile de jouer les caids a 23 contre 1 entraineur) que son propre interet doit passer avant celui du groupe….
    il a avec ses potes caids salit l image de la france; l image du foot, personnellement, son comportement et ses agissements m ont écoeuré. je ne pourrais plus jamais apprécier son jeu sur le terrain, meme s il joue super bien ( ce dont je doute fortement). je ne pourrais plus jamais savourer une victoire de l EDF avec lui titulaire meme si est celui qui la fait gagner….

  4. Ce n’est pas si important finalement. On le sait, ce sport, c’est Rollerball. Ce qui est plutôt grave, c’est son statut qu’il ne mérite sûrement pas, et l’image de vedette qu’il colporte dans le Nord, où pour des raisons essentiellement électorales, des politiciens démagogues et de bas_étages, ont cru bon d’en faire “un exemple” ! Mais à quel moment de sa vie, ce monsieur, a t-il été un exemple pour la collectivité ? Lorsqu’il était une petite frappe, reconnue pour sa violence dans son quartier de Boulogne ? Lorsqu’il se trimballait avec un casier judiciaire ? Lorsqu’il a été viré du Losc, suite à ces pitoyables résultats scolaires ? (Félicitons le Losc, qui fut au passage le seul club de foot, à souligner sa fainéantise légendaire et a s’en servir, pour le “virer”.) Lorsqu’il a commencé a gagner des millions d’euros a Marseille puis au Bayern, en tapant dans un ballon ? Lorsqu’il a commencé à fréquenter les “putains” de la république, dans les beaux quartiers de Paris, là où le fric côtoie souvent le sordide ? Il ne faut pas lui en vouloir. Il n’est qu’un instrument de la société du spectacle et des dérives du libéralisme. Et avouons le, les trois quart des joueurs de foot pros sont pareils, sans éducation, sans le moindre respect de quiconque, prêt parfois a faire attendre une heure un journaliste en demande d’ITW. Il faut plutôt s’interroger sur ces journaux, qui font d’un homme finalement très ordinaire, une “vraie” vedette, et qui demain, faute de résultats, cloueront ladite vedette au pilori, avec l’appui d’une opinion publique aussi voyeuse que complice ! Public versatile qui pourra compter demain aussi sur des politicards du même acabit. Le Nord a des hommes autrement plus honorables que ce petit caïd de banlieue, qui a donné avec ses camarades, une très mauvaise image de notre pays lors de la Coupe du Monde. Pouvez_vous, à Daily Nord nous parler, de gens plus honorables que de s’attarder sur cette non_actualité ? Oui. Pouvons_nous, nous passer de ce monsieur ? Oui. Est t-il encore possible t-il d’enlever cette affiche ? Oui. Mr Cuvillier, vous êtes bel et bien ridicule, à vouloir faire d’un sinistre footeux de la mondialisation, un homme aussi rare qu’exemplaire.

    Christophe Belhomme.

  5. Avez-vous remarqué le silence de la FIFA et de l’équipe de France de football pendant ces championnats de france d’athlétisme ?
    Alors que les équipes française de hand, de basket, de volley, de rugby, ont félicité les athlètes pour leurs exploits et leur bon esprit, silence radio du côté de la Fédération Française de Foot et de notre glorieuse représentation en Afrique du Sud…
    Quand vont-ils se décider à réagir ?

  6. Ribéry qui fait une monumentale carriére chez les teutons , et qui rempile pour 2 saisons supplémentaires ,dont il dit que le Bayern est sa deuxiéme maison . Voila qui nous réjouis pour un garçon qui en France fut souvent sifflé , comme quoi l’adage qui nous dit ” nul n’est prophéte en son pays ” s ‘applique a son sujet . Bravo Franck .

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus