DailyUne Par | 16H40 | 04 juin 2010

Nique la France : le buzz nordiste ne laisse personne indifférent

C’est l’une des vidéos made in Nord les plus regardées depuis quelques mois sur les YouTube, DailyMotion et consorts. Au moins 180 000 vues. Faut dire que le titre rap balancé durant ce fumeux débat sur l’identité nationale, avait de quoi retenir l’attention : “Nique la France”. Et forcément, le net réagit à ce clip musical créé par la Zone d’Expression Populaire (ZEP) dont l’un des membres est musiciens du MAP (Ministère des Affaires Populaires) nordiste.

La vidéo a surgi en plein débat sur l’identité nationale. 130 000 vues sur DailyMotion, 50 000 sur YouTube depuis janvier. Et on ne compte pas les autres sites de partage qui reprennent la ritournelle en images. Drôle de ritournelle d’ailleurs. Le refrain ? “Nique la France et son passé colonialiste, ses odeurs, ses relents, et ses réflexes paternalistes. Nique la France et son histoire impérialiste, ses murs, ses remparts, et ses délires capitalistes.” Signé Saïd, l’un des membres du MAP (Ministère des Affaires populaires), originaire de la métropole lilloise, qui pour ce projet devient la ZEP (Zone d’expression populaire). Forcément, la chanson ne laisse personne d’indifférent. Tellement peu indifférent, d’ailleurs, que Youtube a purement et simplement fermé leurs commentaires. Au demeurant, on comprend aisément pourquoi, à voir ceux laissés sur d’autres sites (exemple, sur Mediapart, ou DailyMotion).

Non, “Nique la France” ne laisse sans doute personne indifférent. Entre ceux qui s’indignent et qui condamnent, ceux qui louent cette chanson et lui trouvent des accents de vérité. Rarement dans la demi-mesure, les commentaires laissés sur le net reflètent l’affect de chacun. Et parfois même, faut bien le dire,  la connerie à l’état brut. Autant de réactions qui par leur nombre et leur tranchant, montrent combien -pour ceux qui vivraient sur une autre planète-, que ce Nique la France n’a rien d’une réaction épidermique. Rien d’un coup promotionnel non plus a priori puisque l’album est en téléchargement libre (ici même). Bref, une chanson engagée avec un doigt de provocation condensé dans ce titre et refrain. Car ôté ce stigmatisant Nique la France, beaucoup ne songeraient sans doute pas à relever : après tout, ZEP n’est nullement le premier à exprimer son souhait d’une autre France. Un pur exercice de libre expression en somme. Juste “un devoir d’insolence “ comme il est dit sur le site, “en réponse à “la France, tu l’aimes ou tu la quittes”.

“Il est hors de question qu’on se justifie”

Dommage toutefois que le service après-vente ne soit pas assuré. On a bien tenté d’interviewer l’auteur du texte, en vain. Pas de réponse. Traitement de faveur pour DailyNord ? Même pas car la presse dans son ensemble est demeurée peu prolixe sur le sujet. Bizarre. Surtout lorsqu’on connaît la promptitude des médias à réagir à tout ce qui sonne comme une provocation. L’explication est venue ces derniers jours via une “interview exclusive” accordée au site web Med’In Marseille. Titre ? “Saïd du Ministère des Affaires Populaires : « On a le droit de ne pas aimer la France »“. On apprend donc que le projet Zone d’expression populaire (un bouquin écrit par le sociologue villeneuvois Saïd Bouamama+ un CD) s’est monté dans l’urgence en plein débat sur l’identité nationale afin d’avoir un espace de libre expression.

Et Saïd explique par la même occasion les raisons de son silence médiatique : “On a eu beaucoup de médias qui nous ont contactés au début de la sortie du clip. On a refusé toutes les demandes d’interviews parce qu’en réalité, ils nous demandent de nous justifier. Il est hors de question qu’on se justifie. Les médias on les connait. Quand ils invitent Tariq Ramadan c’est pour se justifier. Quand ils invitent Dieudonné c’est pour qu’il se justifie. Quand ils posent une question à un arabe ou à un noir c’est pour qu’il se justifie (…) Les médias on les connait c’est la culture dominante. Certains ont beau se dire à gauche c’est du baratin.” Bizarre comme justification…

9 Commentaires

  1. MAGNIFIQUE CETTTE CHANSON

  2. c est curieux !!!! la haine distillée a ce haut niveau donne une vue sur la bassesse de ces gens s ils ne sont contents qu ils retournent chez bouteflika qui va s empresser de leur fournir logement salaire secu travail pourquoi rester en france qu ils detestent ?

  3. Chiche ,

    Je fais un rêve.

    Etape suivante, maintenant que le livre est publié, S BOUAMAMA crée une entreprise et il embauche, avec en prime des gros salaires.

  4. Cette chanson me fais gerber tout comme le titre du torchon que je je suis pas prêt de lire.
    Le gouvernement devrait sanctionner durement ceux qui tienne de telle propos.
    J’aimerais mieux en dire mais je serais surement pas publié.
    Certain ont le droit de tout dire et d’autre pas.

  5. Qu’ attends t’on pour NIQUER L’ ALGERIE à notre tour?????????

  6. Ce livre au titre provocateur, est une insulte car il manifeste toute la haine, le ressentiment et la frustration de l’auteur envers notre pays. C’est une insulte permise par le droit français actuel, alors même que la liberté d’expression est restreinte en France sur certains sujets qui mériteraient débats.

    Mais ce livre est aussi révélateur du formidable échec de l’intégration en France depuis maintenant 40 ans.
    Pour faire simple:
    Comme le disait le Général de Gaulle, la France est globalement un pays de race blanche, de culture gréco-latine et de religion judéo-chrétienne.
    Depuis toujours, elle a accueilli et assimilé des étrangers en nombre limité, pour la plupart issus des autres pays européens.
    Ce n’est qu’au XIX è siècle, à cause de sa faible démographie et en lien avec l’industrialisation, qu’elle a accueilli de manière significative des étrangers (polonais, espagnols, belges, portugais, italiens, magrébins…). Le modèle républicain d’assimilation fonctionnait à peu près correctement: le travailleur immigré remerciait tous les jours son pays d’accueil: la France lui permettait d’envoyer une partie de son salaire à sa famille restée au pays. S’il voulait rester étranger, il repartait au pays, sinon il devenait Français: alors il épousait pleinement le mode de vie, les coutumes et les lois de la France: bref son amour de la France lui faisait adopter sans difficulté la culture française, sa civilisation et son histoire. Dans le même temps, l’Etat fonctionnait correctement: l’histoire et la langue Française étaient correctement enseignées à l’école, le service militaire permettait l’apprentissage du patriotisme…

    Aujourd’hui, en 2010:
    – la marseillaise est sifflée,
    – Il existe des groupes de rap qui insultent la France à longueur de morceaux,
    – Certains français se font insulter voir plus, en tant que Français ou comme “blancs”,
    – les voiles islamiques se développent, de même que la burqua (heureusement interdite)
    – certains enseignements d’histoire sont contestés
    – les horaires de certaines piscines sont aménagées pour permettre la non mixité,
    – les mosquées se développent à vitesse grand V, alors que nombres d’églises tombent en ruine à cause de la déchristianisation tragique de notre pays,
    – un lieu de culte chrétien est profané en France tous les deux jours (statistique maintenue secrète) dans l’indifférence générale, les chrétiens d’Orient sont persécutés…

    Que s’est-il passé ?

    Une conjonction de facteurs:

    – nous sommes passés d’une immigration de travail (lié à la croissance économique)à une immigration de peuplement (fortement localisée: Nord, Ile de France, Rhône et PACA): cette politique, nous la devons, à la décision désastreuse de 1976, du regroupement familial et à l’échec de la politique européenne de suppression totale des frontières, qui a renforcé l’immigration clandestine

    – le modèle Français républicain d’assimilation s’est effondré: au nom du multiculturalisme, c’est à dire de l’égalité entre les cultures, et des droits de l’homme, les étrangers en France et les naturalisés ont considéré qu’ils pouvaient vivre en France comme “au pays”: d’où l’existence de l’excision, de la polygamie, du voile, autant de réalités complètement contraires à nos valeurs, à nos coutumes et à nos lois;
    – La crise économique complique l’insertion des jeunes Français ou d’origine étrangères dans le monde du travail

    – les organes d’assimilation ont disparu ont sont fortement réduits: l’école et surtout l’armée

    Quelles solutions ?

    – une immigration réellement choisie: ne seraient accueillis en France que les étrangers réellement persécutés politiquement. Quant à l’immigration de travail: la formation des chômeurs Français serait prioritaire et obligatoire,: les étrangers ne venant qu’en cas de besoins réels et de vacances avérés de postes de travail,

    – Restaurer l’Etat républicain: une école qui apprend l’ordre et la discipline, l’amour du travail, enseigne la culture, la langue et la civilisation Française, en expliquant notamment que la colonisation a eu aussi des aspects positifs

    – Reformer l’accès à la nationalité: être Français, çà s’hérite ou çà se mérite: suppression du droit du sol: acquisition de la nationalité par le droit du sang ou par le mérite. Le mérite ? Connaissance d’un socle de savoirs fondamentaux sur la France, connaissance de la langue, serment au drapeau, marseillaise chantée

    – Pour tout étranger ou Français d’origine étrangère ou Français exprimant publiquement des paroles ou un comportement outrageant les symboles nationaux (drapeaux, marseillaise…): ils seraient placés non pas en prison, mais dans des centres spécialisés à encadrement militaire où ils apprendraient l’ordre, la discipline, l’histoire de France, l’amour de la Nation.

    Pour cela, nul besoin que le Front National prenne le pouvoir, il suffit juste de mener une politique réellement à droite, sans se soucier du politiquement correct.

    Alors, ce livre “Nique la France” doit-il être lu ou censuré ? Mois, je pense qu’il doit être lu, qu’on doit en parler pour que le maximum de Français sache que le racisme anti Français çà existe, et qu’il faut le combattre.

    Plus que jamais: “la France, tu l’aimes ou tu la quittes!”

    sd59530

  7. Si ce monsieur était honnête il quitterait la France.

    Et puis ses leçons de morale il peut aller les faire à la dictature algérienne (mais la c’est plus risqué !!)

    Quand au maire de Saintes ses électeurs sauront que ca ne le dérange pas qu’on veuille “niquer” notre pays.

  8. Faire des conférences c’est bien mais…
    Je crois qu’il faudrait rendre à César ce qui lui appartient en nommant les choses, les individus et la réalité
    Vous présentez S Bouamama comme un sociologue engagé; or quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est “engagé” en étant…. payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire